Neufmois.fr » Ma Grossesse » Hypertension artĂ©rielle gravidique : comment dĂ©pister vite les symptĂŽmes ?

Hypertension artérielle gravidique : comment dépister vite les symptÎmes ?

PrĂšs de 20% des femmes enceintes peuvent ĂȘtre concernĂ©es par l’hypertension artĂ©rielle gravidique, c’est-Ă -dire qui apparaĂźt pendant la grossesse. Une pathologie Ă  ne pas sous-estimer car la santĂ© de la future maman mais aussi celle du futur bĂ©bĂ© peuvent ĂȘtre gravement affectĂ©es. Alors comment Ă©viter les complications ? Le Pr Alexandra Benachi, gynĂ©cologue-obstĂ©tricienne, nous dit tout.

Quels sont les symptÎmes courants ?

Un mal de tĂȘte frĂ©quent Ă  se taper la tĂȘte contre les murs, des « mouches » noires devant les yeux, des mains et des chevilles gonflĂ©es, le visage qui paraĂźt bouffi, des sensations de vertige, les oreilles qui bourdonnent
 ? Halte là ! Ce sont des symptĂŽmes de l’hypertension artĂ©rielle et point n’est besoin d’attendre qu’ils apparaissent tous pour consulter !

Comment confirmer l’alerte ?

Surveillez votre tension : il existe des tensiomĂštres en vente libre en pharmacie, faciles Ă  utiliser (privilĂ©giez les modĂšles Ă  prise au bras plutĂŽt qu’au poignet). Prenez ou faites prendre votre tension artĂ©rielle (Ă  la pharmacie par exemple). L’hypertension gravidique est avĂ©rĂ©e dĂšs que la tension est supĂ©rieure Ă  14/9, avec prĂ©sence d’albumine dans les urines, un signe de mauvais fonctionnement rĂ©nal. Ce dĂ©pistage d’albumine peut se faire sans prescription, Ă  l’aide de bandelettes Ă  acheter en pharmacie. Deux croix apparaissent ? Consultez votre gynĂ©cologue trĂšs, trĂšs rapidement. En prĂ©cisant votre mesure de tension artĂ©rielle et ce test d’albumine pour obtenir un coupe-file auprĂšs du secrĂ©tariat mĂ©dical. Parfois, la gravitĂ© de l’hypertension gravidique peut imposer une cĂ©sarienne en urgence car la santĂ© de la future maman est en danger. Et cela mĂȘme si bĂ©bĂ© n’est pas Ă  terme.

Quel traitement contre l’hypertension artĂ©rielle gravidique ?

Il n’existe pas de vrai traitement car la pathologie cesse aprĂšs l’accouchement. Le traitement consiste plutĂŽt en une surveillance plus ou moins Ă©troite selon la gravitĂ© de l’hypertension. Avec prescription de repos et Ă©ventuellement traitement antihypertenseur compatible avec la grossesse. Attention en effet : tous les traitements hypertenseurs ne sont pas compatibles. Donc, si vous Ă©tiez hypertendue avant la grossesse, ne pensez pas que le traitement qui vous a Ă©tĂ© prescrit alors conviendra d’office. Consultez dĂšs que le test est positif. Voire mĂȘme plutĂŽt avant le projet de grossesse pour que votre traitement soit adaptĂ© Ă  la grossesse espĂ©rĂ©e.


Ensuite, surveillez votre prise de poids et diminuez, voire supprimez si vous y parvenez, le sel dans votre alimentation (produits naturellement salĂ©s comme l’eau gazeuse, les produits manufacturĂ©s dont les plats cuisinĂ©s trop riches en sel, les potĂ©es avec viandes trĂšs salĂ©es, les produits fumĂ©s, les fromages Ă  pĂąte dure, le jambon non allĂ©gĂ© en sel, et bien sĂ»r l’ajout de sel dans les plats). Pour Ă©viter la fadeur, jouez des Ă©pices !

Quel risque pour le bébé ?

Le retard de croissance intra-utĂ©rin est l’une des complications de l’hypertension gravidique car cette pathologie empĂȘche les bons Ă©changes de nutriments entre la maman et le fƓtus via le placenta.

Parfois, l’équipe mĂ©dicale peut dĂ©cider de dĂ©clencher l’accouchement. C’est le cas si le bĂ©bĂ© ne grossit plus et qu’elle estime que sa croissance serait mieux assurĂ©e Ă  l’extĂ©rieur. MĂȘme si cela impose la prĂ©maturitĂ© ou la grande prĂ©maturitĂ©.

Ce sont Ă©videmment des cas extrĂȘmes, mais pas si rares quand l’hypertension est mal maĂźtrisĂ©e. La meilleure des solutions reste tout de mĂȘme la prĂ©vention pour limiter les risques. RĂ©gime alimentaire pauvre en sodium mais avec un apport suffisant en protĂ©ines, maĂźtrise de la prise de poids et repos.


Source :

La Revue MĂ©dicale Suisse

OMS


À lire absolument