Retour de couches

Qu’est-ce que le retour de couches ?

Il s’agit de la premiĂšre menstruation aprĂšs l’accouchement. Le retour de couches ne doit pas se confondre avec les lochies (des pertes brunĂątres,) et le petit retour de couches. Deux semaines environ aprĂšs l’accouchement, ces pertes deviennent plus abondantes, on parle alors de « petit retour de couches ». Si la maman n’allaite pas, le « vrai » retour de couches se produit gĂ©nĂ©ralement 6 Ă  8 semaines aprĂšs l’arrivĂ©e de bĂ©bĂ©. Avec l’allaitement, il se produit au moment du sevrage s’il n’a pas dĂ©jĂ  eu lieu, ou au moment oĂč l’alimentation de bĂ©bĂ© commence Ă  se diversifier. Tout dĂ©pend des femmes : en gĂ©nĂ©ral, six mois aprĂšs la naissance, le retour de couches est fait. Mais chez certaines femmes, cela peut prendre plus de temps.

Parfois, l’ovulation reprend sans qu’il y ait eu menstruation quinze jours avant, ce qui provoque parfois un retour accĂ©lĂ©rĂ© Ă  la case maternitĂ© ! D’oĂč l’importance de surveiller la prĂ©sence de glaire cervicale Ă  l’entrĂ©e du vagin qui marque l’arrivĂ©e de l’ovulation.

Pourquoi le retour de couches est-il important ?

Environ une douzaine de jours aprĂšs l’accouchement, survient pour certaines femmes le « petit retour de couches ». Les saignements reprennent pendant 48 heures environ. Il s’agit en fait du processus de cicatrisation de l’utĂ©rus. Durant le retour de couches, certaines femmes ont des signes avant-coureurs tels que des seins plus douloureux, un changement d’humeur, ou encore une tension dans le bas-ventre. Il s’agit des signes du syndrome prĂ©menstruel classique qui apparaissent environ 6 Ă  8 semaines aprĂšs l’accouchement en rĂšgle gĂ©nĂ©rale mais parfois plus tard, en cas d’allaitement exclusif prolongĂ©.

Si vous n’allaitez pas, le fonctionnement de vos ovaires se rĂ©tablit plus tĂŽt : le retour de couches peut survenir un mois aprĂšs la naissance. En revanche, si vous allaitez, la prolactine maintient en principe vos ovaires au repos en bloquant l’ovulation et en empĂȘchant la sĂ©crĂ©tion d’ƓstrogĂšnes (car elle est stimulĂ©e par la tĂ©tĂ©e). Il faut donc attendre, normalement, la fin de la pĂ©riode d’allaitement pour voir ses rĂšgles revenir.


En savoir plus sur le retour de couches

Le retour de couches se prĂ©sente sous forme de saignements abondants gĂ©nĂ©ralement. NĂ©anmoins, les saignements sont plus abondants que lors des rĂšgles ordinaires, et plus longs. Ils peuvent durer plus d’une semaine. Si vous aviez des rĂšgles trĂšs douloureuses avant votre grossesse, celles-ci peuvent devenir tout Ă  fait supportables. Cela est dĂ» Ă  l’assouplissement des tissus (muscles et ligaments du bassin et du pĂ©rinĂ©e, fibres de l’utĂ©rus) pendant la grossesse.

Un peu de lecture sur le retour de couches

Post-partum : les astuces pour passer le cap

Retour de couches : le Vrai & Faux


À lire absolument