Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Trois pays ont rĂ©alisĂ© l’exploit d’empĂȘcher la transmission du VIH de la mĂšre Ă  l’enfant

Trois pays ont rĂ©alisĂ© l’exploit d’empĂȘcher la transmission du VIH de la mĂšre Ă  l’enfant

La lutte contre le virus du SIDA (VIH) s’intensifie avec une nouvelle avancĂ©e de grande ampleur. Le mercredi 8 juin 2016, l’Organisation Mondiale de la SantĂ© (OMS) a saluĂ© vivement la consĂ©cration de ce succĂšs face Ă  cette terrible maladie, Ă  l’occasion de la rĂ©union de haut niveau sur la fin du SIDA de l’Organisation Mondiale des Nations-Unies (ONU).

L‘OMS va remettre des certificats Ă  trois pays, la Moldavie, la BiĂ©lorussie et la ThaĂŻlande. En effet ces trois nations sont parvenues Ă  interrompre la transmission du VIH de la mĂšre Ă  son bĂ©bĂ© durant la grossesse, mais aussi celle de la syphilis. CitĂ©e par diffĂ©rents mĂ©dias, Margaret Chan, directrice gĂ©nĂ©rale de l’OMS, a dĂ©clarĂ© : « Il est trĂšs encourageant de voir des pays rĂ©ussir Ă  Ă©liminer la transmission mĂšre-enfant dans ces deux infections. »

En juin 2015, Cuba Ă©tait le premier pays Ă  avoir atteint cet objectif. Mais Ă  prĂ©sent, trois autres pays y sont parvenus, un vĂ©ritable succĂšs qui montre que « le monde est sur la voie d’une gĂ©nĂ©ration sans SIDA ». Pour Margaret Chan c’est une vraie victoire, particuliĂšrement pour les enfants qui vont venir au monde : « S’assurer que les enfants naissent en bonne santĂ©, c’est leur donner le meilleur dĂ©part possible dans la vie. »

Un modĂšle Ă  suivre

Pour la prise en charge des femmes enceintes, il faudra donc suivre le modĂšle de ces trois pays, qui est loin d’ĂȘtre compliquĂ©, c’est-Ă -dire avoir les fonds nĂ©cessaires pour dĂ©velopper des soins prĂ©nataux, faire rĂ©guliĂšrement les tests de dĂ©pistage du VIH et de la syphilis chez les futurs parents. Et enfin Ă©videmment, traiter la maladie lorsque le dĂ©pistage se rĂ©vĂšle positif. Pour Ă©viter tout risque de transmission, un traitement antirĂ©troviral dirigĂ© contre le VIH devra ĂȘtre suivi par la future maman. Ce traitement permettra de rĂ©duire le nombre de virus dans le sang jusqu’Ă  ce qu’il n’y en ait plus. Ainsi, grĂące Ă  ce traitement le taux de transmission sera seulement de 1%.

De nouvelles prouesses médicales, pour un meilleur avenir !

La transmission du virus mĂšre-enfant dans le monde

Bien que le nombre de personnes vivant avec le virus du SIDA continue d’augmenter (il s’Ă©lĂšve Ă  prĂ©sent Ă  36,9 millions Ă  la fin de l’annĂ©e 2014 selon le site sidaction.org), le progrĂšs se perçoit dans la lutte contre le VIH pour prĂ©venir la transmission mĂšre-enfant. En effet, en 2009, 400 000 enfants sont nĂ©s porteurs du sida. En 2013, il y en avait 240 000, une baisse quasiment de moitiĂ© en l’espace de 4 ans. C’est encourageant ! Mais l’OMS a intensifiĂ© ses efforts pour qu’il y ait moins de 40 000 nouvelles infections pĂ©diatriques sur l’annĂ©e 2015. et encore moins en 2016 Ă©videmment.

 

À lire absolument

Laisser un commentaire