Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Comment soulager la peau atopique de bĂ©bĂ© ?

Comment soulager la peau atopique de bébé ?

L’eczĂ©ma affecte prĂšs de 20 % des enfants aujourd’hui, gĂ©nĂ©rant un inconfort pĂ©nible et des troubles du sommeil dĂšs le berceau. Explications du Dr Clarence de Belilovsky, dermatologue, pour soigner bĂ©bĂ© efficacement.

C’est quoi ces plaques rouges sur la bouille de bĂ©bĂ© ?

Beaucoup de mamans se posent cette question car les enfants souffrant d’allergie, et donc d’eczĂ©ma, sont de plus en plus nombreux. DĂšs 2 mois, ces bĂ©bĂ©s prĂ©sentent une sĂ©cheresse moyenne ou sĂ©vĂšre sur le visage et le cou. Puis ces plaques sĂšches s’étendent aux bras et aux jambes, s’incrustant dans les plis cutanĂ©s, derriĂšre les oreilles, dans le cou, au creux des coudes et des genoux oĂč l’humiditĂ© va provoquer une modification du pH et donc un dĂ©sĂ©quilibre. De plus, les acariens, fĂ©roces allergĂšnes, aimant se nicher dans les plis, ça suinte et ça dĂ©mange !  »Â Un bĂ©bĂ© de quelques semaines n’a pas la possibilitĂ© de se gratter, explique le Dr Clarence de Belilovsky, dermatologue. GĂȘnĂ©, il va s’agiter, mal dormir, parfois se frotter avec son bras. Ce sont des signes qui doivent amener les parents Ă  consulter. « 

Un terrain familial en cause

La dermatite atopique touche essentiellement des enfants prĂ©sentant un terrain favorable, c’est- Ă -dire ayant une peau trop sĂšche, ou prĂ©disposĂ©s par terrain familial Ă  l’allergie. En effet, si l’un de ses parents est allergique, le bĂ©bĂ© a une chance sur deux de dĂ©velopper une dermatite atopique. Si deux personnes de la famille (les deux parents ou un parent et l’un des enfants) souffrent d’allergie, le risque d’eczĂ©ma pour le bĂ©bĂ© augmente de 30 %. Dans ces familles Ă  risque, il est fortement conseillĂ© aux jeunes mamans d’allaiter leur enfant pour le protĂ©ger ou d’utiliser, en cas d’impossibilitĂ©, un lait hypoallergĂ©nique, afin d’éviter le risque d’allergie aux protĂ©ines du lait de vache. Quant Ă  la diversification alimentaire, il est recommandĂ© de la repousser au sixiĂšme mois et de surveiller attentivement les rĂ©actions du bĂ©bĂ© Ă  l’introduction de nouveaux aliments.  » On incrimine souvent la chaĂźne alimentaire dans les cas d’eczĂ©ma, mais il y a bien d’autres allergĂšnes autour du bĂ©bĂ© « , tempĂšre le mĂ©decin.

Des soins doux au quotidien à faire à bébé pour soulager sa peau atopique

Pour la toilette de bĂ©bĂ©, les seuls produits cosmĂ©tiques prĂ©conisĂ©s portent la mention  » peau sĂšche Ă  tendance atopique « . Doux et relipidants, ils apportent l’hydratation nĂ©cessaire pour Ă©viter les poussĂ©es d’eczĂ©ma.  » Il n’est pas indispensable de donner un bain au bĂ©bĂ© tous les jours, souligne le Dr Clarence de Belilovsky, mais il faut masser sa peau quotidiennement avec une crĂšme hydratante. Au moment du bain, on peut ajouter une huile adoucissante dans l’eau Ă  condition de manipuler bĂ©bĂ© avec prudence, car ça glisse ! « 

Un traitement Ă  base de cortisone pour lutter contre une peau atopique

Lors des poussĂ©es d’eczĂ©ma, le traitement repose essentiellement sur l’application d’une pommade Ă  base de cortisone (sur prescription mĂ©dicale) pendant huit Ă  quinze jours avant de rĂ©duire l’inflammation et de permettre Ă  la peau de se renouveler. « Il ne faut pas hĂ©siter Ă  consulter lors de l’apparition des premiers symptĂŽmes, puis un mois aprĂšs le dĂ©but du traitement et enfin tous les trois mois afin de faire le point souligne la spĂ©cialiste. Le mĂ©decin est lĂ  pour expliquer et encourager. » Et pour Ă©viter les erreurs. Comme appliquer ad vitam aeternam des corticoĂŻdes en se disant que cela tiendra les poussĂ©s Ă  distance !  » Ce n’est pas l’arrĂȘt des corticoĂŻdes qui provoque les poussĂ©es mais l’histoire personnes de l’eczĂ©ma de l’enfant «  prĂ©cise la spĂ©cialiste.

En cas de surinfection due au grattage, la seule issue : un traitement antibiotique. DĂšs que le peau s’amĂ©liore, les corticoĂŻdes pourront ĂȘtre alternĂ©s avec une crĂšme assainissante et cicatrisante Ă  base de cuivre et de zinc.

Une fois la poussĂ©e passĂ©e, il faut continuer l’application d’une crĂšme hydratante, une Ă  deux fois par jour. « Les crĂšmes Ă©mollientes permettent de lutter contre la sĂ©cheresse cutanĂ©e, d’amĂ©liorer l’Ă©tat de  la peau et d’Ă©viter le passage des allergĂšnes Ă  travers l’Ă©piderme. Cela afin de diminuer petit Ă  petit le recours aux corticoĂŻdes. »Â Et un jour ou l’autre l’eczĂ©ma recule, car les poussĂ©es sont lĂ©gĂšres pour 80% des enfants atteints, et modĂ©rĂ©es pour 15%. Seuls 5% des cas sont considĂ©rĂ©s comme sĂ©vĂšres au point de nĂ©cessiter un traitement lourd et souvent le soutien d’une cure thermale annuelle pendant quelques annĂ©es. Mais la plupart du temps, le salut vient d’une toilette bien orchestrĂ©e avec des cosmĂ©tiques adaptĂ©s. Tout simplement…

À lire absolument

Laisser un commentaire