Rots, flatulences et autres surprises de la grossesse auxquelles vous ne vous attendiez pas !

De tous les désagréments de la grossesse, certains sont particulièrement gênants socialement… Ainsi, durant cette période sensée être la plus magnifique qui soit, vous risquez de vous transformer en comprimé effervescent ambulant, distribuant rots et flatulences à tout «vents» !

Rots, flatulences et autres surprises de la grossesse : la faute aux hormones ?

Dès le premier trimestre de grossesse, les hormones secrétées ralentissent sensiblement la digestion. Les aliments restent plus longtemps dans l’estomac afin de libérer toutes leurs valeurs nutritives, ils fermentent et entraînent ainsi rots et pets malodorants. Eh oui, il faut bien que cela sorte un jour ou l’autre ! Au troisième trimestre, bébé appui également sur l’estomac et en rajoute une couche ! Ces nuisances gastriques sont difficilement gérables et sont quasiment le lot de toutes les femmes enceintes, il faudra vous y faire, le futur père, vos collègues et compagnons de route aussi !

SOS futur papa pour cacher nos petits désagréments de la grossesse

Évidemment, votre homme ne vous reconnaîtra pas ! Vous qui avant couriez aux toilettes pour ne pas vous faire remarquer, cette fois, vous n’aurez plus le temps, car vous ne maîtriserez plus rien ! Autant prévenir l’homme de votre vie qu’il est de son devoir de camoufler en public vos bruits étranges (pour ce qui est de l’odeur, à lui de faire preuve d’imagination !). Quoi qu’il en soit, les hommes sont généralement consternés par cette épreuve douloureuse et dénuée de toute féminité à leurs yeux… Mais ils n’ont pas le choix : «Tu voulais devenir père, oui ou non ?» reste la meilleure réplique à lui asséner.

Enceinte, quelles astuces anti-gaz et autres flatulences utiliser ?

Des petits conseils pour atténuer ces nuisances sonores et odorantes, il y en a, mais peu… Et ces derniers ne les éradiqueront nullement. Cependant vous pouvez déjà manger lentement, en prenant  votre temps pour bien mâcher vos aliments afin d’éviter d’absorber de l’air (et en plus c’est bon pour la ligne !). Ensuite, vous pouvez éviter de boire pendant les repas (et surtout supprimer totalement les boissons gazeuses même entre les repas), lesquels auront tout intérêt à être lights, sans aliments « pétogènes » comme le cassoulet ou les plats très gras !


Fractionner vos repas pendant votre grossesse en cinq ou six prises légères peut aussi s’avérer profitable. Pédale douce aussi sur les chewing-gum (brossez-vous plutôt les dents après chaque prise alimentaire) et les bonbons sans sucre gélifiés qui contiennent du sorbitol (gage de pétarades !). Et, ça peut être surprenant, mais… marchez ! Une petite promenade digestive d’un pas rapide améliore considérablement le transit pendant la grossesse et limite les effets « sons et lumières » que vous redoutez…

Chacun son tour !

Malgré ces précautions qui vont limiter un peu les inconvénients, il faut tout de même accepter que durant ces neuf mois vous allez faire le plus grand concert de votre vie. Un incroyable tintamarre, une valse à quatre vents, avec tapage nocturne et diurne monumental. Votre glamour risque d’en prendre un sacré coup, mais rassurez-vous, une fois bébé arrivé… vous lui laisserez la vedette, dans ce domaine ! Chacun son tour, ce n’est que justice…. !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire