La consommation de sodas pourrait avoir un impact sur la fertilité

sodas-fertilité-consommation-neuf mois

Les causes d’infertilité sont nombreuses et les équipes scientifiques cherchent sans cesse à trouver les facteurs pouvant causer une baisse de la fertilité. On sait que l’alimentation peut avoir un impact sur la fonction reproductrice. Récemment des chercheurs ont étudié le lien entre la consommation de sodas et la fertilité des couples.

La consommation de sodas néfaste pour la fertilité

Des chercheurs américains ont étudié les habitudes alimentaires en matière de consommation de sodas sur plusieurs milliers d’hommes et de femmes. De nombreux autres paramètres ont été étudiés comme les antécédents médicaux ou leur régime alimentaire. Il est ressorti que les hommes ou les femmes qui consommaient des boissons de type soda de façon régulière avaient 20 % de chances en moins de concevoir. Cette réduction de la fertilité concerne autant les hommes que les femmes, cependant les hommes semblent être plus impactés. Les sodas sont généralement très riches en sucre et cet excès d’apport sucré n’est pas favorable à la santé : augmentation du risque de diabète de type non insulino-dépendant, obésité, mais aussi diminution de la fertilité. Les boissons énergisantes semblent elles aussi avoir un impact sur la fertilité mais les études doivent être complétées.

Projet parental : je fais le plein de vitamines et minéraux

Si vous êtes dans la période de préconception, alors voici quelques pistes « alimentaires » pour augmenter vos chances de concevoir. Faites le plein de vitamines et de minéraux en consommant des fruits frais et des légumes tous les jours. Les légumes verts (épinards, brocolis) contiennent de la vitamine B9 essentielle pendant cette période. Hydratez-vous bien avec des boissons non sucrées (eau, thé….). Faites vous plaisir en mangeant de tout mais en quantité raisonnable.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire