7 astuces de pédiatre pour éviter à bébé les gros bobos de l’été

bébé-gros bobos-été-neuf mois

UV, moustiques, chaleur… avec un tout-petit de quelques jours ou quelques semaines, l’été  n’est pas une saison de tout repos ! Les conseils du Dr Marc Ezzaaf, pédiatre néonatologiste et allergologue à Marseille, pour éviter les gros bobos.

Sortir bébé aux heures fraîches

La vitamine D, c’est essentiel pour bébé. Alors zou, je l’emmène recharger ses batteries au square, sur la plage ou en balade… Aucun risque de gros bobos. Tout faux !

La bonne attitude

Même placé sous un parasol ou un pare-soleil, bébé n’est pas suffisamment protégé. Les rayons du soleil réfléchis par le sable, l’eau ou le bitume sont très dangereux pour sa peau. En effet, les fonctions qui la protègent, et notamment la mélanine, sont en partie immatures. Même un SPF 50+ n’arrête jamais la totalité des rayons. Jusqu’à l’âge d’1 an, on ne l’emmène donc pas à la plage, à la piscine ou même en promenade entre 11 h et 17 h en plein été : le rayonnement UVB est alors à son maximum d’intensité et c’est néfaste pour bébé.

Couvrir et protéger la peau de bébé

Il fait doux et le soleil joue à cache-cache derrière les nuages. J’en profite pour sortir bébé, il n’aura pas trop chaud et ne risque pas le coup de soleil… Pas si vrai ! Et qui plus est, le coup de soleil est l’un des plus gros bobos de bébé.

La bonne attitude

Sous les nuages, le coup de soleil peut intervenir très rapidement. « A l’extérieur un bébé doit rester à l’ombre, habillé de vêtements très légers en coton si possible à manches longues, coiffé d’un bob à larges bords et installé sous un parasol, recommande le Dr Marc Ezzaaf. Il doit être enduit d’une crème solaire protectrice pour bébé, à appliquer trente minutes avant de sortir et à renouveler toutes les deux à trois heures, ou plus souvent en cas de bain ou de transpiration. »

Mettre des lunettes de soleil adaptées aux tout-petits cet été

Avec la capote de la poussette et un chapeau à rebords, bébé est suffisamment protégé de la luminosité. Les lunettes pour bébé c’est juste du marketing… Et non !

La bonne attitude

Les yeux des enfants sont beaucoup plus exposés à la lumière que ceux des adultes, notamment parce que leur pupille est plus large et que les tissus oculaires sont totalement transparents. Les « coups de soleil » dans l’œil sont responsables de kératites et de conjonctivites, des affections très douloureuses. Des lunettes adaptées sont donc indispensables : verres teintés en polycarbonate, porteurs de la norme européenne, qui protègent de l’éblouissement, avec une filtration de niveau 3 ou 4 arrêtant les rayons ultraviolets et infrarouges. Il existe d’excellents modèles « bandeau » à ajuster derrière le crâne de bébé par scratch, avec des bords incurvés « fermant »  bien sur les côtés comme des lunettes de plongée, pour éviter de laisser passer les UV.

Hydrater bébé par tous les moyens

Bon, allez, juste un petit trajet… Sauf que la déshydratation est un risque grave, et à effet maxi rapide !

La bonne attitude

Il faut absolument éviter les déplacements aux heures chaudes et donner à boire souvent à bébé, même s’il ne réclame pas : « Un nouveau né nourri au sein ou au biberon boit déjà beaucoup de liquide, ajoute le Dr Ezzaaf, mais des biberons d’eau minérale à température ambiante peuvent être ajoutés, en petites quantités afin de ne pas lui couper l’appétit. » Prévoyez également des pare-soleil à installer sur les vitres arrière et investissez dans une protection climatique pour le siège-auto qui permet de laisser l’air circuler entre le siège et le corps de bébé. Faites des arrêts fréquents et profitez-en pour aérer l’habitacle et poser bébé à l’ombre.

En cas de coup de chaleur manifeste (rougeurs, apathie…), rafraîchissez bébé avec un linge humide ou un brumisateur, donnez-lui à boire et gardez-le à l’ombre tout en lui administrant un antalgique s’il semble souffrir. Si les symptômes sont plus sérieux (vomissements, nausées, inconscience…) et/ou que la peau est brûlante et sèche, filez aux urgences.

Maintenir une température ambiante constante

Quand on transpire l’été, le ventilateur c’est pratique et efficace. Mais est-ce vraiment la panacée pour bébé ?

La bonne attitude

Le ventilateur brasse des germes et peut provoquer des inflammations de la gorge et des conjonctivites. En cas d’absolu nécessité, il faut alors impérativement le brancher loin de bébé. Si celui ci à chaud, déshabillez-le et laissez-le en body ou en couche.


Vous pouvez aussi utiliser un brumisateur ou lui donner un bain tiède. Une climatisation ? La différence entre la température extérieur et la température intérieure ne doit pas excéder 5 degré. et s’il vaut mieux éviter de la brancher les deux premiers mois de présence de bébé, rien ne vous interdit de l’utiliser pour rafraîchir la pièce avant d’y installer votre tout-petit.

Eviter les bains de mer et de piscine pour un tout-petit c’est éviter les gros bobos

Faire barboter bébé, c’est bon pour son éveil et il aura ainsi moins peur de l’eau ensuite s’il y est habitué tout de suite… Mouais, ne sombrons pas dans un excès d’optimisme.

La bonne attitude

Les bains de mer ou de piscine, sans être dangereux, ne sont pas non plus particulièrement recommandé pour un nouveau-né ou un tout-petit et peuvent occasionner de gros bobos. « Outre les risques de problèmes gastriques en cas d’ingestion d’eau souillée, si la différence de température entre l’air ambiant et l’eau est trop important, la possibilité d’un arrêt cardiaque est réelle » rappelle le Dr Ezzaaf. Si vous souhaitez l’acclimater, faites tout de même attention à ce que bébé n’avale pas d’eau de mer ou de piscine, et douchez le rapidement après le bain pour enlever sel, chlore et sable, irritants pour sa peau fragile.

Adopter la moustiquaire dehors et dedans

Ah ! Les sales bêtes ! Et surtout les gros bobos qu’elles occasionnent. Qui plus est avec l’invasion du moustique-tigre, on balise un peu. Mais des solutions simple existent.

La bonne attitude

Contre les moustiques, peu de produits répulsifs (sprays, gels, lotions…) peuvent être utilisés sur des nourrissons. La solution la plus sage reste la moustiquaire à poser sur le cosy ou la poussette et même sur le transat et le lit à l’intérieur de la maison. A l’intérieur, les pastilles pour diffuseurs électriques sont aussi efficaces que les insecticides en aérosols et sans danger, contrairement à ces derniers.

En cas de piqûre, une crème apaisante conseillée par votre pharmacien (à avoir sous la main à titre préventif) soulagera la sensation douloureuse. Consultez si vous constatez une réaction cutanée (œdème, rougeurs…), c’est sans doute une réaction allergique à enrayer.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire