Neufmois.fr » Au fil de l'actu » L’incroyable dĂ©couverte d’un nouveau-nĂ© « enceint »

L’incroyable dĂ©couverte d’un nouveau-nĂ© « enceint »

A Hong-Kong, une Ă©quipe de mĂ©decins a fait une incroyable dĂ©couverte Ă  la naissance d’une petite fille. Dans son abdomen, deux « fƓtus » ! Un cas rarissime qui s’explique de maniĂšre plus scientifique qu’une simple conception miraculeuse in utero.

Le Hong Kong Medical Journal a dĂ» faire le buzz ces jours-ci avec le rĂ©cit de cette incroyable dĂ©couverte. L’affaire n’est pas rĂ©cente, mais sa communication l’est, en revanche. C’est en novembre 2010 que les mĂ©decins ont fait cette Ă©tonnante trouvaille rapportĂ© par le Hong Kong Medical Journal ces jours-ci. En effet, ce cas remonte Ă  novembre 2010.

Des « fƓtus » de 10 semaines

Les « fƓtus » ont Ă©tĂ© extraits de l’abdomen de la petite fille trois semaines aprĂšs sa naissance. La « mĂšre » se porte bien, selon la formule consacrĂ©e : le bĂ©bĂ© « mĂšre » a heureusement bien rĂ©cupĂ©rĂ© de cette opĂ©ration.

Quant aux « fƓtus », qui semblaient ĂȘtre Ă  un stade de dĂ©veloppement de dix semaines, ils prĂ©sentaient, selon le journal mĂ©dical « quatre membres, une colonne vertĂ©brale, une peau intacte, des organes gĂ©nitaux, une cage thoracique et des tissus cĂ©rĂ©braux primitifs, mais pas de crĂąne abouti ». Ils Ă©taient aussi reliĂ©s par un cordon ombilical et partageaient une mĂȘme masse ressemblant Ă  un placenta. Il y a de quoi en rester coi, non ? Sauf qu’il ne s’agit peut-ĂȘtre pas de fƓtus.

Des tumeurs dites « monstres »

Ce cas rarissime, « 200 cas dans le monde », soulignent les scientifiques dans le Hong Kong Medical Journal, est source de perplexitĂ© dans le monde scientifique et notamment au sein de l’Organisation mondiale de la santĂ©. PlutĂŽt que de fƓtus, il pourrait en effet s’agir de tumeurs Ă©voluĂ©es, plus connues sous le nom de tĂ©ratomes. Ce sont des tumeurs dites « tumeurs monstres » qui prennent en gĂ©nĂ©ral source dans la transformation de cellules prĂ©sentes dans les testicules de l’homme ou dans les ovaires de la femme ou encore dans le sacrum du bĂ©bĂ©. Ces tumeurs contiennent des cellules diffĂ©renciĂ©es qui produisent des tissus mĂ»rs Ă  des endroits bizarres et diffĂ©rents des tissus environnants.

Quoi qu’il en soit, ça doit faire un choc de dĂ©couvrir que le bĂ©bĂ© qu’on vient de mettre au monde est porteur d’une telle particularitĂ©. Mais l’essentiel, c’est que le bĂ©bĂ© aille bien aujourd’hui, malgrĂ© son dĂ©but de vie un peu mouvementé !

À lire absolument