En train de lire
Comment cette maman a-t-elle pu être enceinte deux fois en dix jours ?

Comment cette maman a-t-elle pu être enceinte deux fois en dix jours ?

Kate Hill, Australienne originaire de Brisbane pensait qu’elle ne pourrait jamais être enceinte. Atteinte du syndrome des ovaires polykystiques diagnostiqué en 2006, elle recevait un traitement hormonal dans le but de favoriser une éventuelle ovulation. Et on peut dire que cela a fini par fonctionner, puisqu’elle a été enceinte une première fois puis une seconde fois en dix jours seulement.

La superfétation

La plupart des jumeaux résultent d’une libération de deux ovules en même temps, ou, moins communément, d’un œuf fécondé se divisant ensuite en deux. La grossesse arrête habituellement le cycle mensuel de l’ovulation, mais très rarement, une femme peut libérer un autre œuf après la conception. Si celui-ci est fécondé, il pourra également s’implanter dans la muqueuse de l’utérus et se développer normalement. C’est exactement ce qui s’est produit chez Kate Hill. Ce phénomène appelé superfétation est extrêmement rare, car seuls dix cas ont été répertoriés dans le monde jusqu’à présent.

Avant d’être enceinte pour la deuxième fois, Kate Hill attendait des jumeaux. Elle aurait dû mettre au monde triplés. Mais malheureusement, elle en a perdu un au début de sa grossesse. N’étant pas conçus au même moment, les deux bébés encore dans le ventre de leur maman avaient donc une date de terme différente. Pour éviter tous risques de complication, un accouchement par césarienne avait été programmé pour l’Australienne. Mais rien ne s’est passé comme prévu, puisque deux jours avant la date programmée, Charlotte et Olivia pointaient déjà le bout du nez. Ainsi, il y a dix mois, les jumelles venaient au monde en bonne santé. Selon les rapports, chacune avait un poids, une taille, un groupe sanguin et un développement gestationnel différents. Depuis, elles font le bonheur de leurs parents qui ne s’attendaient surement pas à un tel événement !


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire