Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Comment prĂ©venir la gastro-entĂ©rite Ă  rotavirus pour mon bĂ©bé ?

Comment prévenir la gastro-entérite à rotavirus pour mon bébé ?

Dans quelques semaines Ă  peine, le pic de gastro-entĂ©rite Ă  rotavirus va ĂȘtre atteint. Cette infection digestive extrĂȘmement contagieuse, frĂ©quente entre le 15 novembre et le 15 janvier, est dangereuse les quatre premiers mois et prĂ©occupante les mois suivants. Mais il existe des moyens de protĂ©ger bĂ©bĂ©.

Comment bĂ©bĂ© peut-il l’attraper ?

Ce virus, prĂ©sent dans les selles, se transmet facilement d’un enfant contaminĂ© Ă  un autre. Si bĂ©bĂ© est Ă  la crĂšche, le risque est plus grand qu’il soit contaminĂ©, en raison du nombre d’enfants prĂ©sents. Certes, un enfant contaminĂ© est d’office exclu de la crĂšche pour des raisons de contamination mais le virus reste en circulation, d’oĂč le risque de contamination Ă©levĂ©. Le virus se transmet par les mains, les surfaces ou les objets souillĂ©s. Se laver les mains est un mode de prĂ©vention mais il faut savoir que le rotavirus rĂ©siste aux nettoyants classiques, mĂȘme aux produits prĂ©sentĂ©s comme dĂ©sinfectants, et qu’il peut survivre plusieurs jours sur les surfaces et plusieurs heures sur la peau.

Quels sont les symptĂŽmes ?

Des vomissements, des diarrhées, des douleurs abdominales, de la fiÚvre mais pas systématiquement.

Comment protéger bébé de la gastro ?

Un bĂ©bĂ© allaitĂ© se dĂ©fend mieux contre l’infection. Mais si ce n’est pas le cas, il reste la possibilitĂ© de la vaccination (par voie buccale) entre l’ñge de 2 et 6 mois. La Belgique, qui a inscrit cette vaccination Ă  son calendrier vaccinal et dĂ©cidĂ© de rembourser le vaccin Ă  90%, a vu baisser de maniĂšre importante le nombre d’enfants atteints et dĂ©veloppant une maladie nosocomiale, telle que la bronchiolite contractĂ©e lors de l’hospitalisation. NĂ©anmoins, en France, les avis sont partagĂ©s : le vaccin n’est pas pris en charge par la SĂ©curitĂ© Sociale (et son coĂ»t Ă©levĂ© reste rĂ©dhibitoire !) car les bĂ©nĂ©fices n’ont pas Ă©tĂ© estimĂ©s suffisants et il prĂ©sente un risque, trĂšs rare il est vrai, d’invagination intestinale. Ensuite, l’hygiĂšne, mĂȘme si ce n’est pas une garantie Ă  100% car le virus rĂ©siste aux dĂ©tergents et aux produits antibactĂ©riens. NĂ©anmoins, se laver les mains plusieurs fois par jour (en sortant des toilettes, avant et aprĂšs avoir changĂ© bĂ©bĂ©, avant de prĂ©parer le repas, avant de mettre la table, avant de prendre bĂ©bĂ© contre soi pour un cĂąlin
) et utiliser Ă  l’extĂ©rieur un gel antibactĂ©rien restent des prĂ©cautions indispensables. A condition de se sĂ©cher les mains avec des mouchoirs en papier ou de l’essuie-tout et de les jeter tout de suite aprĂšs.

Quelles complications lors d’une gastro chez bĂ©bĂ© ?

Lors d’une gastro-entĂ©rite Ă  rotavirus, le risque de dĂ©shydratation est trĂšs inquiĂ©tant pour les nourrissons de moins de 1 an. Avant quatre mois, la gastro-entĂ©rite Ă  rotavirus peut ĂȘtre mortelle. C’est pourquoi, dĂšs les premiers symptĂŽmes, il faut consulter rapidement le mĂ©decin qui Ă©valuera l’intensitĂ© de la dĂ©shydratation et dĂ©cidera de la nĂ©cessitĂ© d’une hospitalisation. Il n’existe pas de traitement spĂ©cifique, hormis l’abstention de produits laitiers et la lutte contre la dĂ©shydratation via les solutĂ©s de rĂ©hydratation orale (Ă  toujours avoir par prĂ©caution dans son armoire Ă  pharmacie), remboursĂ©s par l’Assurance Maladie si votre mĂ©decin vous a fait une prescription. Si vous allaitez bĂ©bĂ©, l’alimentation au sein doit ĂȘtre maintenue mais, entre les tĂ©tĂ©es, il faut offrir Ă  bĂ©bĂ© des solutĂ©s de rĂ©hydratation orale, riches en vitamines et minĂ©raux qui se sont perdues dans les selles. Au biberon, au bout d’une journĂ©e maxi, vous pouvez rĂ©alimenter bĂ©bĂ© avec un lait sans lactose en maintenant les solutĂ©s de rĂ©hydratation orale tant que les selles restent liquides.

À lire absolument