Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » Comment choisir entre une maternitĂ© publique et privĂ©e ?

Comment choisir entre une maternité publique et privée ?

DĂšs votre grossesse confirmĂ©e, une multitude de questions affluent dĂ©jĂ  dans votre tĂȘte. Dont celle-ci : « mais oĂč vais-je accoucher ? ». Pour certaines, la question ne se pose mĂȘme pas : elles accoucheront dans la maternitĂ© de leur rĂ©gion car il n’y en a pas d’autres ! Pour d’autres, la grande question sera : publique ou privĂ©e ? Vous entendrez tout sur l’une et l’autre. Voici quelques Ă©lĂ©ments pour vous aider Ă  choisir la maternitĂ© qui vous conviendra en toute objectivitĂ©.

Les maternités publiques

Les + du public

SĂ©curitĂ© : Dans le public, on mise tout sur la sĂ©curitĂ© ! Aucune inquiĂ©tude Ă  avoir en cas d’accouchement difficile. GĂ©nĂ©ralement mieux Ă©quipĂ©s que les cliniques publiques, les hĂŽpitaux intĂšgrent pour certains un service pour les prĂ©maturĂ©s. Ainsi, vous ne serez pas Ă©loignĂ©e de votre petite crevette si pressĂ©e d’arriver !
CompĂ©tence :Les meilleurs praticiens travaillent souvent dans les hĂŽpitaux publics. Vous pouvez accoucher Ă  n’importe quelle heure du jour ou de la nuit sans crainte : un anesthĂ©siste et un obstĂ©tricien sont de garde 24 h/24.
Prix : Vous n’aurez rien Ă  payer si vous ĂȘtes assurĂ©e sociale. Tout est pris en charge : des cours de prĂ©paration Ă  l’accouchement, Ă  la pĂ©ridurale, en passant par la cĂ©sarienne.

Les –  du public

Anonymat : Souvent gigantesques, les maternitĂ©s publiques ne sont pas des plus chaleureuses. Le personnel soignant tourne et vous connaissez rarement l’équipe qui vous accouche. Difficile de s’y retrouver, et pas Ă©vident d’oser poser des questions si vous n’ĂȘtes pas en confiance avec la sage-femme.
Confort : Si tout se passe bien, vous ĂȘtes invitĂ©e Ă  quitter la maternitĂ© 2 Ă  3 jours aprĂšs l’accouchement. Un peu tĂŽt pour certaines jeunes mamans un peu perdues ! Le confort des chambres est rarement optimal, et sauf dans de rares cas, vous ne serez pas seule dans la vĂŽtre. Pas toujours Ă©vident pour l’allaitement ou les visites.
Engorgement : Victimes de leur succĂšs, les maternitĂ©s de bonnes rĂ©putations sont prises d’assaut. Il faut donc s’inscrire dĂšs l’annonce de votre grossesse ou opter pour un hĂŽpital moins prisĂ©.

Les maternités privées

Les + du privé

Confort : La plupart du temps vous avez la possibilité de réserver une chambre personnelle. Les chambres bénéficient souvent de plus de confort et de commodité que dans le public.
Personnalisation : À taille humaine, les cliniques vous permettent d’ĂȘtre suivie par le mĂȘme praticien. En confiance avec l’équipe le jour de l’accouchement, vous ĂȘtes plus dĂ©tendue. Le privĂ© propose plus frĂ©quemment des mĂ©thodes alternatives d’accouchement. Dans l’eau, mĂ©decine douce, vous pouvez bĂ©nĂ©ficiez d’un vĂ©ritable traitement au cas par cas.

Les – du privĂ©

Prix : MĂȘme si les cliniques privĂ©es conventionnĂ©es de secteur sont intĂ©gralement prises en charge par la SĂ©curitĂ© Sociale, il n’en est pas de mĂȘme pour toutes. Pour les autres secteurs, vous aurez Ă  rĂ©gler la diffĂ©rence, et certaines consultations post natales seront payantes. La note peut ĂȘtre salĂ©e !
SĂ©curitĂ© : Les petites structures n’ont pas toujours la possibilitĂ© d’avoir des spĂ©cialistes 24 h/24. En cas de complications, un anesthĂ©siste devra intervenir rapidement, et ce n’est pas toujours rassurant !

Les critÚres qui peuvent vous aider à choisir entre maternité publique et maternité privée

– Renseignez-vous sur les horaires de visite : sont-ils flexibles ? Les enfants sont-ils autorisĂ©s ?
– La place du pĂšre est souvent primordial : est-il acceptĂ© pendant l’accouchement ? Peut-il passer la nuit avec vous ?
– Y a-t-il une unitĂ© kangourou et un service nĂ©onatal ? En cas de prĂ©maturitĂ©, vous n’aimeriez pas ĂȘtre sĂ©parĂ©e de votre bĂ©bĂ©.
– Quelles mĂ©thodes de prĂ©paration Ă  l’accouchement sont proposĂ©es ?
-Peut-on accoucher dans l’eau ? Sans pĂ©ridurale ?
– Quel est le niveau de la maternitĂ© : I, II ou III ?
– Quelle est la durĂ©e du sĂ©jour ?

 

 

 

 

À lire absolument