Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Un vaccin contre la bronchiolite appliquĂ© sur la future maman serait-il sur le point de voir le jour ?

Un vaccin contre la bronchiolite appliqué sur la future maman serait-il sur le point de voir le jour ?

Tous les ans c’est la mĂȘme chose, la bronchiolite fait des siennes. Maladie contagieuse qui touche particuliĂšrement les bĂ©bĂ©s, la bronchiolite provoque des difficultĂ©s respiratoires. Pour parer Ă  cette Ă©ventuelle contagion, le centre d’investigation clinique en vaccinologie Cochin-Pasteur, situĂ© Ă  Paris, souhaiterait vacciner la future maman, plutĂŽt que le bĂ©bĂ© Ă  sa naissance.

Un vaccin pour protéger bébé durant ses six premiers mois

PlutĂŽt que de vacciner bĂ©bĂ©, des chercheurs souhaiteraient mettre au point un vaccin Ă  appliquer sur la future maman. Ainsi, par le biais du vaccin, la femme enceinte dĂ©velopperait des anticorps qu’elle transmettrait Ă  son bĂ©bĂ© via le placenta aux alentours du dernier trimestre de grossesse. Ce vaccin protĂ©gerait alors bĂ©bĂ© de la bronchiolite durant ses six premiers mois, et ça tombe bien, puisque cette maladie touche principalement les bĂ©bĂ©s Ă  cette pĂ©riode de vie ! Une mĂ©thode pas si nouvelle, puisqu’elle avait dĂ©jĂ  Ă©té « utilisĂ©e pour prĂ©venir le tĂ©tanos nĂ©onatal », a expliquĂ© le Dr Manuel Maidenberg, pĂ©diatre Ă  Paris, Ă  FranceInfo, mardi 15 novembre dernier.

Deux phases de tests seront lancĂ©es dĂšs le mois de dĂ©cembre. Pour la premiĂšre, les chercheurs analyseront les effets du vaccin sur une quinzaine de femmes, non enceintes, qui recevront plusieurs doses du vaccin. Les spĂ©cialistes dĂ©termineront le meilleur vaccin en fonction de la quantitĂ© d’anticorps dĂ©veloppĂ©s mais aussi des effets secondaires dĂ©veloppĂ©s. AprĂšs ces premiers essais, les chercheurs testeront le vaccin choisi sur une centaine de futures mamans afin de dĂ©terminer si les anticorps dĂ©veloppĂ©s par la femme enceinte sont efficaces sur le bĂ©bĂ© Ă  naĂźtre. Une avancĂ©e dans le monde mĂ©dical ! Enfin, pas encore, selon le Dr Manuel Maidenberg. Mais toujours est-il que si le vaccin fonctionne, il aurait « l’avantage de prĂ©venir la maladie chez 6 000 enfants par an, candidats potentiels Ă  des formes graves. »Â Affaire Ă  suivre…

La bronchiolite, qu’est-ce-que c’est ?

Comme chaque annĂ©e, de mi-novembre Ă  mi-janvier, de nombreux enfants de moins de 2 ans sont touchĂ©s par l’Ă©pidĂ©mie de bronchiolite. Une pathologie impressionnante, mais heureusement bĂ©nigne dans 95% des cas. Mais quand bien mĂȘme, cette maladie n’est pas Ă  prendre Ă  la lĂ©gĂšre, surtout lorsque cela concerne les bĂ©bĂ©s de moins de 6 mois. Heureusement, des mesures de prĂ©vention sont lĂ  pour l’Ă©viter ! La bronchiolite, c’est l’inflammation des bronchioles qui provoque une gĂȘne respiratoire et qui peut mĂȘme aller jusqu’Ă  une insuffisance respiratoire si elle n’est pas traitĂ©e au plus vite. Pour l’Ă©viter, il suffit de se tenir loin des personnes enrhumĂ©es.

Facile Ă  dire comme ça, mais cela veut donc dire qu’en cette pĂ©riode, le mieux est donc d’Ă©viter les lieux publics comme le supermarchĂ©, mais aussi les transports en commun avec bĂ©bĂ©. Un proche a attrapĂ© un rhume ? Pas question qu’il embrasse bĂ©bĂ© ! Car le virus se transmet par voie aĂ©rienne, la salive, la toux, les mains, et tout objet contaminĂ© (il est alors important de laver doudou rĂ©guliĂšrement mais aussi tout objet emmenĂ© Ă  la crĂšche ou chez la nounou). On remarque une bronchiolite lorsque bĂ©bĂ© a une respiration sifflante et difficile durant la nuit. BĂ©bĂ© rejettera alors sa tĂȘte en arriĂšre pour parvenir Ă  respirer, et son ventre va se creuser. Votre petit bout aura Ă©galement du mal Ă  boire ses biberons. Si bĂ©bĂ© a moins de 3 mois et que vous repĂ©rez ces symptĂŽmes : filez aux urgences ! En effet, ce sont surtout les petits bouts qui sont les plus sĂ©vĂšrement touchĂ©s par le virus respiratoire syncitial (VRS) (qui provoque la bronchiolite) mais aussi les bĂ©bĂ©s nĂ©s prĂ©maturĂ©ment, ainsi que les bĂ©bĂ©s asthmatiques ou exposĂ©s Ă  la pollution et au tabagisme passif (et donc atteints par une pathologie cardiaque ou respiratoire).

À lire absolument