Neufmois.fr » Ma Grossesse » Sautes d’humeur enceinte : ne flippez plus !

Sautes d’humeur enceinte : ne flippez plus !

Allez, pas questions de laisser les hormones vous gùcher la vie ! Pour éviter les crises de larmes et les angoisses inutiles, suivez ces quelques conseils faciles !

Prévenez vos proches de votre hypersensibilité

Officiellement, tout le monde sait que la grossesse rend les futures mamans un peu « bizarres ». Dans les faits, les gens oublient vite que les sautes d’humeur des femmes enceintes ne sont pas contrĂŽlables. « Cela va de l’inattention Ă  la panique pour un rien jusqu’au coup de gueule incontrĂŽlable », explique Christophe Massin, psychiatre et psychothĂ©rapeute, auteur de Vous qui donnez la vie, aux Ă©ditions Flammarion-Aubier.

Pour Ă©viter les prises de bec qui pourraient pourrir l’ambiance des vacances, prĂ©venez votre entourage avec humour : customisez un tee-shirt en ajoutant au feutre indĂ©lĂ©bile «Gare aux hormones » ou « femme enceinte au bord de la crise de nerfs ». Et enfilez-le au moment oĂč vous sentez que vos humeurs tournent.

Évitez les lectures et les discussions anxiogùnes

Enceinte, on a toujours droit aux rĂ©cits de grossesse Ă  complication, d’accouchement catastrophe ou d’erreurs mĂ©dicales. ForcĂ©ment, Ă  Ă©couter ces discours catastrophe, quelle femme enceinte ne serait pas tentĂ©e de faire le lien avec certains de ses symptĂŽmes ?  « Les futures mamans s’inquiĂštent toujours devant certains symptĂŽmes, mĂȘme les plus bĂ©nins », explique le Dr Christine Charvet, gynĂ©cologue-obstĂ©tricienne. Au premier propos de ce type, fermez le ban avec fermetĂ©.

Et notez sur votre smartphone les paroles encourageantes de votre sage-femme ou de votre gynécologue lors de la derniÚre visite à lire et relire en boucle.

Demandez des explications depuis votre lieu de vacances si vous ĂȘtes partie souffler un peu

Bon, Ă  la derniĂšre visite, une remarque vous a interpellĂ©e, vous ne comprenez toujours pas ce que cela veut dire ? Un symptĂŽme jamais Ă©prouvĂ© jusqu’ici apparaĂźt et vous ne savez pas ce que cela signifie ? Ce n’est pas parce que vous ĂȘtes Ă  500 kilomĂštres de votre maternitĂ©, parce que vous ĂȘtes partie souffler un week-end avec chĂ©ri, que vous ĂȘtes contrainte Ă  ronger votre frein. DĂ©crochez le tĂ©lĂ©phone ! On vous a expĂ©diĂ©e sur les roses Ă  la maternitĂ© ? Votre gynĂ©cologue ne rĂ©pond pas Ă  vos appels ? Prenez rendez-vous avec la sage-femme libĂ©rale du coin, et allez bavarder avec elle. Au pire, cela vous coĂ»tera le prix du tee-shirt que vous rĂȘviez de vous offrir mais au moins vous pourrez enfin profiter de votre repos le sourire aux lĂšvres, sans angoisse inutile.

 

À lire absolument