Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Comment savoir si mon bĂ©bĂ© souffre d’une otite ?

Comment savoir si mon bĂ©bĂ© souffre d’une otite ?

En hiver, les otites sont frĂ©quentes chez les enfants et les bĂ©bĂ©s n’y Ă©chappent pas. ConsĂ©quence d’une affection virale ORL qui se complique, l’otite doit ĂȘtre prise en charge rapidement pour Ă©viter la surinfection.

Quels signes d’alerte ?

BĂ©bĂ© refuse son biberon, a de la diarrhĂ©e, vomit, prĂ©sente une tempĂ©rature Ă©levĂ©e, un teint grisĂątre
 Il a du mal Ă  dormir, pleure beaucoup (pas forcĂ©ment pour une otite, selon les statistiques les pleurs ne sont reprĂ©sentĂ©s qu’à 7,5% des cas). Et son poids, avec tout ça, a tendance Ă  stagner ? Rien ne semble indiquer une otite, et pourtant, ça n’est pas impossible. Chez le nourrisson, les symptĂŽmes de l’otite sont nombreux, diffĂ©renciĂ©s et il faut y ĂȘtre attentif. MĂȘme si bĂ©bĂ© ne met pas sa main sur son oreille (un signe fort chez les bĂ©bĂ©s plus grands), il faut penser Ă  la possibilitĂ© d’une otite. Surtout si bĂ©bĂ© a souffert dans les jours qui prĂ©cĂšdent d’un petit rhume.

Quels sont les facteurs déclenchants ?

L’otite est le rĂ©sultat de rĂ©actions en chaĂźne : un nez bouchĂ© qui bouche Ă  son tour la trompe d’Eustache (trĂšs courte chez le nourrisson donc trĂšs vite bouchĂ©e) et par voie de consĂ©quence provoque la stagnation des sĂ©crĂ©tions. Et quand ça stagne, ça s’infecte… Et quand ça s’infecte
, l’otite se dĂ©clare.

Quand consulter ?

IdĂ©alement le plus rapidement possible. Plus on attend, et plus le tympan risque de souffrir, jusqu’à prĂ©senter une otorrhĂ©e. Il s’agit d’une rupture du tympan suite à une otite moyenne aiguĂ« perforĂ©e de façon spontanĂ©e. Devant des symptĂŽmes d’alerte, mĂȘme ceux qui n’évoquent pas une affection ORL, le mĂ©decin va examiner bĂ©bĂ© sous toutes les coutures, sans nĂ©gliger la zone de l’oreille. Parfois, il va remarquer une rĂ©action de bĂ©bĂ© lorsqu’il appuie derriĂšre l’oreille, ce qui peut rĂ©vĂ©ler l’inflammation de la muqueuse des cellules mastoĂŻdiennes. Ou constater de visu un conduit auditif et un tympan atteint.

Quel traitement ?

C’est au mĂ©decin d’en dĂ©cider au cas par cas. Il existe un traitement antibiotique adaptĂ© aux bĂ©bĂ©s de moins de 2 ans et des mĂ©dicaments anti-inflammatoires. A ne donner que sur prescription mĂ©dicale rĂ©Ă©valuĂ©e Ă  la circonstance prĂ©sente. Autrement dit, mĂȘme si votre bĂ©bĂ© a dĂ©jĂ  eu ce traitement quelque temps auparavant pour des symptĂŽmes similaires, il ne faut pas pratiquer l’automĂ©dication.

Au bout de trois jours, si le traitement prescrit par le mĂ©decin n’a pas amĂ©liorĂ© la situation, il faut impĂ©rativement consulter Ă  nouveau car une otite purulente peut Ă©voluer vers une mĂ©ningite purulente, qui est une affection grave. Sans aller aussi loin, une otite qui se complique nĂ©cessite ensuite des traitements souvent pĂ©nibles. Le mieux est de consulter rapidement et, on le rĂ©pĂšte, d’éviter l’automĂ©dication. Pas de gouttes dans les oreilles par exemple sans prescription mĂ©dicale ! Leur indication dĂ©pend de nombreux facteurs que seul le mĂ©decin est apte Ă  Ă©valuer.

À lire absolument

Laisser un commentaire