Hystéroscopie

Qu’est-ce que l’hystĂ©roscopie ?

L‘hystĂ©roscopie est l’examen de l’intĂ©rieur de l’utĂ©rus Ă  l’aide d’un systĂšme optique introduit dans celui-ci. Il permet Ă©galement d’avoir des images du vagin, du col et de l’orifice des trompes. Cet examen est utilisĂ© pour diagnostiquer l’infertilitĂ©, avec une prĂ©cision qui reste cependant limitĂ©e : les erreurs de diagnostic, positives ou nĂ©gatives, restent frĂ©quentes. L’hystĂ©roscopie est plus prĂ©cise que l’Ă©chographie : elle permet de dĂ©tecter plus de lĂ©sions intra-utĂ©rines.

L’hystĂ©roscopie peut Ă©galement ĂȘtre opĂ©ratoire : des instruments chirurgicaux sont introduits dans la camĂ©ra, et permettent de traiter certaines pathologies (polype, fibrome, utĂ©rus cloisonnĂ©, endomĂ©triose) ou d’effectuer des prĂ©lĂšvements. L’hystĂ©roscopie opĂ©ratoire est donc utilisĂ©e pour guĂ©rir la stĂ©rilitĂ© ou augmenter la fertilitĂ© des femmes ayant des difficultĂ©s Ă  concevoir un enfant.

Comment se passe l’hystĂ©roscopie ?

L’examen est peu ou pas douloureux, surtout pour les femmes ayant dĂ©jĂ  eu un enfant. Il sera plus difficile Ă  supporter pour les femmes dont les rĂšgles sont en gĂ©nĂ©ral trĂšs douloureuses. Il peut se faire en consultation, sous anesthĂ©sie locale ou sous anesthĂ©sie gĂ©nĂ©rale. Les complications sont rares, et les suites de l’intervention sont le plus souvent simples et indolores, et il n’y a pas d’arrĂȘt de travail, ou seulement un arrĂȘt de quelques jours.

En savoir plus sur l’hystĂ©roscopie

La premiĂšre hystĂ©roscopie (diagnostique et opĂ©ratoire) a Ă©tĂ© pratiquĂ©e par l’irlandais DC Pantaleoni en 1879. Mais la procĂ©dure a Ă©tĂ© grandement amĂ©liorĂ©e depuis, en premier lieu grĂące Ă  des mĂ©thodes permettant Ă  l’utĂ©rus de se dĂ©tendre (emploi du CO2 en 1925), en second lieu grĂące Ă  des innovations technologiques (fibre optique).

Un peu de lecture sur l’hystĂ©roscopie

Les mĂ©thodes pour diagnostiquer l’infertilitĂ©

Quelques astuces pour booster la fertilité

Pourquoi bébé se fait attendre

 

À lire absolument