Érythème fessier

Qu’est-ce que l’érythème fessier ?

L’érythème fessier touche environ un nourrisson sur deux, entre sept et douze mois. C’est une manifestation fréquente traduite par une zone de peau enflammée correspondant à la région recouverte par les couches. Si vous remarquez de petites lésions en collerette associées à une inflammation de l’anus et se situant à la périphérie de l’érythème, il s’agit probablement d’une mycose (une affection provoquée par des champignons parasites) et non d’un érythème fessier.

Quelles sont les causes de l’érythème fessier ?

De nombreuses causes peuvent expliquer les rougeurs chez les nourrissons, qui débutent souvent autour de l’anus, dans le pli inter fessier ou les plis de l’aine. L’irritation peut s’étendre aux testicules, à la vulve ou à l’ensemble du siège. Ces rougeurs peuvent être la conséquence de troubles digestifs mineurs et transitoires, une simple diarrhée acide, un banal virus tel qu’un rhume également, des poussées dentaires, voire du simple contact des selles et de l’urine sur la peau.

Certains produits de toilette, comme le talc, certaines lingettes ou produits nettoyants, peuvent également provoquer une réaction cutanée.

En savoir plus sur l’érythème fessier

Sachant que les irritations de la peau se produisent notamment lorsque la peau est exposée trop longtemps à l’humidité et à l’acidité des selles et des urines, vous devez faire en sorte que votre bébé ait toujours les fesses au sec. Pour cela, changez aussi souvent que possible ses couches et n’attendez jamais qu’il pleure pour procéder à cette opération. A chaque change, nettoyez bien ses fesses et surtout séchez-les avec précaution. Vous pouvez également appliquer une crème barrière afin de prévenir l’érythème et l’inconfort qui l’accompagne.


Un peu de lecture sur l’érythème fessier

Aïe, comment soigner l’érythème fessier de bébé ?

7 réflexes anti-bobos pour soulager bébé les premiers mois