Tout savoir sur la varicelle

Dur dur d’être un enfant… Surtout quand il s’agit d’affronter la varicelle. Très contagieuse, cette maladie infectieuse est due à un virus, provoquant des petits boutons sur tout le corps. Même si les complications sont extrêmement rares, la varicelle inquiète les parents. On répond à toutes vos interrogations.

La varicelle : qué za ko ?

Maladie surtout infantile, la varicelle est provoquée par le virus varicelle-zona. Celui-ci est véhiculé par des gouttelettes libérées en toussant, en éternuant ou en se mouchant. On rencontre cette maladie le plus souvent chez des enfants âgés entre 2 et 10 ans. Hautement contagieuse, la varicelle reste tout de même une maladie virale plutôt bénigne. Après une période d’incubation allant de 4 à 20 jours, elle se réveille sous forme de boutons.

Quels sont les symptômes alertant chez l’enfant ?

Les enfants ayant la varicelle ne se sentent pas forcément très malade. Une fièvre peu élevée et une fatigue persistante précèdent l’apparition de boutons typiques. Une perte d’appétit et des douleurs musculaires peuvent parfois accompagner un début de maladie. Ce sont d’abord des boutons rouges qui apparaissent puis se développent des vésicules. Ce sont des cloques remplies d’un liquide plus ou moins transparent. Ces dernières peuvent démanger très fortement l’enfant. Une nouvelle poussée de fièvre survient autour du 4e jour. Deux jours plus tard, les cloques se dessèchent et forment des croûtes qui finissent par tomber.

Quand consulter le médecin ?

Il est préférable de se rendre chez le pédiatre dès l’apparition des premiers symptômes. Lui seul pourra confirmer le diagnostic et prescrire les médicaments adéquates. Même si les complications sont très rares, les démangeaisons sont souvent éprouvantes. Le docteur peut alors prescrire un sédatif pour calmer les douleurs. Surtout, sachez qu’il est strictement contre-indiqué de donner de l’aspirine ou des anti-inflammatoires type ibuprofène à son enfant. Ces médicaments peuvent entraîner des complications de la maladie.

Quels traitements adoptés ?

Faites porter des vêtements doux et légers à votre enfant, type coton mais surtout évitez la laine.

Coupez et limez-lui les ongles très court pour éviter les cicatrices et les infections s’il ne peut pas s’empêcher de gratter.


Nettoyez les lésions cutanées avec une solution antiseptique pour éviter toute surinfection bactérienne.

Appliquez des compresses d’eau froide sur les lésions.

Mon enfant peut-il aller à l’école ?

Certaines écoles et centres de loisirs ont adopté la politique de ne pas accepter d’enfant ayant la varicelle pendant 5 jours après l’apparition des boutons. Malheureusement, lorsqu’on sait que l’enfant a bien la varicelle, il peut l’avoir déjà transmise à d’autres camarades. S’il est possible pour votre enfant d’aller à l’école, faites tout de même bien attention à ce qu’il ne soit pas trop fatigué ou fiévreux pour suivre les activités.

A savoir : Dans la plupart des cas, les enfants ayant contracté la maladie une fois ne peuvent plus l’avoir. C’est ce qu’on appelle l’immunité permanente. Toutefois il peut s’avérer qu’une personne l’attrape une deuxième fois, surtout si elle l’a eu très jeune. (mais c'est très rare !)
 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire