Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Grossesse et parentalitĂ©… MĂȘme pas peur ?

Grossesse et parentalitĂ©… MĂȘme pas peur ?

Fin mai, la Maison des Papas Poules Corolle organise Ă  L’Espace RĂ©duit Ă  Paris (75011) trois jours de rencontres autour de la grossesse et de la parentalitĂ©, avec ateliers, projection de film, confĂ©rences… Mais qu’est-ce qu’il y a donc de si important autour d’un moment aussi naturel que la naissance d’un bĂ©bĂ© ? Pas mal de choses, la grossesse et la parentalitĂ© Ă©tant Ă©videmment d’Ă©normes bouleversements pour la maman comme pour le papa. Ce sont des pĂ©riodes riches en Ă©motions, mais Ă©galement souvent accompagnĂ©es de pics de stress.

Neuf Mois s’est penchĂ© sur quatre grands principes Ă  adopter pour pouvoir rĂ©sister Ă  la pression… autant que faire se peut ! Des principes que les chanceuses qui vont dĂ©cider de participer Ă  l’un ou plusieurs de ces trois jours vont pouvoir expĂ©rimenter en direct.

PrĂ©parer son corps et son esprit Ă  l’accouchement

L’accouchement, c’est le moment tant attendu et tant redoutĂ© de la grossesse… On est impatiente de voir arriver bĂ©bĂ©, mais on redoute quand mĂȘme un peu son expulsion ! On peut tout de mĂȘme se rassurer : l’accouchement n’a pas besoin d’ĂȘtre une Ă©preuve. Pour l’aborder avec sĂ©rĂ©nitĂ©, on a le choix entre de nombreuses techniques qui visent Ă  la fois Ă  prĂ©parer le corps et l’esprit.

Le yoga prĂ©natal est idĂ©al pour dĂ©tendre son corps et acquĂ©rir une forme de sĂ©rĂ©nitĂ©. On ne vous promet pas que l’accouchement sera un Nirvana, mais en pratiquant rĂ©guliĂšrement le yoga, les futures mamans peuvent mieux ressentir ce qui se passe dans leur corps, Ă©vacuer certaines tensions et atteindre un certain Ă©quilibre psychique. Les Ă©tirements aident Ă  gĂ©rer certains tracas de la grossesse, notamment les maux de dos et les brĂ»lures d’estomac. Mais le yoga prĂ©natal n’est pas rĂ©servĂ© à la future maman ! Son conjoint peut Ă©galement s’y essayer, seul ou avec la maman. C’est une occasion parfaite pour se dĂ©tendre et se rapprocher de l’harmonie individuelle et familiale. Attention tout de mĂȘme : le yoga prĂ©natal peut commencer Ă  partir du troisiĂšme mois. Au cours du premier trimestre, la pratique du yoga n’est pas recommandĂ©e.

Dans le domaine du sport, vous pouvez Ă©galement vous laisser tenter par la mĂ©thode Pilates. Son programme ? DĂ©velopper les muscles profonds, gagner en souplesse et ajuster sa posture. Des promesses allĂ©chantes pour une future maman ! Les exercices amĂ©liorent souvent le quotidien de la grossesse, prĂ©parent le corps pour l’accouchement et permettent d’amĂ©liorer sa respiration. Les muscles abdominaux et ceux du pĂ©rinĂ©e peuvent ĂȘtre fragilisĂ©s par la grossesse, et la pratique du Pilates peut aider Ă  les renforcer.

Pour les moins sportives, on vous propose deux derniĂšres techniques : la sophrologie et l’hypnose, qui aident Ă  accoucher de maniĂšre plus apaisĂ©e, Ă  gĂ©rer le stress que peut susciter la grossesse, et Ă  se prĂ©parer mentalement Ă  l’arrivĂ©e du bĂ©bĂ©. L’idĂ©al, c’est de se rendre en couple Ă  ces cours : le futur papa pourra apprendre lui aussi ces techniques, et les utiliser pour vous soutenir ou pour ne pas cĂ©der Ă  la pression le jour J.

On dédramatise la grossesse !

Il ne faut pas l’oublier : la grossesse, c’est un processus merveilleux et mystĂ©rieux, qui offre toute une palette d’Ă©motions et d’expĂ©riences aux futurs parents. Alors il ne faut pas toujours la prendre trop au sĂ©rieux, et il est bon d’y amener un cĂŽtĂ© ludique et fantaisiste.

Vous avez sĂ»rement vu des images de ventre colorĂ©s, ornĂ©s d’arabesques, de fleurs ou de papillon… Le Belly Painting est devenu une vĂ©ritable tendance. Cette expĂ©rience ludique, qui permet de libĂ©rer la crĂ©ativitĂ© des parents, est en fait une pratique ancestrale amĂ©rindienne. Le papa peint le ventre de la maman (en utilisant une peinture hypoallergĂ©nique). C’est un jeu qui promet de nombreux fous rires entre parents, mais qui implique Ă©galement le bĂ©bĂ© : au contact du pinceau ou des mains de son papa, il lui arrive souvent de gesticuler !

Moins rĂ©pandue, la technique du chant prĂ©natal est Ă©galement un bon moyen pour s’amuser et se dĂ©tendre avec son chĂ©ri, tout en communiquant avec son bĂ©bĂ©. Cantatrice en herbe, voix de crĂ©celle, casserole en puissance, peu importe : le chant est un excellent moyen de s’apaiser et de libĂ©rer ses Ă©motions.

Quand deux devient trois : bien gĂ©rer l’arrivĂ©e de bĂ©bĂ©

Pour un couple, l’arrivĂ©e d’un bĂ©bĂ© n’est pas toujours Ă©vidente Ă  gĂ©rer… C’est une Ă©preuve pour le couple, qui doit s’adapter aux changements apportĂ©s par ce troisiĂšme membre. Si le sujet vous intĂ©resse, nous vous conseillons l’excellent ouvrage de Bernard Geberowicz : Le baby-clash, le couple Ă  l’Ă©preuve de l’arrivĂ©e de l’enfant. Il livre une analyse trĂšs fouillĂ©e de ce bouleversement, et apporte une mine de conseil aux futurs parents.

Le mot d’ordre ? Ne pas dramatiser. Il est normal que le couple rencontre des crises et doive s’ajuster Ă  la parentalitĂ©. L’harmonie familiale n’est pas donnĂ©e, elle se construit peu Ă  peu, Ă  mesure que l’on apprend Ă  connaĂźtre son enfant et que l’on met en place des habitudes. Il ne faut pas non plus ĂȘtre des parents parfaits, puisqu’ils relĂšvent tout simplement de la mythologie !

Le pĂ©diatre Manuel Maidenberg s’est Ă©galement penchĂ© sur la question dans Peut-on grandir sur ordonnance. Il s’intĂ©resse Ă  l’inquiĂ©tude des parents, qui ont parfois l’impression de ne pas comprendre les besoins de bĂ©bĂ©, et peuvent parfois oublier les leurs. Encore une fois, tout rĂ©side dans le pas-Ă -pas, dans l’apprivoisement rĂ©ciproque : Ă  vous de construire votre relation enfant-parents, plutĂŽt que de vouloir se fondre dans une relation imaginĂ©e a priori.

La parentalitĂ© provoque Ă©galement des bouleversements dans le domaine de l’intimitĂ© et de la sexualitĂ©. L’arrivĂ©e de bĂ©bé demande un rĂ©amĂ©nagement de la sexualitĂ© et du couple, il ne faut pas s’inquiĂ©ter si les choses ne se mettent pas en place immĂ©diatement.

À lire absolument

Laisser un commentaire