Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Pourquoi avoir une grossesse tardive serait synonyme d’une vie plus longue ?

Pourquoi avoir une grossesse tardive serait synonyme d’une vie plus longue ?

Avoir des enfants sur le tard aurait le mĂȘme effet qu’une potion magique de rajeunissement ? Il le semblerait, selon une Ă©tude parue dans la revue mĂ©dicale Menopause. Pour les chercheurs de l’universitĂ© de Columbia (États-Unis), auteurs de l’Ă©tude, avoir son dernier enfant aprĂšs 30 ans serait associĂ© Ă  une vie plus longue. Et avoir plusieurs enfants, c’est un peu comme avoir libre accĂšs Ă  la Fontaine de Jouvence


Avoir un bébé sur le tard pour vivre plus longtemps

Pour cette Ă©tude, les scientifiques ont analysĂ© les chromosomes de 387 femmes ĂągĂ©es de minimum 70 ans et participants Ă  la cohorte Long life family study (un projet de recherche international). Ils ont ensuite comparĂ© leurs donnĂ©es Ă  leurs tĂ©lomĂšres (bouts de chromosomes en lien avec l’ADN). Leur longueur est relative Ă  l’Ăąge biologique : avec le temps, ils se dĂ©gradent. Mais certains facteurs comme le tabagisme, le stress, une mauvaise alimentation, le manque d’activitĂ© physique peuvent prĂ©cipiter leur dĂ©gradation.

Les chercheurs amĂ©ricains ont alors remarquĂ© que la proportion de femmes ayant des tĂ©lomĂšres parmi les 20% les plus longs est plus Ă©levĂ©e chez les femmes qui ont eu leur dernier bĂ©bĂ© aprĂšs 33 ans (35,2%) que chez les autres femmes participantes (20,2%). Par ailleurs, il a Ă©tĂ© mentionnĂ© que par le passĂ©, d’autres Ă©tudes ont montrĂ© que les femmes qui ont eu leurs enfants sur le tard avaient plus de chances de vivre plus longtemps qui celles qui avaient mis au monde leur petit dernier avant 30 ans. Selon une Ă©tude de Long life family study, les femmes ayant donnĂ© naissance Ă  leur dernier enfant aprĂšs 33 ans auraient deux fois plus de chances de vivre jusqu’Ă  95 ans que celles qui ont eu leur derniĂšre grossesse avant 29 ans.

Mais avoir une grossesse tardive ne ralentit pas le vieillissement

Nombreuses sont les femmes Ă  avoir une grossesse dite tardive de nos jours. En 2013, les Françaises avaient en moyenne 30,3 ans Ă  la naissance de leur premier enfant (source INSEE). Les raisons ? La contraception, l’accĂšs à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), mais aussi le fait que les femmes poursuivent leurs Ă©tudes et souhaitent faire carriĂšre et ainsi avoir un travail stable, tout comme la volontĂ© de vivre Ă  deux avant de fonder une famille… Tous ces Ă©lĂ©ments expliquent pourquoi faire un bĂ©bĂ© n’est plus vraiment la prioritĂ© des femmes. Toutefois, les auteurs de l’Ă©tude mettent en garde devant certains raccourcis : faire un enfant sur le tard ne garantit pas un ralentissement du vieillissement ! Eh oui, plus on a d’adorables petits bouts qui gambadent prĂšs de nous et plus notre Ă©nergie est sollicitĂ©e ! En effet, dans leur rapport, ils prĂ©cisent que plusieurs facteurs personnels et sociaux jouent sur l’ñge de la grossesse ainsi que la longĂ©vitĂ©, et donc, la taille des tĂ©lomĂšres. Il faut Ă©galement prendre en compte qu’on ne se dit pas « On va faire un bĂ©bĂ© pour vivre plus longtemps ». Non, il n’y a pas de dĂ©terminisme en matiĂšre de ligne de vie… Tellement de choses entrent en ligne de compte : l’hygiĂšne de vie, la gĂ©nĂ©tique mais aussi, parfois, les accidents de parcours…

À lire absolument

Laisser un commentaire