Neufmois.fr » Conception » 3 conseils avant son premier rendez-vous PMA

3 conseils avant son premier rendez-vous PMA

Le premier rendez-vous en PMA (procrĂ©ation mĂ©dicalement assistĂ©e) est souvent source de beaucoup de questions pour les couples. Des associations de patients sont ainsi lĂ  pour Ă©couter et soutenir les couples en demande d’informations. Anne Abrard,  la prĂ©sidente de l’association les Cigognes de l’Espoir, nous donne trois conseils pour mieux apprĂ©hender le premier rendez-vous en PMA.

Premier conseil pour votre rendez-vous en PMA : bien se renseigner sur les gynécologues et les hÎpitaux et cliniques

Il faut avant tout bien s’informer sur les professionnels de santĂ© qui vont prendre en charge le couple qui entre en PMA. Certains gynĂ©cologues sont par exemple peu sensibilisĂ©s aux dons d’ovocytes et de spermatozoĂŻdes. Si le couple doit y avoir recours, ce sera alors plus compliquĂ©. Il faut Ă©galement bien se renseigner sur l’équipement dont dispose la clinique ou l’hĂŽpital. Encore trop peu d’hĂŽpitaux en France disposent d’embryoscopes par exemple, mais certains Ă©tablissements disposent de trĂšs bonnes techniques. Ces renseignements peuvent ĂȘtre trouvĂ©s sur Internet ou auprĂšs d’associations par exemple.

DeuxiĂšme conseil : ne pas trop attendre du premier entretien en PMA

Le premier rendez-vous PMA est un peu particulier, certains couples y vont sans trop de hantise alors que d’autres sont assaillis de questions. Ce rendez-vous peut ĂȘtre trĂšs rapide et le praticien peut ne pas pouvoir rĂ©pondre Ă  toutes vos questions par manque de temps. NĂ©anmoins, il ne faut pas hĂ©siter Ă  poser toutes les questions. Le mĂ©decin peut aussi aiguiller le couple vers d’autres professionnels de santĂ© comme les sages-femmes ou les psychologues. Les couples qui nous contactent sont souvent un peu déçus par ces premiers entretiens PMA, le manque de temps du personnel soignant se fait cruellement sentir.

TroisiÚme conseil : ne pas hésiter à trouver un soutien psychologique pour suivre la PMA

Un constat peut ĂȘtre fait, le parcours d’un couple en PMA est souvent difficile psychologiquement. Les traitements hormonaux fĂ©minins sont difficiles, mettent le corps et l’esprit Ă  rude Ă©preuve. Dans ce parcours, les couples peuvent avoir besoin d’aide complĂ©mentaire. Les mĂ©decines complĂ©mentaires comme l’hypnose ou l’ostĂ©opathie peuvent ĂȘtre de vrais soutiens mais ces mĂ©thodes ne sont font pas partie de la prise en charge des couples en PMA et il y a encore trop peu d’information sur ces aides. Le soutien psychologique pendant cette pĂ©riode est primordial. L’Ă©quipe mĂ©dicale peut vous conseiller des spĂ©cialistes ou vous pouvez vous tourner vers des associations de patients pour trouver des solutions.

À lire absolument