Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Peut-on adopter une alimentation vegan pour bĂ©bĂ© sans risquer la malnutrition ?

Peut-on adopter une alimentation vegan pour bébé sans risquer la malnutrition ?

De plus en plus de parents, sont tentĂ©s par l’alimentation dite vegan. Plus qu’un rĂ©gime, c’est un mode de vie oĂč l’on bannit les aliments d’origine animaliĂšre. Et certains vont plus loin, en choisissant de nourrir leur bĂ©bĂ© de la mĂȘme façon. Mais derniĂšrement, selon le Washington Post, un petit Italien, que les parents nourrissaient de façon vegan, est arrivĂ© Ă  l’hĂŽpital en souffrant de malnutrition. A 14 mois, le bĂ©bĂ© n’avait atteint le poids et la taille que d’un bĂ©bĂ© de 3 mois. Et ce n’Ă©tait pas le premier cas recensĂ© en Italie d’aprĂšs le journal.

Le vegan est-il adaptĂ© Ă  l’alimentation de bĂ©bĂ©  ?

DĂšs sa naissance, bĂ©bĂ© a besoin d’un grand nombre de nutriments, protĂ©ines, et vitamines pour l’aider Ă  grandir. Il est parfois possible d’amĂ©nager un rĂ©gime pour bĂ©bĂ© diffĂ©rent de ceux connus. Mais il faut connaitre les dangers et surtout les prĂ©cautions Ă  prendre. En retirant le lait animal, et plus tard la viande, le poisson et mĂȘme les Ɠufs de l’alimentation de bĂ©bĂ©, les parents peuvent engendrer des carences chez leur enfant.

AprĂšs le dĂ©cĂšs d’une petite fille dans la Somme, dont les parents Ă©taient vĂ©gĂ©taliens, le PrĂ©sident de l’Association vĂ©gĂ©tarienne avait assurĂ© dans un interview au Post, que « ce n’Ă©tait pas le rĂ©gime qui Ă©tait en cause, mais la dĂ©sinformation des parents, qui ne savaient pas comment nourrir correctement leur enfant vĂ©gĂ©talien. » Certains mĂ©decins assurent qu’il est donc possible d’avoir un « bĂ©bĂ© vegan » mais qu’il faut ĂȘtre prudent.

Comment nourrir un bébé vegan ?

Le vegan, 100% vĂ©gĂ©tal, est devenu un vĂ©ritable phĂ©nomĂšne depuis quelques annĂ©es. Alors il est normal que certains parents, qui en ont fait leur mode de vie, veuillent s’en inspirer pour l’alimentation de bĂ©bĂ©. Le plus gros problĂšme vient d’un manque de vitamine B12, qui peut entraĂźner une anĂ©mie mĂ©galoblastique, c’est-Ă -dire une rĂ©duction de l’hĂ©moglobine dans le sang.   Pour empĂȘcher cette carence, il faut donner Ă  bĂ©bĂ© des simili-viandes ou des boissons vĂ©gĂ©tales (mais pas n’importe lesquelles !). Pour les carences en vitamine D, on peut ajouter de la margarine quand bĂ©bĂ© grandit, mais aussi le laisser un peu soleil quand il fait beau. Pour empĂȘcher les carences en fer ou en calcium, il faut lui donner des lĂ©gumes ou des produits qui en contiennent beaucoup. GrĂące Ă  ces complĂ©ments, ou ses aliments de substitution, bĂ©bĂ© pourra grandir sans souffrir de carences.

Quels sont les risques pour bébé ?

Les carences de l’enfant peuvent entraĂźner des problĂšmes de croissance, comme si l’enfant n’Ă©tait pas ou trĂšs mal nourri par ses parents. En 18 mois, quatre petits Italiens ont Ă©tĂ© hospitalisĂ©s pour malnutrition due Ă  une alimentation vegan. Nourrisson, il peut aussi exister un lien entre cette malnutrition et une mĂšre qui allaite alors qu’elle est vĂ©gĂ©tarienne ou vegan. Son lait n’est pas aussi nourrissant pour l’enfant. BĂ©bĂ© peut alors avoir plus de risques de contracter des infections ou virus.

Il faut donc ĂȘtre trĂšs prudent, si l’on dĂ©cide d’adopter ce mode de nutrition. Des signes peuvent permettre de dĂ©celer les carences de bĂ©bĂ© pour les traiter rapidement. Par exemple, une peau trĂšs pĂąle ou une dĂ©tresse respiratoire quand bĂ©bĂ© n’a pas assez de vitamine B12. Le mieux est de demander conseil Ă  son pĂ©diatre Ă  chaque Ă©tape de la croissance de bĂ©bĂ©, parce que vouloir transmettre ses valeurs, c’est lĂ©gitime, mais encore faut-il le faire en assurant le maximum de sĂ©curitĂ© Ă  bĂ©bĂ©.

 

À lire absolument