Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » Post-partum : les astuces pour passer le cap

Post-partum : les astuces pour passer le cap

Pertes, retour de couches tardif, rĂšgles douloureuses… Les alĂ©as du post-partum peuvent gĂącher un peu le tendre tĂȘte-Ă -tĂȘte avec bĂ©bĂ©. Et si on faisait le tour de la question dĂšs maintenant, avec les explications du Dr Zahia Tlilane, mĂ©decin territorial en centre de planification familiale.

Pourquoi a-t-on mal au ventre aprùs l’accouchement ?

Dans les 24 heures suivant la naissance de bĂ©bĂ©, le volume de l’utĂ©rus va commencer Ă  dĂ©croĂźtre rĂ©guliĂšrement pour reprendre sa taille d’avant la grossesse. Il s’agit de l’involution utĂ©rine qui s’achĂšve au bout de deux mois maximum. Mauvaise nouvelle : ces contractions appelĂ©es de maniĂšre peu poĂ©tique « tranchĂ©es utĂ©rines » sont plus ou moins douloureuses. Elles permettent Ă  l’utĂ©rus de reprendre sa taille et de comprimer les vaisseau sanguins pour empĂȘcher une hĂ©morragie. Faibles aprĂšs une premiĂšre grossesse, les contractions post-natales s’intensifient lors des naissances suivantes. Et la montĂ©e de lait peut aussi augmenter l’intensitĂ© des contractions.

Pourquoi saigne-t-on aprùs l’accouchement ?

Il s’agit des lochies. Ces pertes sanguines ne sont pas des rĂšgles et durent de deux Ă  six semaines. « AprĂšs l’expulsion du placenta, les vaisseaux de la muqueuse utĂ©rine se mettent Ă  saigner, explique le Dr Zahia Tlilane. Au cours des premiers jours, les lochies sont abondantes surtout si vous avez accouchĂ© par cĂ©sarienne ou si vous allaitez. De couleur rouge vif, elles sont essentiellement composĂ©es de sang et de lambeaux de la muqueuse utĂ©rine, d’oĂč les petits caillots. Progressivement, les lochies deviennent de moins en moins importantes ou sporadiques et s’éclaircissent pour devenir rosĂ©es parfois marron ». A la maternitĂ©, les sages-femmes surveillent l’aspect, l’abondance et l’odeur des pertes sanguines. Une fois rentrĂ©e à la maison, ce sera Ă  vous de prendre le relais.

Consultez votre gynĂ©co ou votre sage-femme en cas de fiĂšvre prolongĂ©e, de douleurs pelviennes basses, de saignements anormaux (lochies trĂšs abondantes, malodorantes), de troubles urinaires… Il peut s’agir d’ une complication du post-partum (infection de la muqueuse utĂ©rine, prĂ©sence d’un dĂ©bris de placenta…).

Quand se fait le retour de couches ?

Les premiĂšres rĂšgles aprĂšs l’accouchement interviennent, en gĂ©nĂ©ral, 6 Ă  8 semaines aprĂšs la naissance. La date du retour de couches est trĂšs variable d’une femme Ă  l’autre et mĂȘme d’une grossesse Ă  l’autre.

De mĂȘme, si vous allaitez, les rĂšgles rĂ©apparaĂźtront plus tardivement, Ă  savoir quelques jours voire quelques semaines aprĂšs le dĂ©but du sevrage. Ces premiĂšres rĂšgles sont gĂ©nĂ©ralement plus abondantes et plus longues. Ne zappez pas la contraception car l’ovulation peut se dĂ©rouler bien avant le retour de couches : « L’ ovulation est rare dans les 50 jours suivant accouchement, mais elle peut, nĂ©anmoins, se produire 25 jours aprĂšs la naissance de bĂ©bĂ© »Â note le Dr Zahia Tlilane.

Mieux vaut prendre vos prĂ©cautions, histoire de ne pas mettre en route, de suite, le petit deuxiĂšme (ou plus). A vous de choisir parmi le large panel des moyens de contraception (pilule, implant, stĂ©rilet, patch, anneau…) celui qui vous convient le mieux.

Pour connaĂźtre les avantages et inconvĂ©nients de chaque mĂ©thode, il faut en parler avec votre gynĂ©cologue ou votre sage-femme plusieurs mois avant l’accouchement (eh oui… !) afin d’ĂȘtre prĂȘte le jour J Ă  commencer la contraception que vous aurez choisie. De fait, Ă  la maternitĂ©, on a d’ autres choses Ă  penser qu’à passer en revue le panel de contraceptifs Ă  notre disposition, non ? Autant s’y prendre Ă  l’avance !

 

À lire absolument

Laisser un commentaire