Prématurité : quelles sont les conséquences sur la santé de l’enfant ?

Aujourd’hui, en France, de plus en plus d’enfants naissent prématurément : 25% de petits prématurés naissent un mois avant le terme. Et souvent, les grands prématurés rencontrent des problèmes de santé au cours du premier mois de leur vie, ils ont en effet plus de risques d’être hospitalisés pour une bronchites, gastro-entérite ou autres infections, qu’un enfant né à terme. Dans le monde, 3000 enfants prématurés décèdent chaque jour.

La revue scientifique The Lancet a révélé une étude concernant les grands prématurés (nés à moins de 27 semaines). En effet, la prématurité est désormais la première cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans dans le monde. En France, cela concerne 7% des naissances, soit 50 000 enfants par an. « En cas de très grande prématurité, la mortalité peut atteindre 50 %», affirme le Dr Élie Azria, chef de la maternité Notre-Dame de Bon Secours, de l’hôpital Saint-Joseph à Paris.

Problèmes de santé après la naissance ?

Les médecins français s’inquiètent. Ils ont étudié l’état de santé de 680 000 bébés sortis avant l’heure. Avec les résultats obtenus, ils ont découvert que les enfants prématurés étaient plus fragiles, et que leur système immunitaire avait plus de mal à se défendre. De ce fait, accoucher un mois avant le terme multiple par 15 le risque d’hospitalisation en réanimation du bébé, le premier mois de sa vie. Jusqu’à l’âge de un an, ces enfants ont deux fois plus de risque d’être hospitalisés pour des virus.

Difficile à prévenir

Oui c’est vrai. La prématurité est malheureusement difficile à prévenir même si elle a beaucoup évolué au cours des dernières années.

Certains facteurs peuvent toutefois indiqué un accouchement avant terme. Et dans certains cas, l’accouchement prématuré augmente notamment à cause de l’âge de la maman, ou en cas de grossesses multiples.


Consulter son médecin

Il est très important de consulter sa sage-femme et/ou son gynécologue et prendre les conseils qu’il vous donne au sérieux.

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire