Ces jeunes mamans combattent avec humour les fuites urinaires post-accouchement !

Au moment d’éternuer, de rire, ou de tousser et hop, un filet désagréable vient tremper notre petite culotte. Vous savez de quoi je veux parler évidemment ? Eh oui : les fuites urinaires ! Alors qu’on pensait que ça allait se passer uniquement pendant la grossesse, voilà que ça nous poursuit même après l’accouchement ! Quelle plaie !

Mais au lieu de s’en plaindre, pourquoi ne pas s’en moquer ? Comme ce groupe de jeunes mamans qui, dans leur clip totalement fun « Leaks Can’t Stop Me Now » (en français : « Les fuites ne peuvent plus m’arrêter maintenant ») rappellent que c’est un phénomène parfaitement naturel. Alors on met un protège-slip, et on se met à danser comme elle ! Après tout, ce n’est pas une petite ligne mouillée sur vos culottes qui va vous empêcher de prendre vos chaussons de danse non ? À condition d’y aller doucement évidemment après l’accouchement et de faire ce qu’il faut pour mettre en place une bonne rééducation du périnée.

Quelle conduite adopter après l’accouchement ?

A la maternité, des petits exercices vous seront sans doute expliqués par la sage-femme. Très simples à effectuer, ils doivent être entrepris dès le lendemain de l’accouchement et tous les jours. Puis, environ six à huit semaines après avoir mis au monde votre petite merveille, vous pouvez commencer la « vraie » rééducation de votre périnée avec une sage-femme ou un kinésithérapeute avec 1 à 2 séances par semaine.

Actuellement, cette rééducation n’est plus prescrite systématiquement donc, lors de la visite postnatale (et même bien après sinon), il faut raconter sans tabous les petits accidents urinaires afin de convaincre le gynécologue de prescrire cette fameuse rééducation périnéale. Il ne faudra pas reprendre les sports violents directement comme la course à pied, ou la musculation (abdominaux…) tant que la rééducation n’est pas finie. Pensez que c’est important, car sans cela, les fuites resteront toujours présentes même plusieurs années après la grossesse. Et pire, vous pouvez vous exposer à des risques d’incontinence voire de descente d’organes !

Voir Aussi

Alors la musculation commence par celle du périnée les filles, et en douceur.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire