Neufmois.fr » Ma grossesse » Nutrition enceinte » Quels poissons et fruits de mer pendant la grossesse ?

Quels poissons et fruits de mer pendant la grossesse ?

Enceinte, les ressources en acides gras sont indispensables. Quoi de mieux que le poisson pour faire le plein ? Or, le poisson et les fruits de mer sont souvent pointés du doigt pendant la grossesse en raison d’un risque de toxicité. Tous ne présentant pas un réel danger, neufmois.fr vous aide à faire les bon choix.

Le poisson et les fruits de mer  ne sont pas à bannir de votre alimentation de femme enceinte, car ils sont riches en vitamines, sels minéraux, en acides gras (oméga-3) et en protéines, tous importants pour le développement optimal de votre bébé. Toutefois, il y a de sérieuses précautions à prendre, au risque de subir une intoxication dangereuse et mettre en danger votre bébé. Règle d’or : bannissez les poissons crus et fruits de mer crus, fumés ou pas cuits à point (sushi, carpaccio, poisson mariné, etc). A cause des modifications métaboliques et circulatoires, votre système est moins immunisé contre certaines infections et vous êtes plus sensible aux infections et micro-organismes divers.

Enceinte, variez les bons poissons

Si l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) recommande de consommer du poisson deux fois par semaine, elle précise aussi qu’il est important que les femmes enceintes n’en mangent pas tous les jours et surtout qu’elles diversifient les types de poissons. En effet, certains poissons représentent un risque pour bébé : la daurade, le requin, le maquereau, l’espadon, le thon ou encore le marlin sont de ceux-là. Ces gros poissons, qui vivent en eaux profondes, peuvent contenir un taux trop élevé de mercure, dangereux pour votre bébé. Le methylmercure présent affecte surtout le cerveau du fœtus, alors qu’il ne présente pas de danger réel pour la mère. De plus, ces poissons sont exposés aux polluants qui se trouvent dans l’eau, et peuvent causer un empoisonnement histaminique du à la prolifération des bactéries. Evitez-les à tout prix et préférez les poissons d’élevage, qui sont suivis de près.

 

Listériose, toxoplasmose

La listériose, vous connaissez ? Cette infection est causée par une bacille qui, située dans certains produits crus tels le poisson et les fruits de mer, arrive jusqu’au bébé et l’infecte. La listériose cause un accouchement prématuré, un retard de croissance intra utérine, et dans certains cas, elle peut entraîner la mort du nouveau-né. La méningite est aussi à craindre chez le nouveau-né. La toxoplasmose  et l’hépatite A sont des infections qui peuvent survenir à travers le poisson et autres fruits de mer mal conservés, contaminés ou crus. Ces infections sont responsables de malformations du fœtus. Les vers anisakis et les salmonelloses sont aussi à craindre. Situés à l’intérieur de certains poissons (notamment le thon, le hareng, le maquereau, la morue, le merlan, le lieu, le saumon, la truite délevage), ils sont la cause de diarrhées, vomissements, nausées et de douleurs gastriques. Comme ces vers sont plutôt résistants, il faut impérativement cuire le poisson à 70°C minimum ou le congeler pendant 24h avant de le consommer. Pour éviter toute intoxication, ne mangez pas les produits de mer crus ou fumés, mais vraiment cuits à point.

 

À lire absolument

Laisser un commentaire