En train de lire
Tester la fertilité masculine avec un smartphone, bientôt possible ?

Tester la fertilité masculine avec un smartphone, bientôt possible ?

Il sera bientôt possible pour les hommes d’utiliser leur smartphone pour tester leur fertilité grâce un à un dispositif 2.0 nommé Fertilex. Mis au point par les scientifiques du Brigham and Women’s Hospital de Boston aux Etats-Unis, cet outil va permettre aux hommes d’évaluer la qualité de leurs spermatozoïdes à l’aide d’un petit échantillon de sperme qui sera déposé sur une puce électronique, comme le rapporte la revue scientifique Science Translational Medecine.

Comment fonctionne le test Fertilex ?

Le test se compose d’un dispositif optique rattaché au smartphone et à une puce électronique. L’homme y dépose un échantillon de sperme et les données s’affichent sur son mobile via une application, cela en 5 secondes. Fertilex mesure alors la concentration du sperme, la mobilité et le nombre total de spermatozoïdes. Lors des essais sur 350 échantillons de sperme appartenant à dix volontaires masculins, les résultats étaient fiables à hauteur de 95 % selon les experts à l’origine de l’étude. Mais, et quel est le prix à payer pour utiliser ce test ? 4,10 euros.

L’objectif des scientifiques à l’origine du test Fertilex ?

« Notre objectif était de trouver une solution pour faciliter le test d’infertilité masculine en le rendant aussi simple et bon marché que possible, comme le test de grossesse« , a déclaré Hadi Shafiee, l’un des créateurs de Fertilex dans la revue Science Translational Medecine. Les scientifiques du Brigham and Women’s Hospital de Boston tentent ainsi d’apporter une réponse à l’embarra et au stress que peut générer une visite à l’hôpital pour les hommes. Les tests effectués en laboratoire sont d’ailleurs assez coûteux et requièrent beaucoup de temps pour récupérer les résultats. Ici, les scientifiques veulent offrir aux hommes un moyen moins onéreux et plus facile d’aider les hommes.


Voir Aussi

D’où vient l’infertilité masculine ?

Les causes d’infertilité masculines sont nombreuses. Parmi les plus courantes, on trouve par exemple l’insuffisance hormonale, les maladies génétiques ou encore les infections. Le facteur environnemental est aussi très important. Ainsi, les perturbateurs endocriniens comme les phtalates, le bisphénol A, les pesticides et les produits chimiques utilisés dans l’industrie ainsi que les ondes électromagnétiques, sont eux aussi souvent pointés du doigt. Ils participent en effet à l’augmentation des cas d’infertilité depuis 30 ans. Le tabac, l’alcool, les drogues et certains traitements médicaux (anti-cancéreux, anti-infectieux, du système nerveux central…) peuvent aussi être des facteurs qui favorisent l’infertilité masculine.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire