Neufmois.fr » Ma Grossesse » Couple » Il craint de ne pas ĂȘtre un bon pĂšre : comment le rassurer ?

Il craint de ne pas ĂȘtre un bon pĂšre : comment le rassurer ?

Ce bĂ©bĂ©, il le voulait autant que vous, ou presque. Bref, c’était vraiment un plan bĂ©bĂ© Ă  deux, et pas seulement votre rĂȘve Ă  vous. Et puis, plus les semaines vous rapprochent de la naissance, plus votre compagnon semble craindre sa future paternitĂ©. Un comble non, alors que c’est vous qui allez accoucher pour la premiĂšre fois. Comment l’aider dans ce passage difficile ? JoĂ«lle Mignot-Durand, psychothĂ©rapeute et sexologue, nous explique comment accompagner le futur papa un peu angoissĂ© par sa future paternitĂ©.

Pourquoi certains hommes ont-ils tellement peur Ă  l’idĂ©e d’ĂȘtre papa ?

Je crois que la paternitĂ© n’est pas innĂ©e chez l’homme. Ceci Ă©tant, je ne suis pas convaincue qu’elle le soit tant que cela chez la femme, contrairement Ă  une conviction sociale bien ancrĂ©e. Je pense qu’il y a trois raisons essentielles qui peuvent justifier leur rĂ©ticence : l’histoire personnelle, le narcissisme et la psychose d’angoisse.

Quels sont les consĂ©quences de l’hĂ©ritage sur le dĂ©sir de paternitĂ© ?

Quand l’histoire personnelle est douloureuse, le dĂ©sir de paternitĂ© peut ĂȘtre refoulĂ©. Mais heureusement, ces cas ne sont pas si nombreux. Souvent quand les futurs parents ont une histoire difficile derriĂšre eux avec leurs propres parents, ils sont surtout motivĂ©s par l’idĂ©e de ne pas reproduire avec leur enfant ce qu’ils n’ont pas apprĂ©ciĂ© chez leurs propres parents et cela peut ĂȘtre un moteur justement pour avancer. C’est plus compliquĂ© avec des histoires vraiment difficiles mais comme je le disais, ces cas ne sont heureusement pas si frĂ©quents. Certains hommes refusent cet engagement par narcissisme : ils savent qu’avoir un enfant passe nĂ©cessairement par le fait de s’oublier un peu. Ils n’y sont pas prĂȘts. Mais le fait de percevoir consciemment la prioritĂ© que reprĂ©sente l’enfant est dĂ©jĂ  un pas en avant. Enfin, d’autres trouvent que la vie est moche et que mettre des enfants au monde est irresponsable. Mais ce dernier cas est assez rare quand l’enfant a Ă©tĂ© vraiment dĂ©sirĂ© des deux cĂŽtĂ©s. Cependant, on peut le retrouver si le futur papa a voulu faire plaisir Ă  sa compagne en acceptant ce projet d’enfant et que, confrontĂ© Ă  la rĂ©alitĂ© de la naissance proche, cette angoisse refoulĂ©e refait surface.

Quand l’enfant s’annonce quand mĂȘme, quelles sont les solutions pour rassurer un futur pĂšre ?

Pour les premiers, le dĂ©sir de paternitĂ© peut se rĂ©vĂ©ler si l’homme a cĂ©dĂ© aux demandes pressantes de sa femme. Face aux narcissiques, il n’y a pas vraiment de solution immĂ©diate tant que ces hommes ne s’avouent pas narcissiques. Il faut ĂȘtre lucide sur soi pour dĂ©cider de changer. Mais la naissance de l’enfant peut les aider Ă  dĂ©velopper cette empathie vers l’autre qui leur manque, ce qui ne les empĂȘchera pas d’avoir Ă  travailler sur eux pour lutter contre leur tendance narcissique.

Enfin, aux futurs papa paniquĂ©s, je conseillerai un travail thĂ©rapeutique pour allĂ©ger leurs peurs : on ne naĂźt pas pĂšre, on le devient. Si le futur papa coince Ă  l’idĂ©e d’aller consulter un psychothĂ©rapeute, les groupes de paroles de pĂšres en maternitĂ© sont de bons outils pour leur permettre d’exprimer leurs craintes et de se rassurer. Un travail plus en profondeur peut ĂȘtre nĂ©cessaire. Si le futur papa s’est senti Ă  l’aise dans ce groupe de paroles, cela peut l’inciter Ă  poursuivre son cheminement avec un psychothĂ©rapeute que lui conseillera l’animateur du groupe de parole qui est souvent un ou une sage-femme, un gynĂ©cologue plus rarement et parfois un psychologue.

Quelques consultations peuvent permettre Ă  ces pĂšres de mieux affronter leurs craintes, de comprendre pourquoi ils sont si angoissĂ©s et de se libĂ©rer pour avancer plus sereinement dans cette nouvelle vie qui s’ouvre devant eux. Dans certaines maternitĂ©s, des psychologues rendent visite aux nouveaux parents avant la sortie, cela peut ĂȘtre aussi l’occasion pour le futur pĂšre de dĂ©couvrir l’intĂ©rĂȘt de venir en consultation deux ou trois fois.

 

 

À lire absolument