Neufmois.fr » Ma Grossesse » Ce que vous pensez savoir sur les grossesses gĂ©mellaires

Ce que vous pensez savoir sur les grossesses gémellaires

Lola Marois, Elodie Gossuin, Mariah Carey, Angelina Jolie
 On ne compte plus les stars pour qui bĂ©bĂ© va toujours par deux ! Surprenant non, ces petites rĂ©pliques miniatures ? Mais d’ailleurs, sont-ils toujours si semblables ? Le point sur les idĂ©es reçues qui circulent


Les naissances gémellaires représentent 20% des naissances.

FAUX. A peine 1,7% en 2010 ! Pourtant, c’est vrai qu’il y en a plus aujourd’hui qu’autrefois. Plus souvent d’ailleurs aprĂšs 35 ans ou en cas d’assistance mĂ©dicale Ă  la procrĂ©ation, en raison de la sur-stimulation ovarienne nĂ©cessaire.

Les jumeaux, c’est souvent hĂ©rĂ©ditaire.

VRAI. « Souvent » n’est pas le terme. Disons plutĂŽt parfois. Il y a en effet des familles prĂ©disposĂ©es Ă  l’ovulation multiple. Mais dans ce cas, l’hĂ©rĂ©ditĂ© vient toujours du cĂŽtĂ© des femmes, forcĂ©ment me direz-vous. Si il y a des jumeaux garçons qui ont eux aussi des jumeaux, c’est soit le fait du hasard, des conditions Ă©voquĂ©es plus haut (Ăąge, PMA
) ou alors parce que leurs compagnes ont la particularitĂ© d’avoir des ovulations multiples. et dans ce cas, ce sera forcĂ©ment de faux jumeaux, puisque issus de deux ovules diffĂ©rents. Et fĂ©condĂ©s par deux spermatozoĂŻdes diffĂ©rents, eux aussi.

S’ils sont du mĂȘme sexe, ce sont de vrais jumeaux.

FAUX. Certes, ça peut ĂȘtre le cas s’il s’agit d’un Ɠuf qui s’est scindĂ© en deux. Mais c’est trĂšs rare. Les vrais jumeaux ne reprĂ©sentent que 0,4% des grossesses gĂ©mellaires. Soit 0,4% de 1,7% des naissances. Ca ne fait vraiment pas beaucoup ! Le hasard de la fĂ©condation peut permettre que deux ovules fĂ©condĂ©s par deux spermatozoĂŻdes diffĂ©rents soient du mĂȘme sexe.

Dans des poches séparées, ce sont toujours de faux jumeaux.

FAUX. Il peut s’agir aussi de vrais jumeaux. En effet, la scission de l’Ɠuf peut se produire Ă  plusieurs moments. Entre le 2e et le 3e (70% des cas), les embryons monozygotes auront chacun une poche amniotique et un placenta. Lorsqu’elle est plus tardive, ils partagent le mĂȘme placenta et la mĂȘme poche amniotique.

Quand l’un a les cheveux implantĂ©s vers la droite, l’autre vers la gauche, ce sont de faux jumeaux mĂȘme s’ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau.

FAUX. Plus la division de l’Ɠuf est tardive, plus la formation des embryons se fait en miroir : implantation capillaire inversĂ©e, par exemple. Leur poids et leur taille peuvent diffĂ©rer Ă  la naissance, ça n’empĂȘche pas qu’ils sont gĂ©nĂ©tiquement identiques.

A l’échographie, on ne peut pas toujours savoir si ce sont de vrais jumeaux.

VRAI. Quand les deux bĂ©bĂ©s sont dans des placentas et des poches amniotiques distinctes, c’est impossible de savoir s’ils sont monozygotes ou dizygotes.

S’il y a un seul placenta et deux poches amniotiques, ce sont de vrais jumeaux.

FAUX. Cela peut ĂȘtre de faux jumeaux aussi ! En fait, il n’est pas toujours facile de distinguer le second placenta Ă  l’échographie. Mais la probabilitĂ© qu’il s’agisse de vrais jumeaux est forte.

A l’échographie, le mĂ©decin ne distingue pas les bĂ©bĂ©s

FAUX. Il identifie un fƓtus par A, l’autre par B : celui qui est le plus prĂšs du col de l’utĂ©rus est baptisĂ© A.

La gémellité prédispose aux relations sociales.

VRAI. Selon une Ă©tude italienne, les jumeaux entreraient volontairement en contact dĂšs la gestation. GrĂące Ă  une Ă©chographie 3D, les chercheurs ont observĂ© les gestes de dix bĂ©bĂ©s Ă  14 et 18 semaines de grossesse et auraient ainsi constatĂ© que les fƓtus font des mouvements plus longs lorsqu’ils touchent leur compagnon et retirent leur main plus lentement. Ils en dĂ©duisent que les fƓtus recherchent un vrai contact social au-delĂ  du rĂ©flexe du toucher, dĂšs le quatriĂšme mois, et cherchent Ă  interagir entre eux, une action de l’un dĂ©clenchant une rĂ©action de l’autre. Les spĂ©cialistes estiment que cette vie commune in utero gĂ©nĂšre davantage de sensations, en particulier au niveau du toucher puisque le contact entre les deux fƓtus est permanent. AprĂšs, tout est affaire de vĂ©cu et d’expĂ©riences personnelles une fois nĂ©s.

On ne sait jamais lequel naĂźtra le premier.

VRAI. Pendant la grossesse, les jumeaux sont tĂȘte-bĂȘche : jumeau A tĂȘte en bas, jumeau B tĂȘte en haut. Mais au moment de l’accouchement, le jumeau B va se retourner. Selon l’emplacement des placentas et de la place dont il dispose, le jumeau B peut se trouver en premiĂšre position.

À lire absolument