Une maman vegan poursuivie par la justice américaine pour avoir sous-alimenté son bébé

Plus qu’un phénomène ou un régime, un véritable mode de vie. De plus en plus de personnes deviennent adeptes à la nourriture vegan. Et si certains parents ont adopté cette nouvelle façon de vivre, certains ont également choisi de mettre bébé au régime vegan. Tout comme Elizabeth Hawk, une maman de 33 ans, originaire de Pennsylvanie, aux États-Unis, poursuivie par la justice américaine pour avoir mis la vie de son fils de 11 mois en danger. En effet, l’enfant souffrait de malnutrition, d’irritations cutanées d’un retard de croissance physique, nous informe le site américain CBS.

Un bébé sous-alimenté

C’est en voyant son fils dans un état qu’il jugeait inquiétant, que le père du petit bonhomme et séparé de la mère, a jugé bon de prévenir les autorités, pour ensuite l’emmener à l’hôpital mémorial de Morgantown, aux États-Unis. La tante de ce petit garçon Brandy Hawk a également déclaré s’être beaucoup inquiétée pour son neveu en voyant apparaître des rougeurs et en ne le voyant quasiment plus bouger ses mains. Depuis, la garde du petit bout, ainsi que leurs deux autres enfants a été attribuée au père. Selon les membres de la famille, la santé du bébé s’améliore. La mère devrait bientôt comparaître devant un tribunal.

Qu’est-ce-que le régime vegan ?

Tout comme le régime végétalien, l’alimentation d’une personne vegan est exclusivement végétale. Toute personne suivant ce régime doit alors exclure de son alimentation la totalité des produits issus du monde animalier mais aussi la nourriture qui provient des animaux. Par exemple, une personne vegan ne consomme pas de produits laitiers, de viande, de volaille, de poisson et fruits de mer, d’œufs, de miel, de charcuterie, de gélatine. Un vegan se nourrit alors de céréales, de fruits, de légumes, de noix mais aussi des aliments préparés à partir de végétaux comme le tofu, ou encore des lentilles, haricots et de soja afin de compenser le manque de fer.

Bébé et vegan, ça fait bon ménage ?

Ça dépend… Selon les enquêteurs, le bébé, qui avait besoin de nourriture appropriée à un stade important de son développement a été nourri avec de petites quantités de noix et de baies, ce qui a provoqué son état inquiétant. Si des parents souhaitent faire adopter ce mode de vie à leur bébé, il y a quelques règles à suivre. En suivant ce régime vegan, il faut faire attention à ce que bébé ne manque pas de vitamine B12 (apporté par le lait infantile), qui peut entraîner une anémie mégaloblastique, soit une réduction de l’hémoglobine dans le sang. Ainsi, pour pallier cette carence, on donne à bébé (âgé entre 6 et 8 mois) des simili-viandes comme des purées de tofu et légumineuses avec des lentilles, haricots, ou des boissons végétales. Les carences en fer pourront être empêchées en introduisant des légumes, lentilles dans son alimentation. Et en ce qui concerne le manque de vitamine D, il pourra être pallié en ajoutant de la margarine quand bébé sera un peu plus grand, et évidemment, en le mettant un peu au soleil (avec lunettes, chapeau et crème solaire !) qui est une source naturelle de vitamine D.


Attention toutefois, être vegan n’est pas synonyme de sous-alimentation. Il faut alors bien veiller à ce que bébé mange à sa faim. Dans le cas contraire, un bébé sous-alimenté aura des problèmes de croissance, et souffrira de malnutrition. En cas de doute, n’hésitez pas à prendre contact avec votre pédiatre durant la totalité de la croissance de bébé. Si vous avez l’impression que bébé a la peau très pâle, ou a du mal à respirer, filez en direction des urgences. La prudence est donc de mise lorsqu’on souhaite adopter cette méthode de vie, et il est impératif que bébé ait un suivi régulier par un professionnel de santé. Alors, transmettre ses valeurs oui, mais à condition de ne pas mettre en danger la santé de votre enfant…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire