En train de lire
L’incroyable découverte d’un nouveau-né « enceint »

L’incroyable découverte d’un nouveau-né « enceint »

A Hong-Kong, une équipe de médecins a fait une incroyable découverte à la naissance d’une petite fille. Dans son abdomen, deux « fœtus » ! Un cas rarissime qui s’explique de manière plus scientifique qu’une simple conception miraculeuse in utero.

Le Hong Kong Medical Journal a dû faire le buzz ces jours-ci avec le récit de cette incroyable découverte. L’affaire n’est pas récente, mais sa communication l’est, en revanche. C’est en novembre 2010 que les médecins ont fait cette étonnante trouvaille rapporté par le Hong Kong Medical Journal ces jours-ci. En effet, ce cas remonte à novembre 2010.

Des « fœtus » de 10 semaines

Les « fœtus » ont été extraits de l’abdomen de la petite fille trois semaines après sa naissance. La « mère » se porte bien, selon la formule consacrée : le bébé « mère » a heureusement bien récupéré de cette opération.


Quant aux « fœtus », qui semblaient être à un stade de développement de dix semaines, ils présentaient, selon le journal médical « quatre membres, une colonne vertébrale, une peau intacte, des organes génitaux, une cage thoracique et des tissus cérébraux primitifs, mais pas de crâne abouti ». Ils étaient aussi reliés par un cordon ombilical et partageaient une même masse ressemblant à un placenta. Il y a de quoi en rester coi, non ? Sauf qu’il ne s’agit peut-être pas de fœtus.

Voir Aussi

Des tumeurs dites « monstres »

Ce cas rarissime, « 200 cas dans le monde », soulignent les scientifiques dans le Hong Kong Medical Journal, est source de perplexité dans le monde scientifique et notamment au sein de l’Organisation mondiale de la santé. Plutôt que de fœtus, il pourrait en effet s’agir de tumeurs évoluées, plus connues sous le nom de tératomes. Ce sont des tumeurs dites « tumeurs monstres » qui prennent en général source dans la transformation de cellules présentes dans les testicules de l’homme ou dans les ovaires de la femme ou encore dans le sacrum du bébé. Ces tumeurs contiennent des cellules différenciées qui produisent des tissus mûrs à des endroits bizarres et différents des tissus environnants.

Quoi qu’il en soit, ça doit faire un choc de découvrir que le bébé qu’on vient de mettre au monde est porteur d’une telle particularité. Mais l’essentiel, c’est que le bébé aille bien aujourd’hui, malgré son début de vie un peu mouvementé !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire