Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Faut-il changer de lait infantile quand bĂ©bĂ© rĂ©gurgite trop ?

Faut-il changer de lait infantile quand bébé régurgite trop ?

C’est la question que se posent toutes les mamans quand leur tout-petit renvoie systĂ©matiquement sur le bavoir une bonne partie de ses repas ! Le Dr Franck Dugravier, pĂ©diatre Ă  Pessac, nous explique comment gĂ©rer ces moments un peu compliquĂ©s.

Faut-il s’inquiĂ©ter devant des renvois de lait frĂ©quents et importants chez un bĂ©bĂ© ?

La rĂ©gurgitation, ou les plaintes pour troubles digestifs, c’est 40% des motifs de consultation en pĂ©diatrie. Or les pĂ©diatres reçoivent plus de bĂ©bĂ©s qui vont bien que de bĂ©bĂ©s qui vont mal. Aujourd’hui, les parents abordent des situations de bonne santĂ© de l’enfant avec des peurs accrues, liĂ©es Ă  l’évolution des techniques de dĂ©pistage et de prĂ©vention. Un enfant qui rĂ©gurgite, dans la plupart des cas, n’est pas malade. Les rĂ©gurgitations sont, le plus souvent, une consĂ©quence de la quantitĂ© ingĂ©rĂ©e par rapport au volume plus rĂ©duit du rĂ©servoir et de la position allongĂ©e. Tant que le bĂ©bĂ© a une bonne courbe de croissance, il n’y a pas lieu de s’inquiĂ©ter.

Faut-il passer Ă  une autre formule de lait infantile de la mĂȘme marque ou changer de marque ?

Lait Ă©paissi de type confort, ou selon l’importance des manifestations, lait « antireflux », pourquoi pas, mais je ne change pas, sauf raison particuliĂšre, de marque de lait. Il m’arrive aussi de garder le mĂȘme lait et d’y ajouter un Ă©paississant. Selon les cas, cela permet une meilleure souplesse, puisqu’on peut alors, selon le besoin, ajouter ou non de l’épaississant. Éviter la « valse » des laits permet aussi aux familles de limiter des dĂ©penses qui peuvent devenir importantes quand on doit changer de formule alors que la premiĂšre boĂźte est Ă  peine entamĂ©e. Et si le suivant ne convient toujours pas, il faudrait donc changer encore aprĂšs quelques biberons. Cette valse des laits est trop coĂ»teuse pour les familles.

Hormis le « lestage » du lait par un Ă©paississant, existe-t-il d’autres solutions pour limiter les reflux ?

D’autres recommandations ne sont pas inutiles, comme la posture aprĂšs le repas : tenir bĂ©bĂ© droit le temps qu’il fasse son rot, faire des pauses pendant le repas avec des petits rots intermĂ©diaires pour Ă©viter qu’il n’avale trop d’air, le coucher sur le dos mais la tĂȘte lĂ©gĂšrement relevĂ©e, via des plots sous les pieds du lit par exemple ou un plan inclinĂ© pour limiter mĂ©caniquement la remontĂ©e de liquide.

Quand faut-il consulter ?

Si, malgrĂ© les mesures classiques de prĂ©vention Ă©voquĂ©es plus haut, les rĂ©gurgitations restent aussi frĂ©quentes et s’accompagnent d’autres symptĂŽmes, comme une courbe de croissance insuffisante, des douleurs exprimĂ©es par des pleurs, une difficultĂ© Ă  se nourrir, de petits vomissements teintĂ©s de sang, voire des malaises, il faut consulter. Et mĂȘme si la courbe de croissance est satisfaisante, il vaut toujours mieux consulter si le bĂ©bĂ© pleure beaucoup et/ou si les manifestations vous alertent. En effet, de parents Ă  bĂ©bĂ©, de bĂ©bĂ© Ă  parents, l’inquiĂ©tude est contagieuse! Et parler du ventre, c’est parler du bĂ©bĂ©, car le ventre, c’est bien connu, est le siĂšge des Ă©motions ! Si la mĂšre me dit que son enfant a mal, j’ai pour principe de lui accorder foi : j’examine, je touche le bĂ©bĂ© des yeux et des mains largement ouvertes, je flĂ©chis doucement ses jambes sur son ventre, je le « rassemble », et j’encourage les parents Ă  m’imiter, tout en gardant le lien du regard avec le bĂ©bĂ©. IdĂ©al pour apaiser tout le monde ! Mais ce n’est pas forcĂ©ment la solution magique sur l’instant non plus, mĂȘme en cas de renvois simples. Ceci Ă©tant, ces renvois de lait simples finissent en gĂ©nĂ©ral par se rĂ©gler au moment du passage Ă  l’alimentation solide ou lors de l’acquisition de la station debout et de la marche.

À lire absolument