Baby blues : 10 remèdes pour passer le cap en douceur

Vers le troisième jour après l’accouchement, parfois un peu après, au moment du retour à la maison avec bébé, la maman ressent beaucoup de tristesse, parfois mêlée à une sensation de vide ; fragile et vulnérable, elle pleure sans raison (la vue d’une photo de grand-mère peut suffire à déclencher une crise de larmes…), irritabilité, lassitude et fatigabilité gâchent ce que tout le monde présente comme le plus joli moment de la vie. Le baby blues ne doit cependant pas être confondu avec la dépression post-partum, mal beaucoup plus grave où la maman vit un détachement complet de son enfant, assaillie par des idées noires et violentes envers elle-même et le bébé, et pendant laquelle le sentiment de détresse et de désespoir persiste plusieurs semaines. Une prise en charge par un médecin s’impose dans ces cas-là.

Quelles sont les causes du baby blues ?

La chute du taux d’hormones après un accouchement accentue la fatigue et la baisse de tonus ; l’angoisse cumulée les dernières semaines de grossesse peut être telle qu’une fois que le bébé est là, la retombée du stress peut être très déconcertante ; l’acceptation de soi, de son corps encore marqué, n’est pas chose simple alors que bébé est né ; le tout nouveau positionnement en tant que maman ne se fait pas parfois de façon naturelle ; la fatigue physique liée aux insomnies, aux courtes nuits, n’arrangent rien non plus. De plus, pendant neuf mois, tout le monde s’est beaucoup intéressé à la future maman, et d’un coup, tous les regards se tournent vers le bébé.Ce baby blues ne dure pas très longtemps, il suffit donc de l’accepter sans culpabilité et de trouver des petits trucs afin d’en atténuer les effets.

Il est à noter que les papas aussi peuvent faire l’objet de baby blues. Fatigués, mais de quoi ? C’est curieux, mais eux aussi ont une poussée d’ocytocine au moment de la naissance, et cela peut chambouler leur équilibre pendant quelques jours. L’énergie qu’ils ont déployée à accompagner la grossesse, le chamboulement de leur vie de couple avec l’arrivée de bébé, les nuits de mauvais sommeil, peuvent aussi perturber leur équilibre émotionnel, sans oublier la conscience des responsabilités qui leur incombent maintenant. Une règle d’or : chouchoutez-vous tous les deux.

10 conseils pour vaincre le baby blues après l’accouchement

Du repos

Il faut rester allongée le plus possible les trois premières semaines et demander de l’aide à ses proches.

Renforcer sa vie sociale

Le congé maternité est le bon moment pour renouer des liens ou en créer de nouveaux dans son voisinage : le but, ne pas rester toute seule, et multiplier les temps de convivialité (déjeuners ou goûters entre amis).


Tenir un programme

Rien de tel pour déprimer que de n’avoir rien aucun projet pour sa journée. Il faut se donner des petits buts chaque jour avec des horaires (repas, sorties, rendez-vous).

Planifier l’heure de ses repas

En cas de perte d’appétit, mieux vaut prévoir ses repas aux moments de la journée où le moral est meilleur.


Faire le plein de vitamine D

Pour recharger les batteries, il faut sortir dès qu’un rayon de soleil se profile, mais en se protégeant avec un filtre solaire et en évitant d’exposer bébé directement au soleil.

Manger des oméga-3

L’huile de colza, de noisette ou de noix ainsi que les poissons gras apporteront à l’organisme des nutriments tonus grâce à leurs omega-3.

Se chouchouter

Voir Aussi

Se masser après la douche avec une crème parfumée, aller chez le pédicure, chez l’esthéticienne ou chez le coiffeur, sont des petits soins douceur qui aident à se sentir mieux.

Se relaxer quotidiennement

Ecouter de la musique douce, faire quelques mouvements doux de yoga autorisés par la sage-femme en suites de couche, s’offrir une séance de sophrologie…autant d’activités relaxantes qui pourront aider à passer le cap.

Entretenir la tendresse avec son conjoint

La reprise de la sexualité a en moyenne cours au bout de six à sept semaines après l’arrivée de bébé. Mais cela n’empêche pas la tendresse avec le papa, les câlins, les petits dîners soignés en amoureux. Salutaire pour retrouver envie de plaire.

Faire le plein de rêves

Les journées sont longues à garder bébé tout en restant alitée ? Faites-vous prêter des DVD ou des livres que vous aviez envie de lire sans en avoir eu encore l’occasion. Ayez toujours une pile de chaque à côté de vous pour choisir en fonction de vos humeurs.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire