Enceinte, l’épilation définitive est-elle possible ?

Gain de temps et d’argent à terme car définitive, l’épilation à la lumière pulsée gagne du terrain auprès des jeunes femmes. De nombreux instituts la proposent, sans compter les appareils utilisables à la maison (mais qui coûtent un œil !). Pratique et définitif, certes… mais est-ce sans danger enceinte ? Et la méthode convient-elle à toutes les femmes ? Les réponses du Dr Sylvie Garnier-Lyonnet, dermatologue.

Qu’est-ce que la lumière pulsée ?

Il s’agit d’une lampe flash qui dispense de la lumière intense pulsée, à faisceau polychromatique – photons de plusieurs longueurs d’onde. Le principe de destruction du poil par la lampe flash consiste à détruire le pigment des poils. C’est donc une méthode qui convient aux brunes, surtout celles à peau claire. Le traitement doit être réalisé en phase de pousse, car c’est à ce stade que les poils produisent beaucoup de mélanine. Au bout de quelques séances, le poil ne repousse plus.

Combien de temps avant la naissance peut-on pratiquer l’épilation définitive ?

Au moins un an ! Les séances d’épilation à la lumière pulsée ou au laser doivent être terminées avant la conception. Une fois enceinte, le principe de précaution impose de s’abstenir de recourir au laser ou à la lumière pulsée.

Alors quelle solution quand on n’arrive plus à s’épiler enceinte ?

Plutôt que de s’astreindre à des séances d’épilation pénibles sous la douche ou autre, je conseille à mes patientes de recourir à la cire en institut de beauté. La future maman a le droit de se faire chouchouter ! Après l’accouchement seulement, elle pourra s’offrir un appareil d’épilation à lumière pulsée ou choisir l’épilation laser chez un dermatologue pour venir à bout du poil définitivement.

 


 

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire