Quelles prises de sang doit-on faire enceinte ?

Si vous n’aimez pas les piqûres il va falloir vous y faire durant vos 9 mois. Enceinte, les prises de sang font en effet parties du suivi prénatal. Quasiment chaque mois il est important d’effectuer des tests sanguins. Neuf Mois vous explique à quoi ils servent et pourquoi ils sont indispensables pour votre santé et celle du bébé.

Une prise de sang pour confirmer la grossesse

Plus fiable que le test urinaire, la prise de sang peut être réalisée avant le retard des règles, dès la deuxième semaine de conception. Pour effectuer ce test sanguin de dépistage de grossesse, l’ordonnance n’est pas obligatoire : il suffit de vous rendre dans un laboratoire d’analyses médicales qui vous expliquera les résultats. Test positif ? Prenez rendez-vous chez une sage-femme libérale ou un gynécologue. Pour info, en début de grossesse, alors qu’il n’y a pas encore de suspicion de complication, une sage-femme est totalement compétente pour vous suivre car elle est formée pour assurer le suivi des grossesses physiologiques et pour dépister les complications afin d’orienter sa patiente chez un gynécologue le cas échéant.

Le bilan général de santé au 1er trimestre de grossesse

  • Groupe sanguin : une seconde prise de sang, cette fois-ci prescrite lors de votre première visite médicale, permet de vérifier votre groupe sanguin si vous ne disposez pas d’une carte de groupe sanguin complète. Une information importante car si votre Rhésus est négatif et celui de votre conjoint positif, celui de votre bébé risque d’être positif. Dans ce cas, la maman peut fabriquer des anticorps contre les globules rouges du fœtus. Une injection intramusculaire de gammaglobulynes (anticorps) est jusqu’ici pratiquée systématiquement au 3e trimestre sur toutes les femmes enceintes à Rhésus négatif pour éviter une anémie foetale. Sauf que dans plusieurs régions désormais on peut dépister le groupe Rhésus du bébé à naître lorsque la maman présente un groupe sanguin négatif afin d’écarter tout risque d’incompatibilité rhésus. On recherche par un dosage sanguin le Rhésus du fœtus qui sera connu sous sept jours. L’injection n’est alors réalisée que si le fœtus est Rhésus positif. Un beau progrès !
  • Immunités : cette première prise de sang va aussi permettre de savoir si vous êtes immunisée contre la rubéole, la toxoplasmose et le cytomégalovirus. Ces maladies peuvent en effet avoir de graves conséquences sur la croissance et la santé de bébé. Si vous n’êtes pas immunisée, une prise de sang mensuelle sera obligatoire afin de dépister si vous avez été en contact avec un de ces agents pathogènes et ainsi mieux protéger bébé.
  • Syphilis et VIH : Cette première prise de sang sera par ailleurs l’occasion de vérifier l’absence de toute autre infection comme la syphilis (un examen désormais obligatoire et qui impose un traitement par antibiotique en cas de sérologie positive). Le dépistage du VIH (virus du sida) n’est pas obligatoire mais il est fortement recommandé. Il est proposé à toutes les femmes enceintes même celles ne présentant aucun risque particulier. La séropositivité peut être transmise au fœtus en fin de grossesse et durant l’accouchement. Il existe alors un traitement qui réduit fortement les risques de transmission à l’enfant. Dans la foulée, on dépistera aussi l’hépatite C ou B et l’absence d’anémie.
  • Trisomie 21 : Le dépistage de cette maladie chromosomique se fait au premier trimestre de la grossesse. Proposé obligatoirement à toutes les femmes enceintes, il est en revanche facultatif et entièrement remboursé par la Sécurité sociale si vous décidez de le faire effectuer. Cet examen associe un prélèvement sanguin effectué sur la mère à des mesures échographiques de la nuque du fœtus. Si le risque que le fœtus soit atteint dépasse les 1/250, les médecins recommandent à la mère une amniocentèse pour confirmer le dépistage. Si vous avez raté le coche, il est possible de rectifier le tir au cours du quatrième mois avec un dosage sanguin.

Les prises de sang au 2ème trimestre de grossesse

Après 6 mois de grossesse, les futures mamans sont à nouveau soumises à un examen sanguin complet qui permet de vérifier l’état des globules, des plaquettes :


  • Hépatite B Si la maman est porteuse, le bébé devra être vacciné à la naissance.
  • Anticorps Si vous êtes Rhésus négatif, une seconde prise de sang permettra de détecter d’éventuels anticorps produits contre les globules du fœtus. Cette prise de sang est aussi un bon moyen de déceler un risque d’anémie et aussi un diabète gestationnel.

Les prises de sang au 3ème trimestre de grossesse

Que les futures mamans qui arrivent au terme de leur grossesse se rassurent, les prises de sang sont bientôt terminées.
Anticorps Au 8e mois, une prise de sang est obligatoire pour confirmer votre groupe sanguin. Cette dernière permet de rechercher les agglutinines irrégulières (anticorps) si vous êtes Rhésus négatif. L’examen est à nouveau effectué au dernier mois de grossesse.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire