Pourquoi les futurs papas ont-ils la libido à zéro après une consultation prénatale ?

Certains hommes semblent ne pas être aussi emballés par la grossesse que leur compagne. De ce fait, il peut arriver que la vie de couple en soit un peu affectée. Souvent après une consultation gynécologique prénatale l’humeur coquine de votre compagnon peut descendre en flèche. Pas de panique, il existe des solutions pour vous aider mais surtout n’en faites pas un drame : 4 hommes sur 10 de 25 à 40 ans ont déjà été concernés par des problèmes d’érection et/ou une libido à zéro !

Pourquoi certains pères sont-ils mal à l’aise en consultation prénatale ?

Si l’échographie est une expérience magique, pour certains pères elle peut être castratrice. Ces pères ont plus besoin de rêver de l’enfant que de le voir à proprement parler dans le ventre de leur compagne. Sans oublier que le lexique gynécologique qu’ils entendent à cette occasion : vagin, utérus, liquide amniotique… peut leur faire peur.

Quelles sont les solutions pour réenclencher la libido du futur papa ?

Si le malaise vient de là, des choix seront à faire. Exiger la présence du père sur toutes les facettes de la grossesse ou privilégier la relation intime ? À chaque couple sa réponse ! Pour une panne sexuelle due à une cause psychologique, la première chose est d’en parler. Il ne faut surtout pas faire comme si de rien n’était : assumer, se dire que ça peut arriver, dialoguer, dédramatiser… et évidemment ne pas se stresser. Par ailleurs, si cela ne suffit pas, il est conseillé de consulter un sexologue ou un psychothérapeute.

Voir Aussi

Quels sont les autres problèmes qui peuvent faire descendre la libido à zéro ?

Du côté de la future maman, il y a les nausées, la sensibilité de la zone génitale et les complexes face à la modification de son corps pendant la grossesse. Quant au futur papa, il n’entre pas dans la paternité comme sa compagne dans la maternité. Il lui faut du temps pour affronter certaines craintes. La tendresse et les caresses sont le meilleur antidote.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire