Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Un bĂ©bĂ© trĂšs grand prĂ©maturĂ© fĂȘte aujourd’hui ses cinq mois, un petit miracle

Un bĂ©bĂ© trĂšs grand prĂ©maturĂ© fĂȘte aujourd’hui ses cinq mois, un petit miracle

a baby's hand

Au Royaume-Uni, un bĂ©bĂ© nĂ© trois avant le terme,  fĂȘte aujourd’hui ses cinq mois, un vrai miracle !

A peine plus grand qu’un I-Pad

Une jeune femme de 26 ans qui avait subi six fausses couches par le passĂ© est finalement tombĂ©e enceinte d’une petite fille, mais celle-ci est nĂ©e bien trop tĂŽt. Trois mois avant le terme, elle a pointĂ© le bout de son nez ! Pour fĂȘter les cinq mois de sa petite fille, la maman a publiĂ© sur les rĂ©seaux sociaux une photo de sa naissance. AllongĂ© Ă  cĂŽtĂ© d’un Ipad, on dĂ©couvre que ce petit bout de chou n’est pas beaucoup plus grand que l’appareil.

© Lincolnshire Live WS

 

A sa naissance, la petite fille prĂ©nommĂ©e Roux a Ă©tĂ© immĂ©diatement placĂ©e en soins intensifs avec peu de chances de survivre. C’est dans ce service que son Ă©tat s’est dĂ©gradĂ©. Gravement malade, elle a du se battre contre la mort qui la guettait. L’une de ses deux mamans a dĂ©clarĂ© au Lincolnshire Live « le plus dur Ă©tait de ne pas savoir et d’attendre. AprĂšs mes six fausses couches, Roux Ă©tait un miracle. Je ne connaissais rien sur la prĂ©maturitĂ© des bĂ©bĂ©s et l’Ă©quipe mĂ©dicale a tentĂ© de nous prĂ©parer avec des livres, mais je ne les ai mĂȘme pas lu ». Elle a ajoutĂ© « je me suis prĂ©parĂ©e en restant positive et en me disant que tout allait bien se passer ». Elle a Ă©galement Ă©voquĂ© les formidables infirmiĂšres qui Ă©taient « trĂšs rassurantes et trĂšs positives »Â et qui ont aidĂ© les deux mamans Ă  tenir.

Un deuxiĂšme miracle

GrĂące Ă  tous les soins et Ă  la dĂ©votion des infirmiĂšres pour la petite fille celle-ci a commencĂ© Ă  aller de mieux en mieux et Ă  grossir. C’est aprĂšs neuf semaines que le bĂ©bĂ© a pu rentrer Ă  la maison avec ses deux mamans. Mais quelques jours aprĂšs, Roux a arrĂȘtĂ© de respirer et ses deux mamans se sont prĂ©cipitĂ©es aux urgences oĂč les mĂ©decins ont rĂ©ussi Ă  sauver la petite fille, miraculeusement encore une fois. Les docteurs ont dĂ©clarĂ© que Roux avait contractĂ© une bronchite qui peut s’avĂ©rer fatale avec un systĂšme immunitaire aussi faible que le sien. « Roux est si forte. Jusqu’Ă  ses trois semaines elle ne pouvait pas respirer toute seule. Nous sommes si fiĂšres de ses progrĂšs ».

Récompenser la dévotion des infirmiÚres

Les deux mamans de la petite Roux resteront Ă©ternellement reconnaissantes face aux mĂ©decins qui ont sauvĂ© leur bĂ©bĂ© mais aussi face aux infirmiĂšres qui les ont accompagnĂ©es et rassurĂ©es. « Nous ne les remercierons jamais assez ». Les deux femmes ont mĂȘme demandĂ© Ă  deux des infirmiĂšres d’ĂȘtre les marraines de Roux, ce qu’elles ont acceptĂ© !  Emma, l’une des mamans, a pris une jolie initiative, elle a dĂ©cidĂ© de cĂ©lĂ©brer les infirmiĂšres de l’hĂŽpital le jour de la fĂȘte des mĂšres Elle a ainsi rempli un gros panier de diffĂ©rents cadeaux, chocolat, vĂȘtements… que tous les autres parents peuvent remplir aussi. Elle espĂšre que ce cadeau va montrer aux infirmiĂšres toute la reconnaissance des parents face Ă  leur magnifique travail. En effet, elle regrette que les infirmiĂšres soient trop souvent oubliĂ©es : « Les parents sont les seuls Ă  ĂȘtre cĂ©lĂ©brĂ©s dans ces services, et personne ne semble penser aux infirmiĂšres ».

 

À lire absolument