Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Grossesse et parentalitĂ©… MĂȘme pas peur ?

Grossesse et parentalitĂ©… MĂȘme pas peur ?

Fin mai, la Maison des Papas Poules Corolle organise Ă  L’Espace RĂ©duit Ă  Paris (75011) trois jours de rencontres autour de la grossesse et de la parentalitĂ©, avec ateliers, projection de film, confĂ©rences… Mais qu’est-ce qu’il y a donc de si important autour d’un moment aussi naturel que la naissance d’un bĂ©bĂ© ? Pas mal de choses, la grossesse et la parentalitĂ© Ă©tant Ă©videmment d’Ă©normes bouleversements pour la maman comme pour le papa. Ce sont des pĂ©riodes riches en Ă©motions, mais Ă©galement souvent accompagnĂ©es de pics de stress.

Neuf Mois s’est penchĂ© sur quatre grands principes Ă  adopter pour pouvoir rĂ©sister Ă  la pression… autant que faire se peut ! Des principes que les chanceuses qui vont dĂ©cider de participer Ă  l’un ou plusieurs de ces trois jours vont pouvoir expĂ©rimenter en direct.

PrĂ©parer son corps et son esprit Ă  l’accouchement

L’accouchement, c’est le moment tant attendu et tant redoutĂ© de la grossesse… On est impatiente de voir arriver bĂ©bĂ©, mais on redoute quand mĂȘme un peu son expulsion ! On peut tout de mĂȘme se rassurer : l’accouchement n’a pas besoin d’ĂȘtre une Ă©preuve. Pour l’aborder avec sĂ©rĂ©nitĂ©, on a le choix entre de nombreuses techniques qui visent Ă  la fois Ă  prĂ©parer le corps et l’esprit.

Le yoga prĂ©natal est idĂ©al pour dĂ©tendre son corps et acquĂ©rir une forme de sĂ©rĂ©nitĂ©. On ne vous promet pas que l’accouchement sera un Nirvana, mais en pratiquant rĂ©guliĂšrement le yoga, les futures mamans peuvent mieux ressentir ce qui se passe dans leur corps, Ă©vacuer certaines tensions et atteindre un certain Ă©quilibre psychique. Les Ă©tirements aident Ă  gĂ©rer certains tracas de la grossesse, notamment les maux de dos et les brĂ»lures d’estomac. Mais le yoga prĂ©natal n’est pas rĂ©servĂ© à la future maman ! Son conjoint peut Ă©galement s’y essayer, seul ou avec la maman. C’est une occasion parfaite pour se dĂ©tendre et se rapprocher de l’harmonie individuelle et familiale. Attention tout de mĂȘme : le yoga prĂ©natal peut commencer Ă  partir du troisiĂšme mois. Au cours du premier trimestre, la pratique du yoga n’est pas recommandĂ©e.

Dans le domaine du sport, vous pouvez Ă©galement vous laisser tenter par la mĂ©thode Pilates. Son programme ? DĂ©velopper les muscles profonds, gagner en souplesse et ajuster sa posture. Des promesses allĂ©chantes pour une future maman ! Les exercices amĂ©liorent souvent le quotidien de la grossesse, prĂ©parent le corps pour l’accouchement et permettent d’amĂ©liorer sa respiration. Les muscles abdominaux et ceux du pĂ©rinĂ©e peuvent ĂȘtre fragilisĂ©s par la grossesse, et la pratique du Pilates peut aider Ă  les renforcer.

Pour les moins sportives, on vous propose deux derniĂšres techniques : la sophrologie et l’hypnose, qui aident Ă  accoucher de maniĂšre plus apaisĂ©e, Ă  gĂ©rer le stress que peut susciter la grossesse, et Ă  se prĂ©parer mentalement Ă  l’arrivĂ©e du bĂ©bĂ©. L’idĂ©al, c’est de se rendre en couple Ă  ces cours : le futur papa pourra apprendre lui aussi ces techniques, et les utiliser pour vous soutenir ou pour ne pas cĂ©der Ă  la pression le jour J.

On dédramatise la grossesse !

Il ne faut pas l’oublier : la grossesse, c’est un processus merveilleux et mystĂ©rieux, qui offre toute une palette d’Ă©motions et d’expĂ©riences aux futurs parents. Alors il ne faut pas toujours la prendre trop au sĂ©rieux, et il est bon d’y amener un cĂŽtĂ© ludique et fantaisiste.

Vous avez sĂ»rement vu des images de ventre colorĂ©s, ornĂ©s d’arabesques, de fleurs ou de papillon… Le Belly Painting est devenu une vĂ©ritable tendance. Cette expĂ©rience ludique, qui permet de libĂ©rer la crĂ©ativitĂ© des parents, est en fait une pratique ancestrale amĂ©rindienne. Le papa peint le ventre de la maman (en utilisant une peinture hypoallergĂ©nique). C’est un jeu qui promet de nombreux fous rires entre parents, mais qui implique Ă©galement le bĂ©bĂ© : au contact du pinceau ou des mains de son papa, il lui arrive souvent de gesticuler !

Moins rĂ©pandue, la technique du chant prĂ©natal est Ă©galement un bon moyen pour s’amuser et se dĂ©tendre avec son chĂ©ri, tout en communiquant avec son bĂ©bĂ©. Cantatrice en herbe, voix de crĂ©celle, casserole en puissance, peu importe : le chant est un excellent moyen de s’apaiser et de libĂ©rer ses Ă©motions.

Quand deux devient trois : bien gĂ©rer l’arrivĂ©e de bĂ©bĂ©

Pour un couple, l’arrivĂ©e d’un bĂ©bĂ© n’est pas toujours Ă©vidente Ă  gĂ©rer… C’est une Ă©preuve pour le couple, qui doit s’adapter aux changements apportĂ©s par ce troisiĂšme membre. Si le sujet vous intĂ©resse, nous vous conseillons l’excellent ouvrage de Bernard Geberowicz : Le baby-clash, le couple Ă  l’Ă©preuve de l’arrivĂ©e de l’enfant. Il livre une analyse trĂšs fouillĂ©e de ce bouleversement, et apporte une mine de conseil aux futurs parents.

Le mot d’ordre ? Ne pas dramatiser. Il est normal que le couple rencontre des crises et doive s’ajuster Ă  la parentalitĂ©. L’harmonie familiale n’est pas donnĂ©e, elle se construit peu Ă  peu, Ă  mesure que l’on apprend Ă  connaĂźtre son enfant et que l’on met en place des habitudes. Il ne faut pas non plus ĂȘtre des parents parfaits, puisqu’ils relĂšvent tout simplement de la mythologie !

Le pĂ©diatre Manuel Maidenberg s’est Ă©galement penchĂ© sur la question dans Peut-on grandir sur ordonnance. Il s’intĂ©resse Ă  l’inquiĂ©tude des parents, qui ont parfois l’impression de ne pas comprendre les besoins de bĂ©bĂ©, et peuvent parfois oublier les leurs. Encore une fois, tout rĂ©side dans le pas-Ă -pas, dans l’apprivoisement rĂ©ciproque : Ă  vous de construire votre relation enfant-parents, plutĂŽt que de vouloir se fondre dans une relation imaginĂ©e a priori.

La parentalitĂ© provoque Ă©galement des bouleversements dans le domaine de l’intimitĂ© et de la sexualitĂ©. L’arrivĂ©e de bĂ©bé demande un rĂ©amĂ©nagement de la sexualitĂ© et du couple, il ne faut pas s’inquiĂ©ter si les choses ne se mettent pas en place immĂ©diatement.

Tisser des liens avec bébé

Le lien entre un bĂ©bĂ© et ses parents n’est pas si instinctif qu’il n’y paraĂźt, et certains rituels, gestes et habitudes permettront d’amĂ©liorer votre complicitĂ© avec votre bĂ©bĂ©.

Pour les tout-petits, vous pouvez par exemple privilĂ©gier les gestes qui crĂ©eront un contact direct avec le bĂ©bĂ© : portage, peau Ă  peau… Ces techniques rassureront le bĂ©bĂ©, qui trouvera chaleur et sĂ©curitĂ© auprĂšs de vous. Il adoptera une position en harmonie avec sa facultĂ© naturelle Ă  s’agripper.

Quand bĂ©bĂ© devient plus grand, on peut miser sur la communication non verbale pour renforcer les liens. Le bĂ©bĂ© et ses parents peuvent se comprendre par gestes : envoyer un baiser, faire coucou, applaudir, ou dĂ©velopper un langage corporel secret… Une langue presque instinctive : les nourrissons apprennent par le mimĂ©tisme, et apprennent trĂšs tĂŽt Ă  analyser et reproduire nos mouvements.

La maison des Papas Poules

A celles et ceux qui voudraient approfondir ces questions et qui ont la chance (eh oui !) d’habiter Paris, nous recommandons un passage par la Maison des Papas Poules Corolles les 27, 28 et 29 mai prochains. De 10 heures Ă  19 heures le vendredi et le samedi, et jusqu’Ă  17h30 le dimanche, vous pourrez assister Ă  des confĂ©rences (Bernard Geberowicz et Manuel Maidenberg seront prĂ©sents), participer Ă  des ateliers autour du portage, du Belly Painting, du chant prĂ©natal et des exercices de relaxation, et intervenir au cours de tables rondes sur la grossesse et la parentalitĂ©. Pour plus d’informations, vous pouvez aller consulter le site web de l’Ă©vĂ©nement, qui propose de s’inscrire en ligne.

Si vous n’habitez pas en rĂ©gion parisienne, nous vous invitons Ă  consulter les ouvrages mentionnĂ©s et Ă  dĂ©couvrir les activitĂ©s que nous vous recommandons… Peut-ĂȘtre pourrez-vous partager votre expĂ©rience avec nous, ou nous conseiller d’autres moyens d’apprĂ©hender la grossesse et la parentalitĂ© avec sĂ©rĂ©nitĂ© ?

À lire absolument

Laisser un commentaire