Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Baby blues : comment passer le cap en douceur après l’accouchement ?

  • Qu’est-ce que le baby blues ?
  • Quels sont les symptômes du baby blues ?
  • Et quelles en sont les causes ? 
  • Combien de temps arrive le baby blues après l’accouchement ?
  • Combien de temps ça dure ?
  • En quoi c’est différent de la dépression post-partum ?
  • Faut-il se faire suivre par un professionnel de la santé quand on a le baby blues ?
  • D’ailleurs dans quel cas il faut consulter ?
  • Est-ce que le papa peut avoir le baby blues ?
  • Si les 2 parents ont le baby blues, comment se soutenir ?
  • Comment éviter le baby blues ?
  • Quels sont les facteurs de risque du baby blues ? 
  • Quelles solutions naturelles contre le baby blues ?
  • La technique de la cohérence cardiaque, ça marche pour calmer le baby blues ?
  • Des médicaments contre le baby blues ?

Je passe du rire aux larmes sans comprendre pourquoi, mais que m’arrive-t-il ? Je devrais être sur un nuage avec mon bébé depuis sa naissance. Peut-être avez-vous le baby blues ? Cet orage émotionnel qui s’abat sur les jeunes mamans quelques jour après avoir accouché peut tout à fait vous arriver. Pas d’inquiétude, ce baby blues s’explique pour plusieurs raisons. Période difficilement compréhensible, on vous donne les clés pour faire face.

Qu’est-ce que le baby blues ?

Le baby blues touche une grande majorité des femmes qui viennent d’accoucher. Également appelé « syndrome du troisième jour« , le baby blues est un état émotionnel assez particulier, qui est dû à la diminution brutale des hormones après avoir mis au monde bébé. De manière générale, le baby blues apparaît 3 à 5 jours après l’accouchement. Durant cette période, les sentiments de la jeune maman se mélangent. Elle ressent toujours cette joie et ce bonheur de pouvoir enfin tenir son enfant dans ses bras, mais en même temps, elle éprouve de la tristesse, de l’angoisse, de la solitude et du stress. Il arrive même qu’elle pleure sans raison et se sente déprimée. Ces réactions sont parfois difficiles à expliquer. Mais ne vous inquiétez pas. Ce n’est ni une maladie ni une dépression. Après quelques jours, cela peut disparaître facilement.

Quels sont les symptômes du baby blues ?

Le baby blues se manifeste par le changement d’humeur de la future maman. Parfois, elle rit, et tout d’un coup, elle fait une crise de larmes. Et cela, sans aucune raison. Elle ressent de la joie, mais après quelques minutes, elle est très triste, voire déprimée. Ce syndrome se reconnaît aussi par l’irritabilité, l’anxiété, le manque d’appétit et la grande fatigue qu’elle peut éprouver. En outre, les femmes qui souffrent d’un baby blues ont du mal à trouver le sommeil. Elle peut même se réveiller au milieu de la nuit et ne plus dormir jusqu’au petit matin. Dans les plus rares des cas, ces troubles s’accompagnent de maux de tête, des crampes d’estomac ainsi que de palpitations.

Et quelles en sont les causes ?

Nombreux sont les éléments qui peuvent entrainer le baby blues, notamment. On peut citer :

  • Les hormones. Après l’accouchement, les hormones entraînent un certain bouleversement dans notre corps. Toutes celles de la grossesse ne sont pas encore totalement éliminées, et voilà que celles qui optimisent l’allaitement apparaissent.
  • Le changement du corps. La grossesse c’est 9 mois de changements, et dans ces changements il y a le physique. On s’est habitué à ressentir, à comprendre qu’il grandissait en nous et soudain plus rien. C’est un bouleversement dont l’effet est souvent incontrôlable.
  • De nouvelles responsabilités. Dès que l’on devient maman, on doit à tout moment prendre soin de notre enfant. Il faut lui donner à manger (de jour comme de nuit), lui changer les couches, lui donner son bain, changer ses vêtements… Les nouvelles responsabilités d’une nouvelle maman ne sont pas minimes et ce quotidien est intense.
  • La fatigue. Après l’accouchement, il faut s’attendre à des nuits courtes avec bébé. On a parfois du mal à dire non aux visites, on apprend à gérer un être qui a besoin de nous, on dort, tout cela entraine pas mal d’épuisement.
  • L’entourage. Parfois, surtout quand il s’agit du premier enfant, notre entourage nous met la pression sur ce que l’on doit faire, sur ce qui est juste, sur ce que l’on ne peut pas faire… Tout le monde nous dicte nos gestes. Du coup, souvent, on a l’impression que l’on commence à perdre le contrôle des choses et que l’on fait tout mal ou de travers, on manque de confiance et on perd pied.

Combien de temps arrive le baby blues après l’accouchement ?

Dans la majorité des cas, le baby blues survient entre 3 à 5 jours après l’accouchement. D’ailleurs, c’est certainement la raison pour laquelle on l’appelle également, le syndrome du troisième jour. Le troisième jour après l’accouchement est le plus dur à vivre pour les jeunes mamans. Elles peuvent ressentir vraiment ce que c’est d’être mère, elle constate à présent certains changements, la peur, la joie, le stress, le bonheur, tout se mélange.

Combien de temps ça dure ?

Cette sensation étrange que vous avez disparait généralement après quelques jours, voire une semaine. Et cela, sans intervention médicale. Après un repos et avec le soutien de toute la famille, vous allez vite vous sentir mieux.

En quoi c’est différent de la dépression post-partum ?

La plupart du temps, on a du mal à différencier un baby blues de la dépression post-partum. La dépression post-partum est plus grave, plus complexe et plus sévère. De plus, cela ne peut être soigné que chez un médecin et elle dure plus longtemps. Généralement, elle survient entre 15 jours à un an après l’accouchement. Elle dure plusieurs mois, voire une année et se manifeste par une crise d’angoisse intense et une dépression sévère. Si cela se produit, le mieux sera d’en parler directement à votre médecin.

Faut-il se faire suivre par un professionnel de la santé quand on a le baby blues ?

Le baby blues est un syndrome qui est dû aux changements brusques de notre quotidien, tant sur le plan physique que sur le plan émotionnel. Ce n’est donc pas une maladie ni une dépression intense mais si vous avez besoin d’en parler à un professionnel de santé ne vous sentez pas gênée, il faut en parler si vous en avez besoin.

D’ailleurs dans quel cas il faut consulter ?

Généralement, le baby blues disparait après une semaine. Il disparait peu à peu. Cependant, si au bout de 15 jours, vous sentez encore que vous êtes déprimée, que vous n’arrivez pas à dormir et que vous n’avez pas d’appétit, il est sûrement temps de contacter un professionnel dans le domaine. Un spécialiste est en effet mieux placé pour connaitre ce qui ne va pas. Il saura trouver si c’est un baby blues sévère ou une dépression post-partum. En deux mots, il est le seul qui pourra vous aider à retrouver votre bien-être et votre santé.

Est-ce que le papa peut avoir le baby blues ?

Lors de la naissance d’un nouveau-né, les mères ne sont pas les seules à avoir le baby blues. Les pères peuvent également en avoir. Eh oui, les papas ont également des états d’âme et un corps qui peut être fatigué. Certes, ce n’est pas lui qui a porté le bébé durant 9 mois, qui accouche et qui donne le sein en cas d’allaitement maternel mais si il a été toujours avec vous, durant l’accouchement, aucun mot n’arrive à définir le niveau du stress que peut ressentir le papa. Lui aussi  a dû ressentir certaines émotions, certaines peurs et doit à présent gérer un nouveau rôle dans sa vie. Comme il ne désire qu’une chose, que son enfant soit en bonne santé, épanoui et qu’il ne manque de rien. Ce nouveau mode de vie cause du stress et peut conduire à un baby blues. Mais dans ce cas, on l’appelle le daddy blues. C’est un terme qui est indique au baby blues chez le papa.

Si les 2 parents ont le baby blues, comment se soutenir ?

L’arrivée du bébé, en particulier le premier, met les couples à l’épreuve. Nombreux sont ceux qui se disputent pour un rien. Cela est tout à fait normal. Le changement n’est pas facile pour les parents, et peut entrainer un baby blues pour les deux parties. Si vous avez tous les deux un baby blues, essayez d’en discuter calmement. Quand votre bébé dort, prenez du temps pour parler. Il faut que chacun de vous puisse s’exprimer, mettre des mots sur ses maux, évoquer ses besoins et la fatigue. savoir que l’on a un soutien, que l’on a été écouté par un être cher et que l’on a été compris, est un réel soulagement. Cela pourra même changer la façon de penser et de voir les choses. Cela améliore la situation et permet à chaque personne de se familiariser aux nouvelles habitudes.

Comment éviter le baby blues ?

Toutes les mamans souhaitent certainement profiter au maximum de chaque moment passé avec son petit ange. Pour y parvenir et pour empêcher à ces hormones de vous jouer un mauvais tour. Reposez-vous le plus de temps possible. On sait que c’est facile à dire car vous aurez certainement plein de choses à faire en rentrant : allaitement, biberons, machines à laver, multiples couches à changer…. Mais si le linge n’est pas rangé mercredi pour jeudi, tant pis, la sieste de 20 minutes pendant que bébé dort est plus importante. Si le papa est disponible, pour les mamans qui allaitent, laisser le prendre le relais pour le rot et le câlin. Allez vous détendre. Si vous donnez le biberon, alternez dès que possible. Et si papy et mamie sont dans le coin, demandez-leur de vous préparer de bons plats si ils ont du temps, cela vous permettra de manger sainement et de reprendre des forces. Eux seront contents de vous aider et de vous apporter leurs mets pour voir bébé.

Quels sont les facteurs de risque du baby blues ?

Il existe quelques facteurs qui peuvent déclencher le baby blues chez la maman :

  • La dépression tout le long de sa grossesse
  • Le stress d’accoucher, la peur de ne pas y arriver
  • Le mauvais état général de la femme durant sa période de grossesse
  • Le manque de soutien de ses proches en particulier de son conjoint
  • L’inquiétude et la peur d’être la seule à s’occuper l’enfant après l’accouchement

Pour éviter que tous ces facteurs aient un impact sur vous, il est plus que nécessaire de bien prendre soin de vous en veillant sur votre santé. Parce que porter un enfant n’est pas facile, il faut sur vous sentiez que vos proches sont avec vous. Et si vous avez besoin pendant la grossesse de vous faire suivre psychologiquement, parlez-en à votre médecin. Une écoute attentive et médicale peut toujours aider. Peut-être aurez-vous besoin d’aller voir un psychologue, d’un sophrologue, d’un hypnothérapeute, pour ne pas garder en vous ces choses négatives auxquelles vous pensez et qui vous empêche de mener votre grossesse sereinement.


Quelles solutions naturelles contre le baby blues ?

Pour vous qui êtes devenue maman :

  • Si vous ressentez quelques choses d’étrange ou si vous pleurez pour rien, n’hésitez pas à discuter de vos problèmes à votre conjoint. Il vous comprendra et vous soutiendra davantage. Parler vous aide à évoquer votre fatigue et tout ce que vous ressentez. Et cela vous fait le plus grand bien.
  • En outre, mangez des alimentations pouvant vous donner le maximum d’énergie. Plus, vous aurez de la force, et plus, il vous sera plus facile d’affronter votre quotidien. Vive les fruits et les légumes riches en vitamines, calcium, magnésium, pour garder le cap.
  • Faites le plein de vitamine D. Pour recharger les batteries, il faut sortir dès qu’un rayon de soleil se profile, mais en se protégeant avec un filtre solaire et en évitant d’exposer bébé directement au soleil.
  • Mangez des oméga-3. L’huile de colza, de noisette ou de noix ainsi que les poissons gras apporteront à l’organisme des nutriments tonus grâce à leurs omega-3.
  • Adoptez des activités saines comme le yoga, la méditation si vous avez le ok de votre médecin.
  • Faites des goûters entre amis pour maintenir le lien social.
  • Faites le plein de rêves. Les journées sont longues à garder bébé tout en restant alitée si vous avez besoin de rester allongée ? Faites-vous prêter des DVD ou des livres que vous aviez envie de lire sans en avoir eu encore l’occasion. Ayez toujours une pile de chaque à côté de vous pour choisir en fonction de vos humeurs.

La technique de la cohérence cardiaque, ça marche pour calmer le baby blues ?

Chasser le stress et calmer les angoisses par la respiration est très efficace. Pour faire simple, il s’agit d’une méthode qui vise à contrôler les émotions et à réduire les anxiétés. Pour ce qui est de sa pratique, il vous suffit de réaliser 6 cycles de respirations par minute, durant 5 minutes. À réaliser 3 fois par jour pour un maximum de résultat.

Des médicaments contre le baby blues ?

Le baby blues est un état qui peut facilement disparaitre après quelques jours, suite à un repos et au soutien de vos proches. Pour les médicaments, il faut en parler avec votre médecin car seul lui est apte à savoir si vous avez vraiment plus qu’un baby blues, ou peut-être vous manquez de vitamines, de fer et autres besoins pour votre corps. Il vous fera passer des examens pour faire le bilan avec vous.

Sources :

cngof.fr

www.apa.org

pediatrics.aappublications.org

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire