En train de lire
Tout ce qui double quand t’es enceinte de jumeaux

Tout ce qui double quand t’es enceinte de jumeaux

Hello la communauté Neuf Mois, moi c’est Marine, auteure du blog Twins Avenue. J’ai eu la chance de faire l’expérience d’une grossesse simple avant la grossesse gémellaire. Et quand tu attends des jumeaux, il n’y a pas que le nombre de bébé qui double, il y a aussi plein, plein, plein de choses… Allez je me lance !

Les maux de grossesse, ça double !

Les nausées… Au lieu d’avoir de simples nausées matinales, vous avez la joie de découvrir les nausées journalières ! Cool ! Les remontées acides, surtout la nuit quand vous avez enfin réussi à trouver le sommeil, ça vient sans prévenir ces choses-là… Sympa ! Bon il y a des moments chouettes aussi qu’il faut rappeler… Le nombre d’échographies ! Ça, c’est l’instant cool des grossesses gémellaires, avoir la chance 1 à 2 fois par mois (voir plus) de voir ses petits têtards grandir. Mais bon, on n’est pas deux fois plus rassuré malheureusement !

Les contractions, mes nouvelles copines (ou pas)

Les visites à la maternité à 22 heures pour des contractions… Mais la deuxième fois, on vous garde et vous y resterez 6 semaines… Et tous les jours on vous dira « vous sortez demain », à croire qu’elles ont peur qu’avec nos hormones (x 2 plus réveillées aussi hein) on les explose si elles nous disent cash qu’on a pris pour 2 mois.

Côté multiplication je peux vous dire aussi qu’on a deux fois plus de raison de stresser. Quand l’un bouge, l’autre dort, alors on le secoue pour savoir s’il bouge aussi. Et puis ce stress on l’a aussi car il s’agit là d’une grossesse gémellaire : une grossesse à risque (vous l’entendrez souvent ça).


En ce qui concerne tout ce qui double, j’ai aussi pensé aux risques d’accouchement prématuré et tous les autres risques médicaux (RCIU, STT entre autre… Il n’est pas passé loin chez moi celui-là).

Ah la prise de poids

Logique, deux bébés, un gros ou deux placentas, de l’eau, des œdèmes, le stress (on mange un peu plus), la fatigue (on bouge moins) et voilà, 25 kg en plus sur la balance ! D’ailleurs, en parlant des œdèmes, je n’ai pas connu cela pendant ma première grossesse, mais j’ai eu l’immense bonne idée de danser à un mariage deux jours avant l’accouchement (d’ailleurs ça a pas mal marché pour le déclencher) et je me suis retrouvée pendant deux jours à ne plus pouvoir enfiler une paire de tong et avoir l’impression de marcher sur des semelles pleines de flotte !

Le monde à l’accouchement

Deux sages-femmes, un anesthésiste, un interne anesthésiste, un gynécologue, un interne gynécologue, deux auxiliaires, un pédiatre (parfois un interne pédiatre), des étudiantes sages-femmes… Et parfois même la femme de ménage car une naissance gémellaire c’est trop chou ! Il y avait une sacrée équipe, comme les rois, j’étais ultra entourée !

La fatigue, on est lourde… Très très lourde…

Les envies de pipi, vous connaissez sûrement ? Surtout celle de 2 heures du matin quand tu as enfin trouvé le sommeil et quand tu n’as plus de remontées acides. Ah, ah et Les insomnies, je n’avais pas connu ça… sacré truc hein ! Mais en fin de grossesse avec mes 25kg en plus à seulement 37 SA, j’étais définitivement abonnée à la chaine chasse et pêche (à 4 heures du matin il n’y a que ça) et à mon canapé. J’étais mal couchée, j’étais mal assise, et j’étais mal debout, donc autant se lever et ne plus dormir !


Les vergetures, salut les amies !

C’était toute fière que j’arborais mon ventre presque plat et lisse après la naissance de Tom en disant merci à ma marque fétiche et sa crème… Manque de pot, les 25kg en plus ont fait sa peau à ma crème préférée et aux autres aussi… J’ai maintenant de jolis dessins irréversibles… (snif) !

Et les envies ?

On en parle de mon envie de cornichon à 8 heures du matin ?… (Et des remontées encore plus acides après…). Non je ne suis pas bizarre. Ça vous fait ça aussi la grossesse ? Des drôles d’envies incontrôlables ?. Et les gens qui te parlent, et ceux qui te disent « mais tu es sûre que là, il y en a deux ? », on en parle d’eux aussi ? Comme si tu n’étais pas là pour les échographies… Mais j’avoue quand même que je suis restée bouche bée à l’accouchement quand, en effet deux bébés sont sortis de moi…

Voir Aussi

Mais n’oublions pas, au final, que ce qui double et qui est le plus important, c’est le bonheur de voir ces deux petits êtres pour ici première fois, de les serrer dans ses bras, de compter tous leurs doigts et de s’assoupir soulagée en peau à peau… Je suis une maman comblée.

 

marine dargon temoignage twinsavenue 1

 

http://twinsavenue.fr/


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire