Épilation et grossesse : 7 idées reçues à bannir

La rumeur court qu’enceinte l’épilation pose problème. Mais qui donc vous a mis cette idée dans la tête ? Ce n’est pas parce que votre petit bedon grossit de jour en jour qu’il faut se laisser aller. Surtout quand le beau temps refait surface. Rasoir, crème, cire, épilation au laser, à la maison ou en institut, Neuf Mois fait la chasse aux idées reçues.

Enceinte l’épilation à la cire est déconseillée

C’est faux. Aucun mode d’épilation n’est déconseillé pendant la grossesse. Qu’elle soit froide, tiède ou orientale, vous avez même la possibilité d’utiliser de la cire. Il suffit juste de choisir le bon produit pour s’épiler. Seule la cire chaude est à proscrire si vous avez des varices ou des problèmes de circulation du sang. Pour plus de précautions, il est généralement recommandé aux futures mamans d’utiliser des cires d’épilation dotées d’un actif filmogène. Ce dernier protège la peau des composants chimiques présents dans le produit.

On peut utiliser toutes sortes de crèmes d’épilation pendant la grossesse

Surtout pas. Certains crèmes dépilatoires contiennent des huiles essentielles et des produits chimiques à proscrire pendant la grossesse. Avant d’acheter un produit, pensez à bien lire sa composition et à demander l’avis de votre pharmacien. Ces crèmes peuvent également provoquer des allergies car la peau est plus sensible pendant la grossesse.

L’épilation intégrale assure une meilleure hygiène pendant la grossesse

Restez vigilante en ce qui concerne l’épilation intime. Raser intégralement les poils pubiens peut provoquer des micro-blessures et des inflammations, ce qui faciliterait le passage des virus et des bactéries.

Enceinte, on peut recourir à l’épilation à la lumière pulsé ou au laser

Attention ! il faut savoir que les séances d’épilation à la lumière pulsée ou au laser doivent être terminées avant de concevoir un bébé. Une fois la grossesse enclenchée, le principe de précaution impose de s’abstenir de recourir au laser ou à la lumière pulsée car il n’y a pas assez de recul actuellement sur ce mode d’épilation.

La décoloration des poils présente un danger

Contrairement aux idées reçues, la décoloration des poils peut être poursuivie avec vos produits habituels s’ils ne contiennent pas d’ammoniaque. Attention tout de même avec l’épilation du ventre. Apprenez à bien faire la différence avec la pilosité qui apparaît pendant la grossesse. Enceinte, un petit duvet appelé « ligne de grossesse » se développe sur votre ventre. Celle-ci tombe naturellement après l’accouchement et ne nécessite aucune épilation. En rasant ses petits poils, vous risquez d’en favoriser la repousse.


Autre alternative, on peut opter sans danger pour le disque à épiler. Cette nouvelle méthode qui fait de plus en plus d’adeptes est basée sur le principe de dermo-abrasion. Les disques permettent un gommage de la peau et des poils qui vont avec. L’avantage est que cette méthode ne nécessite aucun produit chimique et laisse la peau douce. Cependant elle est assez longue et moins efficace que la cire par exemple.

Il est inutile d’utiliser un lait post-épilation pendant la grossesse

Ne vous fiez surtout à cette idée reçue. Utiliser un lait post-épilation permet d’hydrater la peau en douceur, apaise les éventuelles rougeurs et freinent la repousse des poils. Voilà un produit qui a tout bon. Pour éviter l’apparition de poils incarnés ou de boutons, vous pouvez aussi utiliser des gommages doux et vous hydratez sans modération pour limiter le risque de vergetures. Pensez à demander l’avis d’un professionnel de santé avant de choisir vos produits.

Le rasage des poils pubiens est obligatoire avant l’accouchement

Faux. Si le rasage du pubis était systématique il y a encore quelque temps, vous avez désormais le choix de conserver vos poils sauf en cas de césarienne. Le bas du ventre sera automatiquement rasé pour des raisons d’hygiène, c’est même l’OMS qui le préconise. Généralement les futures mamans optent pour le semi-rasage ou le rasage intégral du maillot pour plus de confort le jour de l’accouchement.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire