8 réflexes simples pour éviter à bébé le coup de chaleur de trop cet été

Un pic de chaleur intense et zou, bébé peut en voir de toutes les couleurs. Déshydratation, rougeurs cutanées, mycoses, coups de soleil, l’été n’est pas tendre avec les bébés… Avec ces quelques précautions, vous pouvez lui apporter le confort qu’il mérite. Et vous éviter un bébé hurleur qui mettrait vos nerfs à rude épreuve, le pauvre chou…

Faites le tri dans la garde-robe de bébé

Habillez bébé avec des tissus légers, si possible 100% coton, une matière qui laisse respirer la peau. Au soleil et toujours sous une ombrelle anti-UV, privilégiez les maillots lycra clairs dont le tissage serré protège mieux la peau de bébé des UV. Autant que possible, privilégiez des vêtements amples (shorts larges avec tee-shirt ou tunique évasée, bloomers…) qui laissent passer l’air. Evitez le torse nu pour les nourrissons dont le « système thermique » n’est pas encore mature, mais, à l’ombre en tout cas, vous pouvez laisser les bébés qui marchent en couche.

Pour éviter le coup de chaud, donnez des bains tièdes à volonté à votre bébé

En cas de grosse canicule, n’hésitez pas à plonger bébé plusieurs fois par jour dans une baignoire remplie d’eau tiède, mais évitez de le savonner afin de ne pas décaper sa peau. Le but n’est pas de le laver mais de le rafraîchir.

Gardez un brumisateur à portée de main pour éviter le coup de chaleur

En balade, un brumisateur permettra de rafraîchir bébé. Vaporisez la brume d’eau à 20 cm de distance pour le rafraîchir sans le tremper. Vous pouvez aussi vaporiser de l’eau en spray sur la capote de sa poussette pour rafraîchir son environnement (attention, l’air sous la capote est souvent étouffant, si vous ne disposez pas d’une capote aérée par une paroi de filet). Déposez sur le matelas du landau ou sur le hamac de la poussette des langes en coton fin qui absorberont l’excès de transpiration et peuvent être changés à volonté.

Investissez dans une protection anti-transpiration pour bébé

Il existe des protections de siège auto et de hamac de poussette qui offre une ventilation efficace. Grâce aux alvéoles, l’air circule sous le corps de bébé qui transpire moins. En voiture, cette protection respirante, associée aux pare-soleils latéraux et arrière, permettra de protéger bébé du risque de coup de chaleur.

En voyage avec bébé, ventilez l’habitacle de la voiture

Si vous ne disposez pas de la climatisation en voiture, choisissez de rouler à la fraîche. Ce sera plus agréable pour vous comme pour bébé. En cas de besoin, entre-ouvrez les vitres mais avec parcimonie car des insectes pourraient pénétrer dans la voiture et piquer bébé ou vous distraire de la conduite au risque de causer un accident. Ou installez des moustiquaires pour ouvrir plus largement les vitres mais il vous faut être certains que ces voiles soient solidement fixés.

Ayez toujours des bouteilles d’eau dans le coffre pour hydrater bébé

Un accident, un embouteillage… qui sait ce qui peut se produire sur la route ? Ayez toujours avec vous de l’eau en suffisance, idéalement conservée dans une glacière dans le coffre de la voiture, ou dans votre sac à langer ou sac à dos si vous randonnez. Vérifiez l’urine de bébé : très concentrée, sombre, bébé souffre de déshydratation. Chez les tout-petits, la langue et les gencives deviennent sèches, ternes, les yeux manquent de brillance et d’humidité, sa tête ne tient plus, il est apathique… c’est une urgence absolue : il faut le réhydrater. Ayez toujours avec vous des solutés de réhydratation orale (ils vous seront utiles aussi en cas de diarrhée, fréquente l’été et notamment en voyage).


Voir Aussi

Consultez en cas de rougeurs excessives et douloureuses

Le sable, la poussière, la transpiration, voilà un cocktail très abrasif pour la peau de bébé qui peut présenter des rougeurs. Nettoyez-la doucement avec un mouchoir en papier imbibé d’eau fraîche. Évitez les crèmes cosmétiques, sans avis médical car sur une peau sensibilisée cela peut aggraver les symptômes. Sur une peau qui présente des rougeurs et des squames, on évite absolument l’exposition solaire même indirecte et l’application de crème solaire, pourtant conseillée pour les bébés comme pour les jeunes enfants, même non exposés directement au soleil. De même évitez les bains de mer et la piscine : chlore et sel peuvent décaper un peu plus la peau de bébé déjà fragilisée. En cas d’érythème fessier, laissez bébé si possible les fesses à l’air, sans couche, couché sur un lange en coton doux (et à l’ombre). Et n’hésitez pas à consulter le pédiatre car certaines rougeurs peuvent être le signe d’une pathologie cutanée, type impétigo, fréquente en cas de fortes chaleurs.

Branchez la climatisation avec parcimonie en présence de bébé

Sincèrement, mieux vaut ouvrir les fenêtres et créer du courant d’air et fermer les volets que de brancher la climatisation. L’air ambiant ne doit pas être inférieur à l’air extérieur de plus de cinq degrés et doit être relativement stable dans l’ensemble de la maison si possible pour éviter de brusques changements de températures à bébé en passant d’une pièce à l’autre. Attention, la climatisation n’a pas son pareil pour assécher la pièce rendant nécessaire l’usage d’un humidificateur d’air. Mieux vaut rafraîchir la pièce à l’aide de la climatisation hors de la présence de bébé. Et bien entendu, il convient de vérifier que le climatiseur est régulièrement entretenu (filtres changés) pour éviter la légionellose.

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire