Les médicaments associant le fer et l’acide folique ne sont plus préconisés pour la femme enceinte

A compter du 29 Septembre 2017, le tardyferon B9 ne sera plus remboursé. Ce médicament, composé de fer et d’acide folique est spécialement destiné aux femmes enceintes pour combler une carence en fer au dernier trimestre. Désormais cette supplémentation n’est plus recommandée. Mais concrètement qu’est-ce que cela va changer pour nous ?

La supplémentation en fer pendant la grossesse, pourquoi faire ?

Quand on est enceinte, notre organisme a des besoins accrus en nutriments pour aider à la bonne constitution du fœtus et des annexes. L’organisme féminin s’adapte parfaitement à cette situation pour fournir tous ces nutriments. Une ration alimentaire parfaitement équilibrée est d’ailleurs suffisante pour apporter tous ces éléments. Cependant certaines futures mamans sont parfois carencées ou ont besoin de plus de nutriments (alimentation déséquilibrée, allergies alimentaires, régimes, grossesse multiple…) La supplémentation en fer est alors nécessaire. L’OMS recommande d’ailleurs aux femmes enceintes de se supplémenter en acide folique et en fer pour couvrir leur besoin et ceux du fœtus.

Et la supplémentation en acide folique alors ?

Certaines anomalies neurologiques comme les anomalies de fermeture du tube neural sont associées avec un déficit en acide folique (appelé aussi vitamine B9). Il est donc recommandé aux femmes ayant un projet parental ou celles entamant le premier trimestre de leur grossesse (jusqu’à la 12eme semaine d’aménorrhée) de se supplémenter.

Que disent les autorités sanitaires ?

A partir de la fin septembre 2017, le tardyféron B9 ne sera plus remboursé. Il s’agit d’un médicament associant du fer et de l’acide folique. La raison ? Ce médicament ne doit plus être prescrit systématiquement aux femmes enceintes car son bénéfice est trop minime. En effet, si la supplémentation en folate est indispensable dans la période péri-conceptuelle et au premier trimestre de grossesse, il n’est plus utile au dernier trimestre. De même, la carence en fer appelée carence martiale doit être avérée (par prise de sang) et traitée seulement par du tardyféron.


Et maintenant ?

Dans l’absolu, cela ne change pas grand-chose, à part vous éviter de prendre des médicaments qui ne servent pas. La supplémentation d’acide folique est toujours indispensable en période péri-conceptionnelle. Sa prise ne sera pas associée à celle de fer. Si vous êtes carencée fortement en fer pendant votre grossesse vous aurez un traitement qui n’associera pas la vitamine B9.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire