Ces jumelles défient les pronostics des médecins et fêtent leurs 1 an !

Rylea et Robyn ne sont pas des jumelles tout à fait ordinaires. En effet, elles bénéficient d’un titre un peu particulier puisqu’elles détiennent le record des plus petites jumelles à être nées en Angleterre. Triste titre quand on sait que les médecins n’étaient pas optimistes et pensaient qu’elles n’avaient qu’une chance sur dix de survivre. Pourtant, un an plus tard, ces petites miraculées défient tous les pronostics et fêtent leurs 1 an.

A elles deux, Rylea et Robyn pesaient moins d’1 kg

A sa naissance, Rylea pesait à peine 425 g et sa sœur Robyn 540 g. Mais un an plus tard, elles sont en parfaite santé ont enfin pu fêter Noël en famille et pèsent chacune 6,3 kg. Le combat pour la vie n’a pourtant pas été facile… Au début, tout allait bien pour Claire Cunliffe. Alors qu’elle est âgée de 41 ans, la Britannique apprend qu’elle est enceinte de jumelles. Ce fut d’ailleurs un véritable choc pour elle. Mais tout bascule en novembre 2015 quand elle entame sa 23ème semaine de grossesse : Claire Cunliffe a la poche des eaux qui se fissure, à la suite de quoi, elle développe une infection du liquide amniotique qui met un terme à sa grossesse.

Les médecins à l’hôpital de Bolton au nord de Manchester découvrent alors qu’elle était entrée en travail et qu’il était trop tard pour arrêter le processus. C’est à ce moment-là que Claire Cunliffe et son mari Jason Comer, 45 ans, apprennent que leurs jumelles avaient seulement dix pour cent de chance de survivre. Ils ont alors dû faire face à la grande prématurité de leurs bébés.  Mlle Cunliffe, explique dans le quotidien britannique, le Daily Mail : « C’était stupéfiant de les voir, elles étaient toutes petites, mais elles étaient parfaitement formées. La main de Rylea n’avait que la taille du bout de mon petit doigt. » Elle ajoute : « Lorsque Robyn avait 3 mois, elle a développé une septicémie, une infection grave du sang. Son poumon a gravement été touché, mais elle s’en est remise. »

2016-01-04 18.16.40.jpg


Mme Cunliffe, se confie : « Quand je les regarde, j’ai encore du mal à croire qu’elles ont déjà vécu autant. Chaque fois qu’elles sourient, je mesure la chance que nous avons de les avoir auprès de nous. » Positives quant à l’avenir, elle déclare : « Elles se développent normalement. Elles s’asseyent et elles rient. Nous sommes impatients de les voir grandir en bonne santé. Ce sont vraiment deux petits miracles. » Une bien jolie histoire, comme on aimerait que toutes se terminent, non ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire