Comment nourrir bébé pour qu’il ne reste pas sur sa faim  ?

nourrir bébé-faim-neuf mois

Obésité et allergies ont le vent en poupe. De quoi nous inciter à bien peser le contenu de l’assiette de notre petit affamé ! Comment bien nourrir votre petit pour pas qu’il n’ai faim ? Le point avec le Dr Lyonel Rossant, pédiatre et auteur de « Bien nourrir son bébé : de 0 à 3 ans« .

J’ai décidé d’allaiter mon bébé le plus longtemps possible, quand faut-il commencer la diversification alimentaire ?

Le lait maternel étant l’aliment idéal pour bébé, rien ne sert de courir. Avant l’âge de 6 mois, tous ses besoins nutritionnels sont couverts. Depuis quelques années, les pédiatres recommandent d’attendre au moins l’âge de 5 mois (contre  2 ou 3  mois auparavant) pour commencer la diversification alimentaire. Vous pouvez commencer à lui donner quelques cuillerées à café d’un légume mixé vers 5 mois, si possible carotte d’abord. Attendez ensuite une dizaine de jours pour lui proposer sa première compote. La viande, le poisson et le jaune d’œuf seront ensuite introduits (dans cet ordre) à partir de 7 mois.

Y-a-t-il plus de vitamines dans les fruits frais que dans les petits pots pour bébé  ?

Pas du tout. Les petits pots sont préparés à partir de fruits conditionnés immédiatement après la récolte. Ils gardent toutes leurs qualités, ce qui n’est pas toujours le cas de fruits «   frais   » qui ont mûri et parfois vieilli sur les étals. Si vous confectionnez à bébé des compotes maison, prenez soin de sélectionner des fruits suffisamment mûrs que vous cuirez à feu doux et mixerez… sans ajouter de sucre.

Les jus de fruits sont-ils indispensables à bébé  ?

Avant 6 mois, sûrement pas ! Le lait maternel ou le lait infantile contiennent suffisamment de vitamine C. Mais, en cas de constipation, une cuillerée de jus d’orange pressée fait des miracles. Vous pouvez lui proposer de temps en temps le jus fraîchement pressé d’un fruit de saison, mélangé à un peu d’eau pour couper l’acidité. Là encore, ne rajoutez jamais de sucre. Avant 2 ans, ne lui donnez jamais de jus de fruits ordinaires : outre leur ajout en colorants et en conservateurs, ces produits sont en général beaucoup trop sucrés. De toute façon, s’il mange des fruits régulièrement, le jus de fruits n’est pas nécessaire.

Quant à la vitamine C qui pare le jus d’orange d’un halo de vertus, il faut savoir que le corps ne peut pas en emmagasiner l’excès   : elle est évacué par les reins et les voies urinaires. Un verre contient l’équivalent de trois oranges et chacune pèse son pesant de calories. A multiplier par le nombre de verres de jus de fruits avalés chaque jour. Il est bien préférable d’apprendre à bébé à étancher sa soif avec de l’eau.

Peut-on donner n’importe quelle viande à bébé ?

Oui, à l’exception des abats et de la charcuterie (le jambon cuit débarrassé de son gras est autorisé). Cuisinez-la sans gras et mixez-la le plus finement possible. Vous pouvez mélanger la viande aux légumes ou la lui servir séparément. Les tout-petits aiment particulièrement goûter les aliments les uns après les autres, ce qui leur permet d’en apprécier la vraie saveur. Mais attention, pas plus d’une portion quotidienne (10 g entre 6 et 8 mois) au déjeuner ou au dîner.

Pour prévenir les risques de surpoids chez l’enfant, ne vaut-il pas mieux éviter le lait entier ?

Non, le lait demi-écrémé n’a pas d’intérêt particulier chez l’enfant avant au moins l’âge de 3 ans. En effet, s’il est moins riche en lipides, il est aussi plus pauvre en vitamines A et D. Quant au lait écrémé, il est trop riche en protéines et en sels minéraux et ne renferme aucun des acides gras essentiels, pourtant indispensables au développement de son cerveau. Moins rassasié, l’enfant risque de se précipiter sur les gâteaux et sucreries pour assouvir sa faim. Attention aux boissons lactées au jus de fruits qui sont préparées à partir de lait écrémé. Avant l’âge de 3 ans, mieux vaut les éviter.


Quels fromages peut-on lui donner ?

Vers 8 mois, bébé appréciera un peu de fromage râpé dans sa purée. Puis de fines lamelles de camembert feront ses délices. Contrairement à une idée reçue, la plupart des bébés apprécient le goût des fromages de terroir (brebis, roquefort…). Seul interdit à respecter scrupuleusement, les fromages au lait cru (non pasteurisé) qui ne conviennent pas à un petit convive avant l’âge de 3 ans minimum, en raison des risques de contamination bactérienne. Le fromage, tout comme les desserts lactés (yaourt, glace…) est une bonne alternative quand l’enfant ne boit pas suffisamment de lait.

Le pain complet est-il préférable au pain blanc dans l’alimentation de bébé ?

Non, il est trop riche en fibres et pourrait provoquer des troubles digestifs chez bébé. Mieux vaut se limiter à un pain blanc… et sec. Du moins aux alentours de 8 mois où la croûte du pain lui convient bien mieux que la mie, trop dangereuse pour les tout-petits (risque d’étouffement). Vers 18 mois, bébé pourra y goûter et même envisager, vers 2 ans, un petit déjeuner ou un goûter à base de tartines (bien plus équilibrées que les biscuits ou les céréales !).

Et si vous avez envie de concocter de bons petits repas à bébé, n’hésitez pas à profiter des délicieuses recettes de Neuf Mois, spécialement conçues pour votre loulou en fonction de son âge et de ses besoins alimentaires au fil de sa croissance.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire