Ce bébé ne pesant que 500 grammes à la naissance survit à une très lourde opération chirurgicale

Abiageal Peters est venue au monde en octobre dernier alors que sa maman, Louise Peters, était enceinte d’à peine 23 semaines. Abiageal ne pesait alors que 500 grammes. Les 6 premiers mois de grossesse de Louise se sont déroulés sans complication. Très vite après la naissance d’Abiageal, les médecins ont soupçonné un problème à son intestin. Puis, le diagnostic est tombé : ce bébé né prématuré souffrait de l’entérocolite ulcéro-nécrosante du prématuré. Une complication liée à la prématurité, peu fréquente en France qui a nécessité très une opération de l’abdomen sur le nouveau-né. Aujourd’hui, Abiageal est le plus jeune bébé à avoir survécu à un acte chirurgical d’une telle ampleur.

abiagael-paters-bebe-ne-premature-maladie-enn

L’entérocolite ulcéro-nécrosante du nouveau-né, c’est quoi exactement ?

L’entérocolite ulcéro-nécrosante (ENN) affecte principalement les bébés nés prématurément. Cette grave complication se produit lorsque le tissu intestinal est endommagé, et commence à mourir. Cela se caractérise notamment par l’apparition de lésions et d’une perte de tissus sur la muqueuse intestinale pouvant conduire à une perforation ou une péritonite (source : Vulgaris Medical).

Une opération de l’abdomen menée à bien

A sa naissance, les jours de la petite Abiageal étaient comptés. Elle pesait 500 grammes et n’avait pas encore ouvert les yeux. Elle ne faisait aucun bruit et surtout, son estomac se nécrosait. C’est pourquoi les médecins se sont empressés de l’opérer, afin de la maintenir en vie. C’est ainsi que les chirurgiens ont découvert trois perforations au niveau de son intestin, ce qui a entraîné une infection de tout son abdomen. L’équipe chirurgicale a alors enlevé une partie de son intestin. Mais une opération comme celle-ci est très difficile à supporter pour un bébé aussi jeune et prématuré. Pourtant, six jours après sa venue au monde, Abiageal a défié tous les pronostics, et a survécu à cette opération. Interrogée par le Daily Mail, Louise Peters, originaire de Surrey (Royaume-Uni), a raconté que sa petite Abiageal est son « petit miracle ». Et bien qu’elle soit restée en soins intensifs durant un certain temps, « elle a surmonté de nombreux obstacles tout en continuant de se battre ».


Abiagael est la plus jeune patiente à avoir survécu à d’une telle opération

Bien que les jeunes parents soient heureux du bon déroulement de l’opération de leur fille, et que celle-ci soit toujours en vie, Louise et David Peters ignorent la raison de cette naissance prématurée, mais aussi ce qui a conduit leur fille à souffrir d’une ENN. En effet, le couple a confié que la grossesse s’était très bien déroulée, et que Louise Peters n’avait souffert d’aucune complication de grossesse. Heureusement, aujourd’hui la petite Abiageal se porte bien. Et les médecins sont confiants eux aussi quant à son bon développement. « Nous allons continuer à la surveiller étroitement, mais tous les signes suggèrent que nous devrions être optimistes quant à son pronostic à long terme. » Après son rétablissement, la petite est rentrée à la maison avec ses parents, comblés de bonheur », a confié le Dr. Zahid Mukhtar, chirurgien pédiatrique à l’hôpital St George à Londres.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire