Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » La sophrologie : une mĂ©thode de prĂ©paration Ă  l’accouchement vraiment utile ?

La sophrologie : une mĂ©thode de prĂ©paration Ă  l’accouchement vraiment utile ?

Depuis les annĂ©es 1970, la sophrologie, « inventĂ©e » par un neuropsychiatre espagnol, a gagnĂ© du terrain auprĂšs des futures mamans. Vous ĂȘtes de plus en plus nombreuses Ă  avoir recours. Anne Benilan, sage-femme libĂ©rale sophrologue, nous explique son intĂ©rĂȘt pendant la grossesse et le jour J.

Qu’est-ce que la sophrologie apporte de plus Ă  une prĂ©paration Ă  l’accouchement classique ?

Sur la forme, rien : la femme enceinte suivra autant de sĂ©ances lors de la prĂ©paration sophrologique que de la prĂ©paration traditionnelle. Individuelles ou collectives, ces sĂ©ances, au nombre de huit, sont remboursĂ©es au tarif de la SĂ©curitĂ© sociale Ă  condition que la prĂ©paration soit assurĂ©e par une sage-femme. Sur le fond, l’étude de l’anatomie, la respiration et la relaxation sont des notions communes aux deux prĂ©parations. En cours de sophrologie, on apprend aussi Ă  placer son bassin, Ă  travailler le pĂ©rinĂ©e et Ă  se dĂ©tendre. Les 1er et 2Ăšme degrĂ© de la prĂ©paration sont centrĂ©s sur un travail du corps pour acquĂ©rir une meilleure connaissance de son anatomie. Le 3Ăšme degrĂ© est une prise de conscience de la force de l’esprit, avec le travail de l’imaginaire et de la concentration. Enfin, la derniĂšre, la Sophro-acceptation est tirĂ©e du bouddhisme. Elle est utilisĂ©e pour mieux vivre les changements qui interviennent : quitter son travail pour se retrouver chez soi en congĂ© maternitĂ© par exemple. Ce positivisme intervient aussi en post-accouchement. La sophrologie est vivement conseillĂ©e pour les jeunes femmes angoissĂ©es et stressĂ©es par une vie urbaine “hyper-active”.

Une technique pour mieux gérer les modifications du corps pendant une grossesse

La technique sophrologique se base sur une relaxation dynamique. A travers divers exercices, on parvient Ă  recueillir les sensations du corps. Dans un premier temps, il s’agit d’atteindre le niveau dit “sophro-liminal”. C’est cette limite entre veille et sommeil, qui permettra de se concentrer et de prendre conscience de ses muscles et de son corps. AllongĂ©e, debout ou assise, yeux mi-clos ou clos, la femme attĂ©nue toutes les tensions. Le corps se relĂąche, les muscles, outre ceux qui maintiennent la posture, ne sont plus contractĂ©s. Fermer les yeux influe sur le travail de concentration et permet d’enregistrer plus facilement les sensations. La dĂ©contraction permet alors de relĂącher son esprit pour une plus grande libertĂ© de travail. Les yeux toujours fermĂ©s, l’imagination entre en jeu. La reprĂ©sentation d’un objet de la nature neutre ou positif (fleur, galet, source d’eau
), puis la concentration sur cet objet pendant une minute le fera apparaĂźtre. Peu Ă  peu, le travail de cet imaginaire permettra Ă  la femme enceinte de se projeter dans des situations positives lors des moments difficiles.

La sophrologie permet-elle de mieux gĂ©rer l’accouchement ?

Tout Ă  fait. Au moment de la contraction, la mĂšre pourra se concentrer et mieux maĂźtriser ses rĂ©actions et le bouleversement qu’elle vit. La concentration permet d’ĂȘtre plus Ă  l’écoute de soi-mĂȘme, de s’impliquer plus profondĂ©ment. Le travail lors du 3e degrĂ© permet de modifier sa posture. L’assise trĂšs droite permet de mieux supporter les contractions et de savoir placer son dos. La femme enceinte apprend Ă  se prendre en charge, Ă  ne pas dĂ©pendre seulement de l’Ă©quipe obstĂ©tricale, Ă  connaĂźtre son corps et Ă  activer le positif. La sophrologie est souvent demandĂ©e par les futures mĂšres qui souhaitent accoucher sans pĂ©ridurale. Mais parfois, au cours de l’accouchement, la pĂ©ridurale sera tout de mĂȘme nĂ©cessaire.

Quand démarrer les séances de sophrologie pendant une grossesse ?

La prĂ©paration sophrologique peut se pratiquer dĂšs le troisiĂšme ou le quatriĂšme mois de grossesse. Il est possible de continuer Ă  utiliser cette mĂ©thode de travail sur soi, aprĂšs l’accouchement.

À lire absolument

Laisser un commentaire