Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Comment un papa peut-il montrer à son bébé qu’il l’aime ?

  • Communiquer
  • Être présent
  • S’exprimer

Trouver ses marques avec bébé, comment faire ? Comment lui parler ? Lui montrer qu’on l’aime, quand c’est notre premier, on a l’impression d’être gauche, de ne pas savoir s’y prendre ou de s’y prendre mal, on se demande si il nous comprend, si on arrive à lui faire comprendre qu’on l’aime et qu’on a envie de bien faire. Ici les papas, on va vous expliquer avec Gilles Vaquier de Labaume que non, vous n’êtes pas les seuls à vous poser des questions et que oui c’est vrai ce n’est pas forcément toujours hyper naturel. Montrer à bébé qu’on l’aime et qu’on tient à lui : on vous dit tout grâce à un extrait du livre « mes premiers pas de papa », écrit par Gilles Vaquier de Labaume, super papa aux super pouvoirs.

Si un enfant, pour bien grandir, a besoin de se nourrir, les nourritures dites « affectives » sont tout aussi essentielles à son développement. Présence, communication, éveil, interactions… voilà tout ce qu’un père peut donner. Votre comportement a un impact majeur sur ce que votre bébé apprend et ressent. Chaque moment passé auprès de lui construit celui d’après.

Communiquer

La communication est le socle de toute relation. Il y a vous, il y a votre bébé, et il y a ce lien qui vous unit et dont vous devez prendre soin, de la même façon que vous prenez soin de vous ou de lui. Chaque interaction, aussi minime soit-elle, est importante tant elle aura un impact, laissera un souvenir et modèlera un peu plus le cerveau de l’enfant. Ce lien, qui est votre héritage le plus précieux, s’entretient : il vous faut l’arroser chaque jour telle une plante fragile, avec l’eau de votre amour. Plus le lien sera fort et plus il libérera l’enfant. Parce que vous construisez chaque jour sa maison psychologique, émotionnelle et psychique, il est important de veiller à votre comportement, qui se doit d’être… constructif, justement.

Être présent

Cela peut sembler couler de source, mais le dit-on jamais assez ? Soyez présent ! Soyez là ! Vraiment là, ici et maintenant, aux côtés de votre compagne et de votre enfant. Votre présence marque le début de cette merveilleuse relation que vous construisez au fil du temps, au fil de votre histoire avec votre enfant, dans tous les domaines qui participent à sa croissance. Vous impliquer pleinement dans tout ce qui le concerne est important. Ne vous contentez pas de changer une couche ou de donner le biberon, participez aussi à son éveil, à son développement moteur, communiquez, partagez. La participation active d’un père à la vie de sa famille est de toute évidence un élément essentiel au développement de la confiance en soi et de l’estime de soi de son enfant. Votre présence favorise incontestablement le sentiment de sécurité de votre bébé (confiance en soi), ce qui lui permet, grâce à ses diverses et multiples expériences, de prendre conscience de ses capacités, et ainsi de construire son sentiment d’identité (estime de soi). Et, pour se lancer dans cette aventure, il a besoin de vous. Autant vous le dire tout de suite : votre congé paternité va passer à une vitesse folle. Profitez de chaque moment pour vous trouver physiquement auprès de votre enfant et de sa mère. Prenez-les dans vos bras, exprimez vos émotions, témoignez-leur votre amour, écoutez-les vraiment, regardez-les vivre, tout simplement, en tâchant d’être pleinement présent à ce qui se passe. Un peu comme pour la méditation, essayez de mettre vos mille et une préoccupations de côté pour accueillir l’instant, et n’hésitez pas à prendre photos et vidéos de temps à autre, pour conserver des bribes de ces merveilleux moments. Vous venez d’entrer dans un temps différent, ce nouveau temps de la parentalité qui est le temps de la rapidité, c’est pourquoi votre comportement, dès les premiers jours, est fondamental et déterminant pour l’avenir. Pensez que vous êtes en train de construire les fondations de votre nouvelle maison : vous ne pouvez rien bâtir si vous n’êtes pas là… Votre implication comme votre inaction auront des conséquences. Ce que vous n’aurez pas fait ou ce que vous aurez manqué engendreront des regrets. Alors, cessez de vous poser des questions, sortez de votre caverne et montrez-vous !

S’exprimer

N’attendez pas que votre enfant prononce ses premiers mots pour partager vos sentiments. Vous pouvez commencer très simplement, en écrivant une lettre de naissance à votre enfant (vous pouvez faire de même pour votre compagne). Racontez-lui combien vous êtes heureux de l’accueillir, comment se passe cette nouvelle vie, ce qu’il fait, s’il dort, s’il sourit, s’il s’étire… La plus belle des histoires à lui raconter plus tard sera la sienne. Parlez autant que possible à votre bébé, surtout avant de le manipuler, et ce dès le pas de la porte lorsque vous rentrez de la maternité. Même s’il dort profondément dans vos bras, faites-lui faire le tour du propriétaire et présentez-lui le salon, sa chambre, la salle de bains, en lui expliquant ce qu’on y fait. N’hésitez pas à en faire trop, optez pour l’hypercommunication !

L’idée à retenir est la suivante : parlez toujours à votre enfant de ce qui se passe, de ce que vous comptez faire, de la suite du programme. Par exemple, dites-lui : « C’est l’heure de ton bain, je vais te prendre dans les bras et te mettre sur la table à langer. » S’il s’est endormi dans son transat et que vous voulez le coucher, dites-lui : « Je vais te détacher et t’emmener dans ton lit. » Profitez du repas, du change, du bain et de la sieste pour lui raconter la vie, la sienne, la vôtre, celle de vos proches. Pour lui parler, placez toujours votre visage à 15 centimètres du sien. Très tôt (entre 3 jours et 1 mois, selon les spécialistes de l’enfance), il reconnaîtra votre voix, ainsi que les musiques qu’il percevait pendant la grossesse. Inutile de vous adresser à lui avec un parler bébé, de multiplier les babillages et autres onomatopées, les tons aigus et faussement enjoués : parlez-lui normalement, distinctement, de façon authentique et investie. Mais le bébé est-il en mesure de comprendre ? Absolument ! Si, évidemment, il ne saisit pas le sens des mots, il reçoit cinq sur cinq le message qu’ils portent. Le développement de l’audition et du langage va très vite


Extrait du livre « Mes premiers pas de papa » => On clique ici si on a envie de livre et de dévorer tout le livre de Gilles
Solar éditions
Gilles Vaquier de labaume
Fondateur de l’Atelier du futur papa
http://www.atelierdesfutursparents.com/

Dessin de Léna Piroux

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.