Langage : les 7 trucs pour faire progresser bébé

Entre 12 et 30 mois, c’est l’explosion du langage chez bébé. S’il est délicat de le brusquer, rien ne vous empêche de l’aider dans cette longue acquisition. Neuf Mois a sélectionné pour vous 7 conseils pour le faire progresser.

Au quotidien

Essayez de parler lentement, d’employer les bons termes pour les mots (et pas machin, chose ou truc !), et de varier votre vocabulaire. Vous pouvez par exemple en habillant bébé, décrire ce qu’il porte : ses chaussettes, les couleurs des vêtements, etc. Ainsi, bout de chou fera plus vite le lien entre le mot et la chose.

Les comptines et chansons

Prenez du temps pour chanter avec bébé. Il essaiera de vous imiter même s’il ne comprend pas tous les mots. Quand il connaîtra bien les comptines, laissez le dernier mot en suspens, à lui de finir la phrase ! Au fur et à mesure, laissez lui répéter la phrase en entier. Il chantera bientôt tout seul !

Le bienfait des livres

Les imagiers et les livres d’histoire sont de bons outils d’éveil au langage. Lisez-lui le livre en nommant tous les objets dessinés. Demandez-lui de raconter la fin de l’histoire, expliquez les mots difficiles, il faut que ça reste interactif. Et surtout, il faut que ce moment soit un temps de plaisir partagé et pas du travail.

Les mots d’enfant

Les petites fautes et mots inventés sont le lot de tout débutant dans le langage. Ne vous moquez pas, ne le reprenez pas systématiquement, c’est le meilleur moyen pour le bloquer. Essayer de répéter l’air de rien le mot tronqué en le rectifiant. S’il dit « fien » pour « chien », corrigez « oui j’ai vu le chien, il est beau hein ? » A force il devrait le prononcer correctement. S’il n’y arrive pas, ne forcez pas, c’est sans doute que son appareil vocal n’est pas assez mature pour lui permettre la bonne articulation.

Mais… parlez-lui comme à un « grand »

 Si le « parler-bébé » a du bon tout petit, à un an cela devient inapproprié, surtout si vous changez les mots, comme un « coco » pour un œuf ! A 2 ans, bébé parvient à associer un verbe et un mot. S’il dit « veux poupée », répétez lui toute la phrase en lui posant une question fermée « tu veux jouer avec ta poupée c’est ça ? » Puis posez-lui des questions ouvertes « avec quoi veux-tu jouer ? », il finira bien par demander tout seul !


Laissez bébé parler

Au café, au petit-déjeuner ou à table, laissez la parole à bébé. Intégrez-le dans vos conversations d’adultes. Il se sentira valorisé et en profitera pour vous raconter ses histoires. Corrigez mine de rien ses petites fautes de langage. Un enfant écouté est un enfant plus sûr de lui.

Ne sous-estimez pas un retard

Vers 3 ans, si votre petit ne parvient pas à faire des petites phrases de deux mots, il y a lieu de se poser des questions. Consultez un médecin pour détecter un éventuel trouble de l’audition ou autre. On n’est jamais trop prudent !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire