Neufmois.fr » Ma Grossesse » Enceinte, peut-on faire appel Ă  l’automĂ©dication sans danger ?

Enceinte, peut-on faire appel Ă  l’automĂ©dication sans danger ?

Enceinte, peut-on utiliser n’importe quel produit courant pour venir Ă  bout de la fiĂšvre et des autres sĂ©quelles de maladies ? Les explications du Pr Evelyne Jacqz-Aigrain, chef de service de l’unitĂ© de pharmacologie clinique pĂ©diatrique Ă  l’HĂŽpital Robert DebrĂ© (Paris).

L’automĂ©dication pendant la grossesse est-elle un phĂ©nomĂšne courant ?

L’automĂ©dication, dans la population gĂ©nĂ©rale ou chez les femmes enceintes, est une habitude bien installĂ©e mais nous n’avons malheureusement pas de chiffres prĂ©cis. Selon les estimations, chaque femme enceinte prendrait en moyenne 10 Ă  15 mĂ©dicaments diffĂ©rents pendant les neuf mois de sa grossesse. Bien sĂ»r, il y a ceux, essentiels, qui ne peuvent ĂȘtre arrĂȘtĂ©s lors d’une maladie chronique par exemple ou d’autres prescrits par le mĂ©decin, inoffensifs comme le fer si on respecte la posologie indiquĂ©e ou comme certaines vitamines. Mais 10 Ă  15 mĂ©dicaments, ce sont des chiffres trĂšs Ă©levĂ©s tout de mĂȘme et, dans la liste, il y en a forcĂ©ment qui ne devraient pas ĂȘtre pris.

Quels peuvent ĂȘtre les effets toxiques sur l’embryon puis le fƓtus ?

MĂȘme si l’automĂ©dication pendant la grossesse n’est pas Ă  conseiller, il ne faut pas dramatiser : 2 Ă  3% des enfants naissent avec des malformations mais une origine mĂ©dicamenteuse ne sera retrouvĂ©e que dans 4 Ă  5% des cas parmi ces 2 Ă  3%. C’est donc extrĂȘmement rare. Inversement, un mĂ©dicament rĂ©putĂ© tĂ©ratogĂšne, qui ne devrait absolument pas ĂȘtre prescrit ou pris en automĂ©dication pendant la grossesse, induit des malformations dans 20 Ă  30% des cas, ce qui, bien sĂ»r, est un taux trĂšs Ă©levĂ©. Lorsqu’une femme est enceinte, elle doit limiter toute automĂ©dication, mĂȘme pour des produits jugĂ©s anodins, et toujours demander l’avis Ă  son mĂ©decin ou Ă  son pharmacien.

Quels sont les mĂ©dicaments sans danger pour le fƓtus que l’on peut avoir chez soi quand on est enceinte ?

Du paracĂ©tamol (Doliprane ou Efferalgan par exemple) en cas de douleurs, fiĂšvre. Des comprimĂ©s de fer (le plus souvent associĂ© Ă  de la vitamine B9), des comprimĂ©s de magnĂ©sium associĂ©s Ă  de la vitamine B6. Des complexes vitaminĂ©s spĂ©cial grossesse (sans trop de vitamine A). Du spasfon en cas de douleurs abdominales ou ressenti de contractions. Des sachets anti-acides pour calmer les brĂ»lures d’estomac (Gaviscon). Des tubes granules d’homĂ©opathie (Nux Vomica en 5 ou 7 CH pour les nausĂ©es, sepia 9 CH pour la constipation, Vipera redi 5 CH pour la sensation de jambes lourdes). La plupart de ces mĂ©dicaments vous seront prescrits par votre mĂ©decin ou votre sage-femme. Pour les autres mĂ©dicaments, demandez-lui toujours conseil (ou Ă  votre pharmacien) avant de les prendre et quel que soit le mĂ©dicament, respectez les doses prescrites.

À lire absolument