Comment éviter que bébé régurgite ?

La plupart des bébés font des petits renvois de lait pendant les quatre premiers mois. Notamment s’ils sont prématurés ou nourris au biberon. Cela tient le plus souvent à l’immaturité de la valve qui fait la liaison entre l’estomac et l’œsophage. Au fil des semaines, la situation s’améliore : il suffit de s’armer de patience et d’un bon bavoir. Mais parfois, la régurgitation s’installe dans la durée. Heureusement, des solutions efficaces existent, qui peuvent limiter les risques de troubles du sommeil de bébé et le stress des parents.

Si bébé régurgite trop : prenez rendez-vous avec un médecin

Un bébé qui régurgite, c’est tellement banal que l’on hésite à déranger le médecin pour si peu. Et cela d’autant plus si la croissance du tout-petit est suffisante. Erreur !  » Quand un enfant régurgite beaucoup, il faut toujours consulter le médecin qui va vérifier qu’il n’y a pas de complications », explique le Dr Lyonel Rossant, pédiatre et auteur de nombreux ouvrages sur la santé des enfants.

Dans un premier temps, la prescription du médecin peut se limiter au choix d’un lait infantile épaissi avec de l’amidon précuit ou de la farine de caroube, ou, mieux encore, d’un épaississant à ajouter au lait habituel, ce qui évite le gaspillage coûteux de boîtes de lait entamées et non terminées. Et à quelques conseils de base : ne pas laisser bébé boire son biberon trop vite, en lui faisant faire des pauses entrecoupées d’un rot; l’installer à la verticale à la fin du repas après lui avoir fait faire son rot ; le changer avant le biberon et non après ; lui surélever un peu la tête quand on le couche et ne pas comprimer l’abdomen avec une couche ou un vêtement trop serré(e).

On peut aussi surélever les pieds de la tête du lit avec des petits plots spécifiques à acheter en magasin de puériculture. Cette petite surélévation de quelques centimètres évite les remontées mécaniques, encouragées par la position totalement à plat.

Malgré ces précautions, bébé continue à beaucoup régurgiter ? Une nouvelle consultation s’impose qui débouche souvent sur la prescription de médicaments qui réduisent les contractions de l’estomac et évitent ainsi les remontées de lait. Mais si la situation perdure, c’est qu’il peut y avoir en jeu une autre cause que la seule immaturité de cette valve.

Programmer un test d’allergie pour bébé

A partir du moment où il y a un reflux important et persistant, le médecin peut prescrire un test de dépistage de l’allergie aux protéines du lait de vache, aux alentours des 3 mois. En effet, cette allergie touche de plus en plus d’enfants et son lien avec le reflux semble avéré. Ce test s’effectue au moyen d’un timbre, disponible en pharmacie, à coller sur la clavicule du bébé pendant 48 heures. Le médecin procédera ensuite à l’interprétation du test.

Si celui-ci se révèle positif, le médecin remplacera le lait infantile par un hydrolysat comme aliment de substitution. « Mais il ne faut jamais procéder à cette substitution sans avis médical », souligne le Dr Lyonel Rossant.

Quels sont les symptômes à signaler quand bébé régurgite ?

Bébé pleure et s’agite après le biberon ? Les rejets sont teintés de sang ou surviennent plusieurs heures après le repas ? Bébé perd du poids, présente une pâleur inquiétante, fait des rhinopharyngites ou des otites à répétition ? Il faut noter tous ces symptômes quand ils se produisent et consulter le médecin. Cela peut annoncer une oesophagie, inflammation de l’œsophage due à l’acide dégagé par l’estomac.


Pour la dépister, le médecin prescrit une pH-métrie. « On place une petite sonde, qui passe par le nez ou par la bouche, précise le Dr Rossant. C’est tout à fait indolore. La sonde descend dans l’estomac où elle reste pendant 24 heures. Pendant ce temps, un capteur, scotché sur la poitrine du bébé, enregistre le pH, c’est-à-dire l’acidité. » Le médecin pourra ainsi évaluer la quantité et la fréquence des remontées gastriques quotidiennes. Bien entendu, ce type d’examen est assez rare par rapport au nombre de bébés crachouilleurs car la plupart des régurgitations sont heureusement bénignes et cessent lorsque bébé marche car la position allongée favorise évidemment les remontées.

Autre examen possible : la fibroscopie, qui consiste à descendre dans l’œsophage un tube muni d’une optique et d’une petite caméra. Là encore, le nombre de bébés qui auront à subir ce type d’examens n’est pas très important.

Comment enrayer les remontées acides de bébé ?

Si les examens confirment qu’il s’agit bien d’une œsophagite, le médecin prescrira un médicament anti-acide gastrique. Car ce n’est alors pas le reflux mais bien l’acidité de la remontée de lait qui est la cause des complications diverses. D’où l’intérêt d’un diagnostic éclairé de l’origine des régurgitations suivi d’un traitement approprié.

Dans des cas plus graves, la chirurgie peut être envisagée pour « réparer » la petite valve défectueuse. Heureusement, ces cas sont rares et la plupart des régurgitations disparaissent au cours des six premiers mois de bébé sans nécessiter de traitement autres que les quelques petites astuces de bon sens évoquées plus haut.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire