Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Peut-on dĂ©pister l’autisme dĂšs les premiers mois ?

Peut-on dĂ©pister l’autisme dĂšs les premiers mois ?

Devant la montĂ©e de la mobilisation autour de l’autisme, qui touche de nombreuses familles, beaucoup de futurs parents se poseront la question du dĂ©pistage chez leur futur bĂ©bĂ©. On fait le point sur Neuf Mois.

Selon les statistiques, l’autisme toucherait environ 8 000 naissances chaque annĂ©e en France. Curieusement, l’autisme touche trois fois plus de garçons que de filles. D’oĂč l’hypothĂšse d’une origine gĂ©nĂ©tique ou hormonale de ce handicap (reconnu comme tel depuis 1996) dont les causes sont encore nĂ©buleuses. Certains chercheurs ont Ă©mis l’hypothĂšse que, sous l’action de la testostĂ©rone et du chromosome Y, certains modes de communication (regard, parole…) seraient inhibĂ©s – et cela parfois dĂšs le stade fƓtal si les hormones sont secrĂ©tĂ©es par la mĂšre – d’oĂč la non prise en compte de l’Autre par l’autiste. Si les recherches confirmaient cette hypothĂšse, le dĂ©pistage de l’excĂšs d’hormones mĂąles pendant la grossesse permettrait de traiter la cause et les consĂ©quences. Pour l’instant, une prise en charge prĂ©coce de l’enfant par un rĂ©seau pluridisciplinaire permet de faire Ă©voluer l’enfant vers une meilleure insertion scolaire et sociale.

Quand et comment le dépister

L’autisme serait dĂ©sormais dĂ©pistable par un simple test vocal. C’est le rĂ©sultat de travaux menĂ©s pendant quatre ans auprĂšs d’enfants de 10 mois Ă  4 ans. Au terme de l’étude, l’autisme a Ă©tĂ© dĂ©pistĂ© dans 86% des cas. Un progrĂšs consĂ©quent alors que jusqu’ici l’autisme n’était diagnostiquĂ© que vers l’ñge de 6 ans. Or, plus le diagnostic et la prise en charge sont prĂ©coces, plus l’enfant peut progresser. Autre mode de dĂ©pistage, l’IRM. « L’imagerie cĂ©rĂ©brale a rĂ©vĂ©lĂ© la dimension neurologique de l’autisme qui se traduit par une incapacitĂ© Ă  activer les aires cĂ©rĂ©brales de la reconnaissance de la voix humaine », explique le Pr Scana de Schonen, directeur de recherche en neurosciences cognitive (CNRS).

Ces anomalies, tant fonctionnelles que structurelles, sont localisĂ©es dans les rĂ©gions clefs pour l’établissement des rapports sociaux. Les difficultĂ©s relationnelles des autistes seraient donc liĂ©es Ă  un dĂ©ficit de la perception des stimuli sociaux. Une fois posĂ© ce constat, il serait envisageable d’élaborer une stratĂ©gie de rĂ©Ă©ducation visant Ă  induire un traitement des informations vocales et faciales, traitement qui ne s’est pas dĂ©veloppĂ© spontanĂ©ment chez l’autiste. » La recherche continue pour comprendre et mieux prendre en charge ce handicap, et c’est encourageant.

Mon petit a un gros retard de langage, j’ai peur qu’il soit autiste


Ce n’est pas parce qu’un chĂ©rubin a un retard de langage ou de dĂ©veloppement qu’il doit ĂȘtre qualifiĂ© d’autiste mĂȘme si ces Ă©lĂ©ments sont Ă  considĂ©rer dans le diagnostic. Plusieurs signes alertent le mĂ©decin selon l’ñge de l’enfant. Rare chez les nourrissons, il faut s’en prĂ©occuper quand un bĂ©bĂ© ne sourit pas, ne tend pas les bras, ne semble pas manifester un quelconque attachement, est hyper agitĂ© ou le contraire.  Bref, quand il est Ă©vident que ce bĂ©bĂ© a un problĂšme de communication non verbale Ă  laquelle il reste indiffĂ©rent.

Les symptĂŽmes Vers 18 mois, le diagnostic se fait plus prĂ©cis : mĂȘmes signes que prĂ©cĂ©demment citĂ©s avec quelques-uns en plus : un comportement destructeur, hostile ou carrĂ©ment lĂ©thargique, une phobie des changements. Une maniĂšre de parler curieuse, illogique, une rĂ©pĂ©tition des mĂȘmes gestes sans arrĂȘt.  Seuls des professionnels peuvent interprĂ©ter tout cela.

Comment le soigner ?

La maladie est en gĂ©nĂ©ral diagnostiquĂ©e avant l’ñge de 3 ans. Une prise en charge prĂ©coce permet de limiter la sĂ©vĂ©ritĂ© des symptĂŽmes. Le traitement consiste essentiellement Ă  un suivi personnalisĂ© avec de la rĂ©Ă©ducation orthophonique et de psychomotricitĂ© ainsi qu’un suivi psychologique.

Quelques chiffres

3 enfants sur 10 000 en France sont touchĂ©s par l’autisme

Sources Larousse de la santé

À lire absolument