Comment choisir sa maternité ?

Comment faire pour choisir sa maternité ? Quels sont les critères pour bien choisir une maternité ? À l’hôpital ou dans une clinique conventionnée, vous pouvez accoucher tout à fait gratuitement. Dans les autres cliniques, agréées ou non, ce sont surtout les honoraires du médecin et de l’anesthésiste qui sont variables. Neuf Mois vous aide à faire votre choix.

Votre médecin peut vous conseiller sur les maternités locales

Parlez-en avec votre médecin et décidez-vous au plus tôt car il vous faut retenir une chambre et prendre contact assez tôt avec le personnel de la maternité qui sera présent à vos côtés le jour de l’accouchement.
Aucun établissement ne peut vous être imposé. Alors renseignez-vous : de qui est composée l’équipe médicale, notamment la nuit et le week-end ? Comprend-elle un pédiatre prêt à intervenir ? L’établissement dispose-t-il d’un bloc opératoire avec anesthésiste et chirurgien, et d’une salle de réveil en cas de césarienne ou de problème imprévu ? Y a-t-il des couveuses ? Y a-t-il un anesthésiste de garde la nuit et le week-end ? Ou bien y a-t-il un anesthésiste « d’astreinte », c’est-à-dire qu’on le prévient chez lui ? Peut-il, dans ce cas, arriver sur les lieux rapidement pour assurer l’accouchement, sous péridurale surtout ? Demander si votre bébé pourra rester nuit et jour dans votre chambre ou s’il sera accueilli dans une pouponnière au cas où vous souhaiteriez vous reposer ! Si la chambre est personnalisable ? Combien de temps pouvez-vous rester après l’accouchement ? Si c’est votre gynécologue obstétricien qui vous accouchera ou l’équipe de l’hôpital ?

Quelle maternité répondra le mieux à vos besoins ?

Cela dit, la carte hospitalière prévoit un classement des maternités selon trois types de grossesses : les établissements d’obstétrique de niveau 1 pour les accouchements normaux, les établissements de niveau 2 comportant un service de néonatalogie pour les accouchements présentant des risques dits « intermédiaires », comme un accouchement prématuré, et les établissements de niveau 3 équipés d’un service de réanimation néonatale pour les naissances plus compliquées. Mais sachez que chaque maternité travaille en réseau avec les établissements complémentaires de façon à répondre aux besoins et assurer la meilleure sécurité.

 


Faut-il préférer les maternités privées ou publiques ?

Sachez que les soins qui vous seront apportés seront aussi bien dans l’une ou l’autre des options. Cela dit certains critères pourraient faire pencher la balance comme sur le prix des services dans les cliniques privées ou sur le confort des hôpitaux publics. Ce sera à vous de faire votre choix en fonction de la réputation de l’établissement, de l’endroit où il se trouve par rapport à chez vous et du type d’accouchement que vous souhaitez car par exemple les accouchements dans l’eau de sont pas pratiqués partout.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire