4 choses étonnantes à savoir sur le colostrum

Dès la mise au sein, bébé va boire un « faux lait » maternel, le colostrum, en attendant la montée de lait du troisième jour. Le Dr Michel Odent, gynécologue-obstétricien, fervent défenseur de l’accouchement naturel, nous explique pourquoi ce colostrum est précieux pour la santé de bébé.

Parce que bébé combat contre des milliards de bactéries dès sa naissance.

Dans l’intestin du fœtus, il n’y a pas de microbes. C’est clean. Mais 24 h après sa naissance, il y en a des milliards… par gramme !

Ces microbes ne sont pas les mêmes si bébé est resté à jeun, si on lui a donné de l’eau sucrée comme cela se faisait il y a une génération encore, un petit biberon de lait infantile ou si on l’a mis au sein pour boire le colostrum. Or l’avenir de la flore intestinale dépend de la nature des germes qui seront les premiers à occuper le territoire. Si bébé n’a consommé que du colostrum, les germes les plus nombreux seront des Bifidobactérium, accompagnés de quelques colibacilles auxquels le bébé est adapté puisqu’ils viennent de sa maman.

Le bébé a besoin d’être contaminé au plus vite par les microbes satellites de sa maman, c’est-à-dire les microbes domestiques courants. Cela permet de le protéger efficacement contre les virus dangereux et cela va conditionner sa croissance. D’ailleurs, selon certaines études, les bébés qui ont bu le colostrum dès la naissance ne connaîtraient pas la fameuse perte de poids physiologique des premiers jours.

Parce que le colostrum est un concentré d’anticorps

Quand bébé boit ce colostrum, il se prémunit contre tous les éléments étrangers à son corps qui peuvent lui faire du mal (microbes, virus…) alors que son système immunitaire est encore très faible, que son organisme ne sait pas encore fabriquer les IgA, anticorps naturels et qu’il n’existe pas de transmission d’anticorps via le placenta. Au cours des premières heures de vie, son corps va en accueillir quelques dizaines de grammes par litre de sang pour protéger les muqueuses intestinales et respiratoires. En toute logique, ces anticorps ciblent les microbes et virus présents dans l’environnement de la maman dès la naissance.

Parce qu’il contient des millions de cellules immunitaires par millimètre cube

Le colostrum des premières contient des millions de cellules action immunitaire par millimètre cube. la semaine suivante, il n’en restera plus que quelques milliers. Ces anticorps (macrophages et globules blancs) sont capables de neutraliser et de digérer les germes les plus redoutables.


Parce que la lactoferrine, présente dans le colostrum, est indispensable

Eh oui, jusqu’à 10 grammes par litre. Une molécule de lactoferrine peut capter et camoufler deux atomes de fer et affamer, affaiblir et rendre vulnérables les bactéries.  Parce que le boire dès la naissance favorise l’expulsion du placenta.

Quand bébé, encore relié à sa maman par le cordon ombilical, vient téter le sein de sa maman et absorber ce précieux colostrum, la succion a pour effet d’accélérer le réflexe d’éjection du placenta.

image couverture colustrum

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire